12 Déc - 2015 | par Émilie Bouchard Labonté

Surf des neiges – Coupe du monde

« Bonne course, bon testing » – Jasey-Jay Anderson, 15e à Carezza

Montréal, 12 décembre 2015 (Sportcom) – Les spécialistes des épreuves alpines en surf des neiges se sont donné rendez-vous samedi à Carezza, en Italie, pour la première étape de la Coupe du monde de la saison. Éliminé en huitième de finale, Jasey-Jay Anderson a inscrit la meilleure performance canadienne en terminant 15e.

Le surfeur de Mont-Tremblant a été sorti par le Suisse Nevin Galmarini, qui l’a devancé à la ligne d’arrivée par seulement 0,28 seconde.

« C’était une super belle piste et une super belle course. J’adore faire des duels quand les temps sont si proches. Carezza est vraiment la meilleure piste du circuit », a raconté l’athlète de 40 ans, heureux d’avoir renoué avec la compétition pour une 20e saison. « Bonne course, bon testing », a-t-il résumé.

Plus rapide du parcours bleu en qualifications, Anderson a ensuite inscrit le 32e temps du parcours rouge pour terminer 15e au classement cumulatif, ce qui lui a permis d’atteindre les rondes éliminatoires. « Les conditions s’étaient détériorées en deuxième manche. Ce n’était pas si mal, mais c’était juste assez pour me faire faire des erreurs. »

Celui qui teste présentement un nouvel équipement a pu faire les ajustements nécessaires pour être plus compétitif pour les huitièmes de finale. « J’ai eu une bonne descente et  j’ai perdu seulement par quelques centièmes de seconde. »

« Tout mon équipement est nouveau, donc il faut que j’apprenne à le connaître, mais il est très rapide », s’est réjoui Anderson.

Sébastien Beaulieu si près des rondes éliminatoires

Bien qu’il n’ait pas atteint les rondes éliminatoires, Sébastien Beaulieu a tout de même enregistré le meilleur résultat de sa carrière en Coupe du monde en terminant 23e des qualifications. Seuls les 16 premiers avançaient au tour suivant.

« C’est certain que j’aurais aimé que ça continue après les qualifications, mais ce fut assez pour mon meilleur résultat en Coupe du monde », a commenté le Sherbrookois dont la meilleure performance dans le circuit était une 29e place obtenue en slalom en parallèle en mars dernier à la Coupe du monde d'Asahikawa, au Japon.

Beaulieu a obtenu le 17e chrono du parcours bleu qu’il a dévalé en première manche des qualifications. « J’ai eu une excellente première descente à l’exception d’un virage sur les talons à la fin du pitch où je suis allé trop direct sur la porte. Ma hanche est allée toucher la neige et j’ai énormément perdu de vitesse! »

Alors 13e de son parcours, Beaulieu a pu se qualifier pour la deuxième manche qualificative, une première pour lui au slalom géant en parallèle. Il a fini 27e sur le parcours rouge. « Ça n’a pas été une descente exceptionnelle. J'ai eu beaucoup de difficulté sur mes virages orteils. Je n'arrivais pas à mettre la pression assez tôt dans le virage donc, je ne suis pas vraiment satisfait. »

Malgré tout, Beaulieu n’est pas trop déçu de ce premier départ de la saison en Coupe du monde. « Ce qui est positif, c’est que je sais que je peux être encore plus rapide. »

Lors de la prochaine étape de la Coupe du monde, un slalom en parallèle présenté à Cortina d'Ampezzo le 19 décembre, Sébastien Beaulieu espère avoir une meilleure lecture de ses lignes de course. « Des fois, je suis un peu trop d’attaque et je commets des erreurs », a-t-il conclu.

Vous pourriez aussi aimer...

26 Sep - 2021 | par Mathieu Fontaine

Une 17e place et une leçon pour Guillaume Boivin

Montréal, 26 septembre 2021 – Guillaume Boivin était habité par des sentiments partagés à l’issue de la course en ligne élite masculine présentée dimanche,…

Nos partenaires