21 Mai - 2021 | par Sportcom

Para-athlétisme – Championnats suisses ouverts

Brent Lakatos poursuit sa séquence dans des conditions difficiles

Nouvelle

Photo: Facebook / Athlétisme Canada

Montréal, 21 mai 2021 (Sportcom) – Fort d’une récolte de quatre médailles d’or la fin de semaine dernière, Brent Lakatos a repris là où il avait laissé, vendredi, en lever de rideau des Championnats suisses ouverts de para-athlétisme, à Arbon. Le Québécois a d’abord obtenu l’argent au 400 m (T53-T54) pour ensuite remporter l’or à l’épreuve du 1500 m (T53-T54), malgré les caprices de Dame Nature.

Au Grand Prix de Nottwil une semaine plus tôt, seul le podium du 1500 m lui a échappé, alors qu’il pointait en cinquième place du classement final.

Le Dorvalois a tenu à rectifier le tir vendredi en décrochant la médaille d’or sur cette distance. Il a affiché un temps de 2 min 55,99 s, soit 11,80 secondes de moins que sa performance à Nottwil. Le Britannique David Weir (T54) et l’Américain Daniel Romanchuk (T54) ont complété le podium.

« La semaine dernière, je faisais partie d’une vague plus forte et plus stratégique au 1500 m, où j’ai fini deuxième », a-t-il précisé.

La piste d’Arbon est reconnue pour être rapide et Brent Lakatos en avait profité pour signer des records du monde sur 400 m et sur 800 m, en 2019. Cette fois, les conditions météorologiques ont compliqué sa tâche, lui qui aurait bien aimé réaliser des temps similaires cette année.

« La piste est belle, mais les conditions n’étaient pas bonnes du tout ! La température avoisinait les 10 degrés Celsius avec du vent et beaucoup de pluie durant la journée. Pour le 1500 m, la pluie s’est arrêtée environ 20 minutes avant la course », a-t-il raconté.

Un peu plus tôt, le vainqueur du dernier marathon de Londres a conclu au deuxième rang à l’épreuve de 400 m sur une piste complètement détrempée. L’Américain Daniel Romanchuk (T54) a raflé l’or et le Finlandais Leo-Pekka Tähti (T54) s’est classé troisième.

« Ça va mieux que ce que je visais. L’entraînement sur la route allait bien, mais c’est difficile de s’entraîner pour des courses sur piste sans avoir accès à une piste, a confié Lakatos, qui s’entraîne sur une piste depuis seulement un mois et qui constate sa progression. Il participera aux épreuves de 100 m, de 800 m et de 5000 m samedi.

« Je suis très satisfait de ma journée et j’ai hâte à demain (samedi) pour voir si je peux encore gagner le 5000 m. Ça va être dur, mais j’ai confiance », a-t-il conclu.

Vous pourriez aussi aimer...

7 Juil - 2021 | par Louis-Michel Lelièvre

Des montées exigeantes au mont Ventoux

Montréal, 7 juillet 2021 (Sportcom) – Les deux montées du mont Ventoux n’ont pas été de tout repos lors de la onzième…

Nos partenaires