5 Déc - 2015 | par Audrey Clement-Robert

Escrime – Grand Prix

Brinck-Croteau s’incline au tableau des 64

Montréal, 5 décembre 2015 (Sportcom) – Le parcours de l’escrimeur Maxime Brinck-Croteau s’est arrêté samedi au tableau des 64, au Grand Prix d’épée disputé à Doha, au Qatar. Le Français Daniel Jerent lui a montré la porte de sortie en remportant l’affrontement 15 à 2.

La veille, l’athlète originaire de Gatineau a réussi à sortir de la ronde des poules « de peine et de misère » avec deux victoires et trois défaites.

« Je n’ai pas super bien commencé la journée de vendredi. Je ne comprenais pas trop ce que je faisais, ni ce que mes adversaires faisaient », a commenté l’épéiste.

Plus tard dans la journée, dans le tableau des 128, Brinck-Croteau avait eu raison du Finlandais Kasper Roslander 15-10 et d’un autre Finlandais, Teemu Seeve, 15-13.

« Même problème avec eux. Je ne comprenais pas ce qui se passait, mais je me concentrais à ne pas trop penser et juste y aller avec le feeling. C'était deux tireurs un peu bizarres dans leur escrime, donc le feeling était vraiment important », a-t-il ajouté.

Seul Canadien à s’être qualifié dans le tableau des 64, son passage aura été de courte durée face au Français Daniel Jerent.

« Aujourd'hui [samedi], je tirais contre Daniel, le gagnant de ce tournoi l’an dernier et actuellement troisième au monde. Je savais que le match n'allait pas être plaisant parce qu'il ne respecte rien de mon jeu. Il ne donne pas de place, je n’ai pas mon mot à dire dans l'échange d'action et il met énormément de pression. J'ai essayé quelques actions au début, que j'ai raté. Je me suis mis dans le trouble et il a excessivement bien géré le reste », a ajouté l’athlète qui était content d’accéder au tableau principal, mais déçu de sa défaite 15-2 à son seul combat qui a eu lieu à cette étape.

Celui qui a pris le 63e rang de la compétition regarde maintenant vers l’avant en prévision de ses participations aux Coupes du monde en janvier, février et mars pour la qualification olympique de Rio 2016.

Pour sa part, Hugues Boisvert-Simard a connu une ronde des poules difficile, lui qui a fini avec une fiche de deux victoires et quatre revers. Cela n’a pas été suffisant pour passer au tour suivant et l’épéiste de Québec a terminé la compétition au 147e rang.

Vous pourriez aussi aimer...

9 Oct - 2021 | par Sportcom Services

Adversité, combativité et expérience

Montréal, 9 octobre 2021 – Après avoir vu leurs compatriotes Isabelle Harris, Justin Lemire et Joel DeMaere combattre mercredi et jeudi aux…

Nos partenaires