27 Fév - 2021 | par Mathieu Laberge

Browne et Stewart-Jones un peu à court

Nouvelle

Nordic Focus

Montréal, 27 février 2021 (Sportcom) – Cendrine Browne (Prévost) et Katherine Stewart-Jones (Chelsea) ont tout donné, mais elles ont raté leur objectif au skiathlon 15 kilomètres des Championnats du monde de ski de fond présenté samedi, à Oberstdorf (Allemagne).

Browne s’est classée 23e et Stewart-Jones 28e à cette course en style classique et style libre remportée en solo par la Norvégienne Therese Johaug qui s’impose à cette épreuve pour une troisième fois aux mondiaux après ses titres obtenus en 2015 et 2019. L’autre Québécoise inscrite, Laura Leclair (Chelsea), a fini en 48e place.

« Pour une fois, j’ai eu une bonne portion en classique, alors ça m’a vraiment aidée ! Par contre, cela m’a fatiguée, car j’étais dans un gros groupe qui allait vite », a mentionné Browne, qui a accusé 3 minutes 15 secondes sur Johaug.

La Norvégienne a franchi la ligne d’arrivée avec une avance d’une trentaine de secondes sur les Suédoises Frida Karlsson et Ebba Andersson.

« J’étais en bonne position pour le skate où j’ai maintenu ma vitesse, a poursuivi la Québécoise. J’aurais aimé accélérer comme je peux le faire des fois, mais le parcours était extrêmement difficile. C’était vraiment toute une course et je suis contente d’avoir aussi eu un groupe avec lequel skier, ce qui m’a aidée à me pousser encore plus. »

Dans ce parcours où il n’y a que très peu de plat, l’Olympienne n’avait pas l’impression qu’elle aurait pu en donner plus.

« La montée en style libre dure 4-5 minutes, alors c’est une des courses les plus difficiles que j’ai jamais faites. Je visais une place dans les 20 premières et je suis un peu déçue de finir à trois places, sauf qu’en même temps, ça prouve que je suis en forme pour le reste des Championnats », a conclu celle qui a maintenant les yeux rivés sur le 10 kilomètres style libre départ individuel de mardi.

Katherine Stewart-Jones avait des sentiments semblables à ceux de sa coéquipière en entrevue d’après course.

« Je me sentais correcte aujourd’hui, mais ma forme n’est pas encore au top en ce moment et j’espère que ça va dans la bonne direction. Mes objectifs étaient plus élevés que ça aujourd’hui (samedi). Je visais plus le top-15 et j’ai donné tout ce que j’avais, alors je ne peux pas être trop déçue », a reconnu Stewart-Jones, qui jongle encore avec l’idée de faire l’impasse sur le 10 kilomètres style libre.

« C’est plus au 30 kilomètres classique (départ groupé) que je viserai un bon résultat. »

Antoine Cyr maintenant dans la cour des grands

En finissant 27e au skiathlon masculin 30 kilomètres, Antoine Cyr a décroché le meilleur résultat individuel senior de sa carrière. Le Gatinois a été le premier Canadien du jour à un peu plus de 4 minutes du médaillé d’or, le Russe Alexander Bolshunov. Les Norvégiens Simen Hegstad Krueger et Hans Christer Holund ont fini tout juste derrière. Philippe Boucher, de Lévis, s’est classé 51e (+7 min 46 s).

« C’était vraiment une bonne course aujourd’hui ! Je n’ai pas énormément d’expérience en départ de masse en Coupe du monde, alors d’avoir été capable de bien négocier l’aspect tactique du peloton, c’était vraiment super. J’ai très bien skié techniquement, mais par-dessus tout, l’équipe de techniciens et mon technicien personnel ont vraiment fait du bon travail pour que j’aie des super skis. »

Cyr constate qu’il s’est amélioré en style libre et a donné le crédit à son entraîneur Louis Bouchard au Centre national d’entraînement Pierre-Harvey. Le Québécois a tiré son groupe pendant un bon moment en style libre et il a même pu faire décrocher quelques compétiteurs à l’arrière.

« Le skiathlon, c’est une des épreuves reines en ski de fond et de bien faire à cette course-là, ça signifie beaucoup pour moi. »

Cyr fera équipe avec Graham Ritchie dimanche au sprint par équipe.

-30-

Rédaction : Mathieu Laberge (mathieu.laberge@sportcom.qc.ca)

Vous pourriez aussi aimer...

28 Août - 2021 | par Louis-Michel Lelièvre

En rafale, 28 août

Paranatation – L’or et deux records du monde pour Aurélie Rivard Aurélie Rivard (S10) a pulvérisé son propre record du monde des…

Nos partenaires