4 Déc - 2015 | par Mathieu Laberge

Rugby à sept – Séries mondiales

« Chaque apprentissage a un prix » – Karen Paquin

Montréal, 4 décembre 2015 (Sportcom) – En terminant sixième du tournoi de Dubaï comptant pour les Séries mondiales, l’équipe canadienne féminine de rugby à sept n’a pas obtenu le résultat qu’elle souhaitait. Vendredi, Les Canadiennes ont perdu 17-12 contre l’Angleterre, vaincu l’Espagne 21-12 et subi un revers en en prolongation de 24-19 contre la Nouvelle-Zélande.

« Nous avons encore beaucoup de choses à travailler lorsque l’on termine sixièmes, dont notre structure défensive et notre exécution en attaque et en défense. Nous avons commis beaucoup d’erreurs tactiques et d’autres à cause (d’un manque) d’expérience », a commenté Karen Paquin en entrevue d’après match.

« C’est un tournoi qui nous servira énormément pour le développement des plus jeunes, sauf que malheureusement, chaque apprentissage a un prix. Ceci étant dit, je crois que ce sera payant à long terme », a poursuivi l’athlète de Québec.

Sélectionnée dans l’équipe d’étoiles du tournoi, Paquin a décidé de ne pas pavoiser à la suite de cet honneur individuel. « Je me suis sentie plutôt rouillée et ma performance personnelle n’a pas été à la hauteur de mes attentes. »

Contre l’Angleterre, les Canadiennes tiraient de l’arrière 10-5 à la mi-temps. Au retour sur le terrain, Magali Harvey a donné l’avance à son équipe 12-10 à la suite d’un essai et d’une conversion. Les éventuelles gagnantes ont répliqué avec un essai de Joanne Watmore et une conversion d’Alice Richardson pour se sauver avec la victoire.

Bianca Farella était l’autre Québécoise de l’équipe, sauf qu’elle n’était pas en uniforme vendredi.

À son deuxième match, la troupe de John Tait a signé une victoire de 21-12 contre les Espagnoles. Les Canadiennes ont brisé l’égalité à 7 partout qui prévalait à la mi-rencontre pour ensuite exploser à l’attaque en deuxième moitié de rencontre. Karen Paquin a donné le ton avec un essai qui a été suivi d’une conversion de Mandy Marchak. Megan Lukan a creusé l’écart avec essai et une autre conversion de Marchak.

Le dernier match du jour, contre la Nouvelle-Zélande, a eu les allures d’un parcours en montagnes russes. En avance 12-0, notamment grâce à un essai de Paquin et une conversion de Harvey, les Canadiennes dominaient leurs adversaires 12-5 à la mi-rencontre.

Les Néo-Zélandaises ont répliqué en marquant 14 points consécutifs. Kayla Moleshi a ramené son équipe dans le match et les Canadiennes tiraient alors de l’arrière 19-17. Une conversion réussie de Magali Harvey a égalé le pointage à 19 partout, sauf qu’un essai de Gayle Broughton est venu fermer les livres en prolongation.

« Nous étions dans le coup et nous avons difficilement encaissé le carton jaune reçu à la fin de la première demie. En prolongation, nous n’avons pas pu reprendre possession du ballon », a précisé Paquin.

En grande finale, l’Australie a vaincu la Russie 31-12.

Le prochain arrêt de la série mondiale aura lieu à Sao-Paulo, les 20 et 21 février.

Vous pourriez aussi aimer...

26 Août - 2021 | par Mathieu Fontaine

En rafale, 26 août

Rugby en fauteuil roulant – L’équipe canadienne écartée des demi-finales Pour la première fois de son histoire, l’équipe canadienne de rugby en…

Nos partenaires