20 Sep - 2021 | par Sportcom Services

Judo Canada - Nouvelle saison pour les associations provinciales

Dan Poelman fort heureux de redonner aux entraîneurs et aux athlètes du Yukon

Communiqué

Dan Poelman est debout, à gauche, avec le judogi blanc.

Montréal, 20 septembre 2021 – Il y a maintenant plus de 30 ans que Dan Poelman s’implique de différentes façons pour faire rayonner le judo partout où il passe. Maintenant installé au Yukon, il poursuit son travail en tant que précieux collaborateur au Programme national de certification des entraîneurs (PNCE), tout en continuant de transmettre sa passion à la prochaine génération de judokas.

Natif des Pays-Bas, M. Poelman a amorcé une carrière d’athlète grâce à son père, qui lui a transmis sa passion pour le judo dès un très jeune âge. La famille a ensuite déménagé au Canada, où il a pu s’adonner à son sport favori, mais aussi forger des amitiés et vivre des expériences inoubliables.

« J’ai commencé le judo vers l’âge de 8 ans et j’ai continué jusqu’à la fin du secondaire. Ensuite, je me suis engagé dans l’armée canadienne, mais j’ai quand même continué pour le plaisir. J’ai fait le tour du Canada et je suis allé dans plusieurs pays. Partout où je suis allé, j’ai continué à faire du judo et à enseigner l’art. J’ai été très chanceux et j’en suis très reconnaissant », indique d’entrée de jeu celui qui occupe également le rôle de directeur au comité exécutif de Judo Yukon.

C’est à l’adolescence qu’il a fait ses premiers pas en tant qu’entraîneur. « Mon père offrait des cliniques aux entraîneurs au centre où il donnait des cours. Sans trop m’en rendre compte, j’ai reçu ma première carte de certification d’entraîneur par la poste. C’était ma première expérience avec le PNCE », raconte-t-il en riant.

Le tout a marqué le début d’une longue aventure qui se poursuit encore à ce jour. Aujourd’hui pilote d’avion, M. Poelman n’a jamais cessé de redonner et il continue à être engagé bénévolement dans le judo en tant qu’entraîneur et coordonnateur du PNCE, des rôles qui lui tiennent à cœur.

« Après mon passage dans l’armée, j’ai vraiment commencé à m’impliquer davantage comme entraîneur. Je me suis installé au Yukon et mon rôle principal a été de former les entraîneurs, mais je m’occupe également du Casier (portail de l’Association canadienne des entraîneurs), en plus d’organiser et de gérer les formations », explique celui qui entraîne au club de judo Northern Lights à Whitehorse.

Relever les défis pour la jeunesse

Même s’il est davantage impliqué auprès des entraîneurs, Dan Poelman persiste et signe : c’est d’abord et avant tout pour la prochaine génération qu’il poursuit son travail. Non seulement pour former des athlètes, mais aussi pour leur inculquer des compétences et leur donner des outils qui leur seront utiles pour toujours.

« Le but est de donner des occasions aux jeunes de vivre des expériences. Le sport est une plateforme intéressante pour apprendre des leçons de la vie. Quand c’est enseigné dans un bon environnement, avec les bonnes ressources, le judo est une plateforme parfaite pour apprendre. Lorsque je regarde mon parcours, j’ai appris beaucoup via le sport et j’ai toujours eu de bonnes expériences, même à l’extérieur du tatami. »

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le travail de M. Poelman rapporte des dividendes un peu partout au Yukon, un territoire où l’on mise beaucoup sur le sport et les arts pour développer les jeunes. Et même si les défis sont nombreux, ils ne sont jamais trop grands pour l’homme de 56 ans.

« Le Yukon a plusieurs communautés et elles ont maintenant toutes leur club et leur programme de judo. Je m’implique beaucoup, mais je le fais pour les jeunes, car ils ont besoin de ça. Ils ont plusieurs occasions, mais pour en profiter, ils ont besoin d’êtres soutenus et c’est ce qui me motive », mentionne-t-il, précisant que rien de tout cela ne serait possible sans l’aide des différentes instances gouvernementales.

« Ça nous permet de voyager et d’organiser des tournois au Yukon. Le gouvernement nous encourage et nous permet de faire vivre ce genre d’expériences aux athlètes et aux entraîneurs. Nous sommes vraiment chanceux. »

Chose certaine, son travail est reconnu non seulement au niveau local et provincial, mais aussi à l’échelle nationale, comme le précise Andrzej Sadej, directeur de la formation des entraîneurs à Judo Canada. « Dan Poelman est l’un des professeurs de judo les plus humbles que je connaisse. Il partage une mine de connaissances, mais agit toujours comme un petit-nouveau lorsqu’il est en compagnie d’autres entraîneurs. Il est un exemple de dévouement désintéressé envers le développement du judo dans les territoires du Nord du Canada. »

Lorsqu’il n’est pas dans un avion, vous pouvez croiser Dan Poelman sur les tatamis bien évidemment, mais également sur plusieurs autres plateaux sportifs, où il continue à se donner corps et âme pour la communauté, toujours dans le but de soutenir la relève.

« Je suis impliqué dans plusieurs sports. Je suis toujours ouvert à acquérir de nouvelles connaissances. J’ai beaucoup appris du sport et des différentes formations d’entraîneur. J’ai toujours eu de la facilité à intégrer l’information et c’est avec plaisir que je redonne à mon tour », conclut-il.

Vous cherchez un club près de chez vous? Consultez cette page : judocanada.org/fr/outils-de-recherche-de-club/

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada

 

Source :

Patrick Esparbès
Directeur général adjoint
Judo Canada
(514) 668-6279
p.esparbes@judocanada.org

 

 

New season for provincial associations

Dan Poelman Enjoys Paying It Forward to Yukon’s Coaches and Athletes

 

Montréal, September 20, 2021 – For more than 30 years, Dan Poelman has been finding ways to promote judo everywhere he goes. Poelman, who now lives in the Yukon, works as a valuable contributor for the National Coaching Certification Program (NCCP) while also finding the time to pass on his passion for judo to the next generation of judokas.

Originally from the Netherlands, Poelman began his judo career at a young age, after being introduced to the sport by his father. When the family later moved to Canada, he was able to pursue his favourite sport while forging new friendships and creating lasting memories.

“I started practicing judo when I was eight and continued until the end of high school. I then joined the Canadian Armed Forces, but continued practicing judo for fun. I travelled throughout Canada and visited several other countries. Everywhere I went, I continued to practice and teach judo. I’m very lucky and very grateful,” explained Poelman, who also serves as director on the executive committee of Judo Yukon.

He began his coaching career as a teenager. “My dad ran coaching clinics at the centre where he taught classes. Without even realizing it, I earned my first-level certification, which I received in the mail. It was my first experience with the NCCP,” he chuckled.

Thus began a long journey, which continues to this day. Now an airline pilot, Poelman has never stopped paying it forward and continues to volunteer as a judo coach and NCCP contributor—roles that mean a lot to him.

“Once I left the army, I began coaching more and more. I moved to the Yukon, where my main role was to train coaches. But I was also responsible for The Locker (the Coaching Association of Canada’s portal) and for organizing and managing training courses,” added Poelman, who trains at the Northern Lights Judo Club in Whitehorse.

Facing challenges for youth

Although his principal involvement is with the coaches, Poelman insists that his main objective is to serve the next generation of athletes, not only to train them, but also to provide them with skills and tools that will serve them all their lives.

“The main goal is to give them opportunities for new experiences. Judo is a great platform for learning life skills. When it’s taught in the right environment, with solid resources, judo is the perfect learning springboard. When I look back at my own journey, I learned a lot through the sport and I had a lot of positive experiences, even off the tatami.”

To say the least, Poelman’s work is paying off across the Yukon, a territory that relies heavily on sport and the arts to develop its youth. And although there are numerous challenges, they don’t deter the 56-year-old.

“There are several communities in the Yukon, and they all have their own judo clubs and programs now. I’m very involved, but I do it for the young people. It’s something they need. They have a lot of opportunities, but in order to take advantage of them, they need support, and that’s what keeps me motivated,” Poelman explained, adding that none of it would be possible without the assistance of various government bodies.

“That’s what allows us to travel and organize tournaments in the Yukon. The government supports us and helps us create these types of experiences for the athletes and coaches. We’re really lucky.”

One thing is certain: Poelman’s work is recognized not only at the local and provincial levels, but also at the national level, as pointed out by Andrzej Sadej, Coaching and Education Director at Judo Canada. “Dan Poelman is one of the most humble judo teachers I know. He offers a wealth of knowledge yet always acts like a “newborn judoka” when in company of other coaches. He is an example of selfless dedication to the development of judo in the Northern territories of Canada.”

When he’s not flying a plane, Poelman can usually be found on the tatami or at other sports facilities, where he continues to give his heart and soul to the community, with the goal of supporting the next generation.

“I’m involved in several sports. I’m always open to learning new skills. I’ve learned a lot through sport and through my various coaching certification programs. I’ve always been good at absorbing information and I’m happy to pass it on,” he concluded.

Looking for a club in your area? Visit judocanada.org/club-finder-tool/

-30-

Written Sportcom for Judo Canada

 

Source:

Patrick Esparbès
Chief Operating Officer
Judo Canada
(514) 668-6279
p.esparbes@judocanada.org

Vous pourriez aussi aimer...

9 Oct - 2021 | par Sportcom Services

Adversité, combativité et expérience

Montréal, 9 octobre 2021 – Après avoir vu leurs compatriotes Isabelle Harris, Justin Lemire et Joel DeMaere combattre mercredi et jeudi aux…

21 Sep - 2021 | par Sportcom Services

Rien n’est impossible pour Michelle Jorgensen

Montréal, 21 septembre 2021 – Peu importe l’obstacle qui se dresse devant elle, Michelle Jorgensen n’a jamais peur d’y mettre les efforts…

Nos partenaires