5 Nov - 2020 | par Sportcom

Cyclisme sur route – Tour d’Espagne

De la pluie au menu de la plus longue journée

Nouvelle

Montréal, 5 novembre 2020 (Sportcom) – Déjà que la fatigue s’est installée dans le peloton, celui-ci a dû parcourir la plus longue étape du Tour d’Espagne (231 kilomètres) sous la pluie et dans le brouillard, jeudi, entre Mos et Peubla de Sanabria.

Malgré un beau numéro solo de l’Italien Mattia Cattaneo (Deceuninck-Quick Step) qui aura duré 25 kilomètres, la victoire a finalement été disputée au sprint et c’est le Belge Jasper Philipsen (UAE Team Emirates) qui s’est imposé au terme de cette 15e étape.

Pour consulter les résumés des étapes précédentes du Tour d’Espagne

Le Montréalais James Piccoli (Israel Start-Up Nation) n’est plus qu’à trois jours de terminer le premier grand tour cycliste de sa carrière, lui qui a accusé un retard de plus de 12 minutes sur le Belge pour finir sa longue journée de travail de plus de six heures et demie au 124e rang.

Pas de changement dans les premières places du classement général où le meneur de l’équipe de Piccoli, Dan Martin, demeure au quatrième rang, à 1 minute 42 secondes du meneur, le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma). Richard Carapaz (Ineos-Grenadiers, +39 secondes) et Hugh Carthy (EF Pro Cycling, +47 secondes) suivent derrière.

Membre de l’échappée du jour formée de douze coureurs, Mattia Cattaneo a pris la fuite avec 30 kilomètres à faire. L’Italien a pu se forger un écart sur ses anciens compagnons allant jusqu’à une minute et demie. Le Suisse Gino Mäder (NTT Pro Cycling) a bien tenté de le prendre en chasse pendant 5 kilomètres pour revenir à une minute, sauf que peine perdue, il a été avalé par le peloton.

Cattaneo a subi le même sort à 3,5 km de la ligne d’arrivée pendant que derrière les sprinters, le peloton est rentré au compte-gouttes sans avoir à se presser. En effet, les organisateurs ont statué que les écarts de temps ne compteraient plus une fois la ligne des 3 kilomètres à faire franchie, car les flaques d’huile sur la chaussée détrempée ont rendu la route encore plus glissante. Un peu plus de sécurité donc pour les 145 survivants, dont plusieurs ont déjà le regard vers l’arrivée finale à Madrid dimanche.

L’étape de vendredi reliera Salamanca à Ciudad Rodrigo sur une distance de 162 kilomètres. Deux cols, un de première et un de deuxième catégorie, ponctueront le parcours. Un mercure de 20 degrés et des probabilités d’averses sont prévues pendant la course.

La journée de vendredi marquera aussi le départ du Challenge Madrid, une course féminine de trois jours présentée en marge de la Vuelta. Émilie Fortin (Bizkaia-Durango) et Gabrielle Pilote-Fortin (Massi Tactic) seront les Québécoises au départ de la compétition.

Vous pourriez aussi aimer...

27 Nov - 2021 | par Louis-Michel Lelièvre

Kim Boutin renoue avec l’or en individuel

Montréal, 27 novembre 2021 (Sportcom) – Kim Boutin a décroché sa deuxième médaille individuelle de la saison en remportant l’or au 500…

Nos partenaires