2 Août - 2019 | par Luc Turgeon

Plongeon – Jeux panaméricains

Dominantes, Abel et Ware gagnent l’or au 3 m synchro

Nouvelle

Montréal, 1er août 2019 (Sportcom) – Jennifer Abel et Pamela Ware n’avaient pas plongé ensemble depuis 2016 et n’avaient pris part qu’à un seul entraînement au 3 m synchro avant les Jeux panaméricains de Lima, au Pérou. Cela ne les a toutefois pas empêchées de dominer la finale et décrocher la médaille d’or, quatre ans après avoir obtenu l’argent, à Toronto.

Le duo canadien a conclu la compétition avec un cumulatif de 309,60 points, soit 19,5 points de plus que les Américaines Brooke Schultz et Sarah Bacon (290,10 points), médaillées d’argent. Les Mexicaines Paola Milagros Espinosa Sanchez et Dolores Hernandez Monzon (285,00 points) sont venues compléter le podium. Après avoir reçu une note identique à celle des Américaines au premier plongeon, les deux Canadiennes ont été les meilleures aux quatre essais suivants, se plaçant confortablement en tête du classement.

« Pour une deuxième performance en trois ans en comptant notre entraînement, c’est super! » a déclaré Pamela Ware après la finale. « Notre but était de bien faire nos plongeons individuels et d’essayer d’être le plus synchro possible, ce que nous avons réussi à faire avec très peu d’entraînement. Nous sommes vraiment contentes de comment la journée s’est déroulée. »

De son côté, Jennifer Abel a mis la main sur sa première médaille d’or en synchro aux Jeux panaméricains. Elle avait gagné l’argent avec Émilie Heymans en 2011, puis avait obtenu le même résultat en 2015 aux côtés de Pamela Ware. « Nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre, vu que ça faisait longtemps que nous avions plongé ensemble, mais nous savions ce dont nous étions capables et tout s’est bien passé », a-t-elle indiqué.

Une situation qui n’a pas mis énormément de pression sur les épaules des deux Québécoises, qui étaient confiantes avant le début de la finale. « Personnellement, j’étais très confiante. Je voulais juste faire mes plongeons afin d’éviter de faire des erreurs en essayant de m’ajuster à Pamela. Je me suis concentrée sur ce que j’avais à faire et ç’a donné un bon résultat », a partagé Abel.

Pamela Ware était dans le même état d’esprit que sa coéquipière, à l’exception des minutes précédant leur quatrième plongeon, le double saut périlleux et demi retourné en position carpée.

« J’étais stressée vu que je ne l’avais jamais fait en synchro et qu’il s’agit du plongeon le plus difficile pour moi. Je l’ai bien réussi et en sortant de la piscine, j’ai regardé Jenn avec un énorme sourire en me disant “oh my god, je l’ai eu! ” » a-t-elle raconté.

Le naturel s’impose

Les deux plongeuses ont réussi à améliorer leur résultat des Jeux panaméricains de 2015, ce qui les a bien fait rire, étant donné les circonstances. « Je trouve ça très drôle! Quand nous étions une équipe, nous avons terminé deuxièmes. Maintenant que nous nous entraînons plus ensemble, nous gagnons l’or! » a constaté Ware.

Cette dernière croit tout de même que le naturel a rapidement repris le dessus en compagnie de Jennifer Abel, avec qui elle a formé un tandem pendant quatre ans et a participé aux Jeux olympiques de Rio, en 2016. « Nous avons simplement utilisé nos forces pour combler les faiblesses de l’autre. Au final, c’est ce qui a fait la différence et qui nous a permis de connaître du succès. »

Les deux plongeuses reprendront l’action lundi pour le 3 m individuel, où Jennifer Abel défendra son titre des Jeux panaméricains de 2015. « J’aime toujours donner le meilleur de moi-même en compétition et mes entraînements vont super bien, alors je vise un autre podium », a-t-elle conclu.

Vous pourriez aussi aimer...

30 Avr - 2021 | par Mathieu Laberge

Brillante victoire de Soler sous la pluie

Montréal, 30 avril 2021 (Sportcom) – En s’imposant en solo à la troisième étape du Tour de Romandie, l’Espagnol Marc Soler (Movistar)…

Nos partenaires