21 Oct - 2015 | par Mathieu Laberge

Surf des neiges

Dominique Maltais prend une pause

Montréal, 21 octobre 2015 (Sportcom) – La saison 2015-2016 de la Coupe du monde de snowboard cross se fera sans l’une de ses têtes d’affiche. Malgré l’hiver qui s’en vient, la Québécoise Dominique Maltais devra rester à l’écart des pentes.

Des douleurs persistantes au dos empêchent la médaillée d’argent des Jeux olympiques de Sotchi et de bronze des Jeux de Turin de surfer à son plein potentiel. « C’est un problème que j’éprouve depuis quelques années, mais la saison dernière, ç’a été vraiment difficile durant toute ma préparation et lors de chaque course », raconte l’athlète de Petite-Rivière-Saint-François dont le début de l’automne s’est déroulé au rythme de traitements en prolothérapie.

Celle qui aura une nouvelle évaluation médicale dans deux mois en profite pour prendre du repos, denrée rare pour celle qui faisait le tour de la planète chaque hiver. « Ça fait 10 ans que je suis à fond la machine. Si je suis capable de garder la touch sur la neige, je pense que cet arrêt pourra être bénéfique. »

«Un recul, parfois, ce n’est pas mauvais, poursuit-elle. Le millage sur la neige je l’ai. C’est retrouver la forme qu’il me faudra. »

« Je ne tire pas sur la plug encore »

La réputation de Dominique Maltais n’est plus à faire. Et la détentrice de cinq globes de cristal n’est  pas prête à mettre un terme à sa carrière.

« D’abord et avant tout, l’important était de mettre le doigt sur le problème. J’ai beau avoir plusieurs commanditaires, si je ne suis pas capable de performer, ça ne donne rien », indique-t-elle.

S’absenter du circuit toute une saison n’inquiète pas outre mesure celle qui avait pris le deuxième rang du classement de la Coupe du monde la saison dernière. « Je suis consciente que la game sera différente. Par contre, je pense que prendre du recul physiquement et mentalement est important. »

L’athlète qui aura 35 ans le 9 novembre prochain n’a pas encore pris sa décision quant à son avenir sur sa planche, ni si elle sera de la prochaine aventure olympique en 2018. « Je ne tire pas sur la plug encore. J’ai encore la passion de mon sport et je sais que je suis encore capable de pousser. La priorité est de retrouver ma forme physique. J’espère que mes douleurs se règlent pour pouvoir prendre une décision réfléchie dans les prochains mois. »

La créatrice de l’Académie DM profitera de ce temps d’arrêt pour encadrer deux jeunes de sa région. « J’ai toujours voulu m’impliquer dans mon sport et ma discipline. Je veux les aider à se tailler prochainement une place en Coupe du monde. »

Vous pourriez aussi aimer...

31 Août - 2021 | par Louis-Michel Lelièvre

Les Canadiennes championnes du monde

Montréal, 31 août 2021 (Sportcom) – Le Canada a mis fin à une disette de neuf ans au Championnat mondial de hockey…

19 Sep - 2021 | par Louis-Michel Lelièvre

Léandre Bouchard termine 27e à Snowshoe

Montréal, 19 septembre 2021 (Sportcom) – Dans une course excitante jusqu’à la toute fin à la Coupe du monde de vélo de…

3 Sep - 2021 | par Mathieu Laberge

Olivia Baril vise encore plus haut

Montréal, 3 septembre 2021 (Sportcom) – La cycliste Olivia Baril (Massi-Tactic) est désormais la mieux placée de son équipe au classement général…

Nos partenaires