28 Août - 2021 | par Louis-Michel Lelièvre

Jeux paralympiques de Tokyo

En rafale, 28 août

Nouvelle

Paranatation – L’or et deux records du monde pour Aurélie Rivard

Aurélie Rivard (S10) a pulvérisé son propre record du monde des S10 au 100 m libre en ronde préliminaire, alors qu’elle a établi une nouvelle marque de 58,60 s. Déjà médaillée de bronze au 50 m libre, la nageuse de Saint-Jean-sur-Richelieu s’est alors dirigée vers la finale en tant que grande favorite.

Et elle n’a aucunement déçu lors de cette finale, remportant facilement la médaille d’or. Pour la deuxième fois de la journée, Rivard a amélioré son record du monde, cette fois-ci avec un temps de 58,14 s. Les Néerlandaises Chantalle Zijderveld et Lisa Kruger complètent le podium, plus de deux secondes derrière la Québécoise.

« Après un départ plus décevant au début de la semaine, j’avais un peu peur pour cette course-là. Je suis contente d’avoir battu le record du monde qui tenait depuis beaucoup trop longtemps. Ç’a été une journée extraordinaire. Je voulais me prouver que le 50 m libre n’était pas représentatif de ma forme et de ma préparation », s’est exprimée Rivard après l’obtention de sa médaille.

Camille Bérubé (SB6), de Gatineau, a quant à elle terminé quatrième de sa vague au 100 m brasse et elle s’est qualifiée pour la finale grâce à un temps de 1 min 42,80 s, ce qui représente un record canadien sur cette distance. De son côté, Danielle Kisser, originaire de Delta en Colombie-Britannique et qui s’entraîne à Montréal, a fini cinquième de sa vague.

Bérubé a ensuite pris le huitième rang de la finale dans un temps de 1 min 44,07 s. Elle s’est dite satisfaite de sa performance, affirmant que la compétition était énormément relevée lors des épreuves de la journée.

« J’étais très contente avec mon temps en qualifications. La finale a été plus lente, mais c’était ma quatrième épreuve en moins de 48 heures. Mon objectif était de rentrer en finale et j’ai tout laissé dans la piscine pour réussir mon but. Il n’y avait plus de gaz dans le réservoir après tout ça. »

La Britannique Maisie Summers-Newton a remporté la médaille d’or en arrêtant le chrono à 1 min 32,34 s. Elle a du même coup amélioré le record paralympique qu’elle avait elle-même battue plus tôt dans la journée.

Para-athlétisme – La médaille d’argent pour Brent Lakatos

Au 5000 m chez les T53/54, Brent Latakos s’est démarqué en remportant la médaille d’argent derrière le Suisse Marcel Hug (10 minutes 29,90 secondes) grâce à un temps de 10 min 30,19 s.

Le Thaïlandais Putharet Khongrak (10 minutes 30,37 secondes) complète le podium avec la médaille de bronze.

Lors des épreuves de qualification pour la finale du 5000 m, Lakatos avait connu le meilleur résultat de sa saison avec un temps de 10 min 15,15 secondes.

Lakatos sera de retour en action dès dimanche, le 29 août pour le 400 mètres. Il s’agira de la deuxième de six épreuves à laquelle il prendra part dans la capitale japonaise.

Basketball en fauteuil roulant – Trop peu trop tard pour les Canadiennes

Malgré une belle poussée des Canadiennes dans le quart ultime, les Allemandes sont venues à bout de leurs adversaires dans un match haut en intensité. Le Canada s’est finalement avoué vancu 59-57.

Tirant de l’arrière 48-38 avant d’entamer le dernier engagement, la formation canadienne a joué de manière inspirée pour revenir de l’arrière, et même prendre les devants avec une minute à faire à la partie.

Maya Lindholm et Anne Patzwald ont toutefois joué les trouble-fêtes pour la troupe de Marc-Antoine Ducharme en marquant deux paniers décisifs dans les derniers instants de la rencontre.

Lueur d’espoir pour les Canadiennes à la toute fin de la rencontre, quand Puisand Lai a réussi un panier qui aurait forcé la tenue d’une prolongation. Après une révision vidéo de la part des officiels, il a été déterminé qu’il ne restait plus de temps au chronomètre au moment du tir de Lai, ce qui a confirmé la victoire des Allemandes.

Kady Dandeneau a été la meilleure joueuse offensive du côté des Canadiennes avec ses 23 points et ses 9 rebonds récupérés.

Du côté des Québécoises, Rosalie Lalonde a été sur le terrain pendant 30 minutes, récoltant 12 points au passage, deux de plus que Cindy Ouellet. Élodie Tessier a été blanchie de la feuille de pointage en 10 minutes de jeu, alors que Sandrine Bérubé n’a pas vu d’action.

La formation canadienne jouera son dernier match préliminaire face aux Australiennes dimanche.

Du côté masculin, le Canada a perdu contre les Japonais par la marque de 62-56 malgré un excellent début de match.

En avance 30-19 à la demie, les Canadiens ont vu les choses se corser au retour du vestiaire. Le Japon a d’abord réduit l’écart à 44-38 avant la fin du troisième engagement, avant de complètement dominer le Canada lors du quart ultime pour se sauver avec la victoire.

Fidèles à leurs habitudes, Patrick Anderson et Nikola Goncin ont été les vedettes offensives du Canada avec respectivement 22 et 20 points. De leur côté, les Québécois Vincent Dallaire et Jonathan Vermette ont brièvement vu de l’action au cours de la rencontre.

La troupe de Matteo Feriani sera toujours à la recherche d’une première victoire à Tokyo quand elle croisera le fer avec la Corée du Sud, dimanche.

Escrime en fauteuil roulant – Morel et Hébert éliminés avant la ronde des 16

À l’épreuve du fleurent individuel chez les femmes, Ruth-Sylvie Morel s’est classée au 15e rang de la journée avec une fiche d’une victoire et quatre défaites en rondes des poules.

L’athlète de Pincourt a remporté son premier combat face à la Brésilienne Carminha Oliveira par la marque de 5-3. Morel n’a toutefois pas réussi à bâtir sur cette victoire.

Après une défaite de 5-1 contre l’Ukrainienne Nataliia Morkvych, elle s’est inclinée contre l’Italienne Loredana Trigilia 5-2. La vétérane a finalement subi des revers de 5-1 contre la Chinoise Rong Jing et de 5-2 contre la Russe Evgeniya Sycheva.

Matthieu Hébert a lui aussi connu une journée plutôt difficile dans le volet masculin du fleuret individuel. Sa fiche de 0-4 ne lui a pas permis de sortir de la ronde des poules.

Malgré une bonne opposition d’entrée de jeu face au Japonais Kano Shintaro, Hébert s’est avoué vaincu par la marque de 5-3. Il a ensuite baissé pavillon 5-0 contre le Polonais Michal Nalewajek, puis 5-1 contre l’Ukrainien Andrii Demchuk. En conclusion de la journée, l’athlète de Beauharnois a été défait par le Chinois Sun Gang.

Hébert a pris le 15e rang de la compétition au fleuret, tout comme il l’avait fait mercredi lors des combats au sabre.

Rugby en fauteuil roulant – Le Canada termine le tournoi sur une bonne note

Après un début de tournoi difficile, les Canadiens ont renversé la vapeur pour remporter leur dernier match du tournoi de rugby en fauteuil roulant aux Jeux paralympiques. La troupe de Patrick Côté l’a emporté de manière convaincante par la marque de 57-49 contre les Français pour s’assurer de la cinquième place du tournoi.

En avance dès le début de la partie, les Canadiens ont réellement pris leur erre d’aller au troisième quart où ils ont inscrit 16 points pour accentuer leur avance à 41-36. En ajoutant 16 autres points au quart ultime, la formation canadienne était en route vers une victoire de 57-49.

Le Canada a pu compter sur un Zak Madell en pleine forme, lui qui a marqué 31 essais au cours de la rencontre.

Patrice Simard a été blanchi de la feuille de pointage pendant que Fabien Lavoie a réussi deux essais en moins de deux minutes passées sur le terrain. Finalement, Anthony Letourneau a également marqué à deux reprises.

La Grande-Bretagne et les États-Unis s’affronteront dimanche pour l’obtention de la médaille d’or.

Vous pourriez aussi aimer...

7 Sep - 2021 | par Luc Turgeon

Le titre canadien en ligne de mire

Montréal, 7 septembre 2021 (Sportcom) – Auteur d’un autre top-30 en Coupe du monde de vélo de montagne la fin de semaine…

2 Sep - 2021 | par Louis-Michel Lelièvre

En rafale, 2 septembre

Para-athlétisme – Brent Lakatos surpasse André Viger Au lendemain de sa brillante performance au 100 m T53, Brent Lakatos a décroché une…

Nos partenaires