4 Nov - 2020 | par Luc Turgeon

Cyclisme sur route – Tour d’Espagne

Épuisement généralisé à la Vuelta

Nouvelle

Montréal, 4 novembre 2020 (Sportcom) – Après 14 étapes complétées au Tour d’Espagne, la fatigue se fait sentir chez le Montréalais James Piccoli. Le cycliste de la formation Israel Start-Up Nation estime toutefois que la majorité des coureurs se trouve dans le même état que lui à la veille de la plus longue étape de cette Vuelta.

« Aujourd’hui on pouvait sentir que tout le peloton était fatigué », a admis Piccoli, 84e à l’issue de cette 14e étape de 204,7 kilomètres, mercredi, reliant Lugo à Ourense. « On a commencé le tour en se demandant si on allait pouvoir le finir [en raison de la pandémie], alors on fait chaque course comme si c’était la dernière et le peloton est toujours très agressif. Je pense que ç’a rattrapé tout le monde. »

La journée a été éprouvante avec trois montées de troisième catégorie et plusieurs attaques tentées en début de parcours. Une échappée de sept coureurs a mis du temps à se détacher pour ensuite se forger une avance d’environ 5 minutes avec 110 kilomètres à faire.

Après que Pierre-Luc Périchon (Cofidis) n’ait pu suivre le groupe dans la troisième ascension du jour, Marc Soler (Movistar), Zdenek Stybar (Deceuninck-Quick Step) et Tim Wellens (Lotto Soudal) ont pris les devants à 11 kilomètres de l’arrivée. Le trio formé du Canadien Michael Woods (EF Pro Cycling), Dylan Van Baarle (Ineos-Grenadiers) et Thymen Arensman (Sunweb) qui suivait tout juste derrière n’avait cependant pas dit son dernier mot et a rattrapé les trois meneurs au dernier kilomètre.

Woods et le Belge Wellens se sont disputé la première place, eux qui visaient tous les deux une deuxième victoire sur cette Vuelta. Wellens a finalement devancé l’Ontarien de peu dans les 75 derniers mètres pour triompher. Il avait également remporté la cinquième étape.

Le peloton a traversé la ligne d’arrivée 3 minutes 44 secondes derrière le vainqueur, mené par le coéquipier de James Piccoli, Dan Martin.

« Encore une fois, notre but était de conserver notre position au classement général avec Dan (Martin). Omer (Goldstein), Reto (Hollenstein) et moi avons fait du bon travail pour le garder en bonne position pour le final et il n’a pas perdu de temps. Il est encore là ! » a souligné Piccoli, épuisé.

Aucun changement n’a d’ailleurs été porté au top-10 du classement général. Dixième mercredi, le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma) détient toujours une avance de 39 secondes sur l’Équatorien Richard Carapaz (Ineos-Grenadiers) qui a fini en 16e place. Le Britannique Hugh Carthy (EF Pro Cycling) occupe le troisième rang (+47 secondes), suivi de Dan Martin (+1 minute 42 secondes).

James Piccoli grimpe quant à lui au 115e échelon. Un de ses coéquipiers chez Israel Start-Up Nation, le Français Alexis Renard, a été forcé à l’abandon après 30 minutes d’action en raison de problèmes d’estomac, au grand dam du Québécois.

« Il ne pouvait plus manger suffisamment pour continuer et n’avait plus d’énergie. Je suis désolé pour lui. Il m’a beaucoup impressionné dans son premier grand tour, mais ce sont des choses qui arrivent », a précisé le Québécois qui participe lui aussi au premier grand tour de sa carrière.

La plus longue étape de ce Tour d’Espagne aura lieu jeudi avec plus de 4000 mètres de dénivelé. Les coureurs parcourront 230,8 kilomètres entre Mos et Puebla de Sanabria.

« Demain, c’est un gros défi. On va devoir se lever tôt parce que ça va être une longue journée. On espère avoir de bonnes jambes », a conclu Piccoli.

Vous pourriez aussi aimer...

15 Mai - 2021 | par Mathieu Laberge

Le maillot rose demeure chez Groupama-FDJ

Montréal, 15 mai 2021 (Sportcom) – Le deuxième jour de défense du maillot rose chez Groupama-FDJ s’est conclu avec succès alors que…

Nos partenaires