8 Sep - 2018 | par Audrey Clement-Robert

Canoë-kayak d’eau vive – Finales de la Coupe du monde

Florence Maheu en préparation pour les mondiaux

Nouvelle

Montréal, 8 septembre 2018 (Sportcom) – Florence Maheu a eu un avant-goût de ce qui l’attend aux Championnats du monde de canoë-kayak d’eau vive qui auront lieu à la fin du mois au Brésil. Samedi, elle a terminé 24e en K-1 féminin aux Finales de la Coupe du monde présentées à La Seu d'Urgell, en Espagne.

Le parcours de la kayakiste de Salaberry-de-Valleyfield s’est arrêté dans les demi-finales. Elle a inscrit un temps total de 120,86 s, bon pour la 24e place. Seules les dix premières ont accédé à la finale.

« Je suis assez satisfaite. Ce n'est que ma deuxième demi-finale en Coupe du monde et j'ai encore besoin d'un peu d'expérience pour accéder à la finale. Une erreur technique à la porte 19 m’a coûté 3 secondes et j’ai pris 4 secondes de pénalité au début du parcours en touchant deux portes, alors ça commence à être compliqué d’accéder au top-10 », a-t-elle dit.

Vendredi, dans les qualifications, elle a terminé 40e de la première manche en 120,65 s puis en deuxième manche, elle a décroché la 10e et dernière place pour la demi-finale avec un temps de 112,55 s.

Maintenant, Maheu travaillera « surtout sur la précision et la technique fine » en vue des Championnats du monde à Rio de Janeiro. Elle y vise également une participation à la demi-finale.

L’Allemande Ricarda Funk a remporté l’or grâce à un chrono de 102,68 s. L’Espagnole Maialen Chourraut (+1,77 seconde) a mis la main sur l’argent alors que la Britannique Mallory Franklin (+2,66 secondes) a récolté le bronze.

Laviolette septième en C-2 mixte

À sa dernière course internationale de la saison, Yannick Laviolette, de Saint-Louis-de-Gonzague, et sa partenaire Lois Betteridge, d’Ottawa, ont conclu au septième rang en canoë double mixte.

Ils ont eu un temps final de 255,37 s, comprenant 110 secondes de pénalité. Ils ont accusé un retard de 133,32 secondes sur les vainqueurs, les Tchèques Tereza Fiserova et Jakub Jane (122,05 s). Les Français Margaux Henry et Yves Prigent (+2,63 secondes) ont fini deuxièmes et les Tchèques Veronika Vojtova et Jan Masek (+4,01 secondes) troisièmes.

« Nous sommes un peu déçus du résultat, mais nous sommes contents des sensations. Nous avons fait de grosses erreurs de navigation, mais nous avons aussi eu de très bonnes parties dans la manche. Les 110 secondes, c’est pour deux grosses erreurs de ligne qui ont coûté deux fois 50 secondes de pénalité, plus cinq touches à 2 secondes chacune », a dit l’athlète de 22 ans classé sixième dans les demi-finales.

Laviolette a conclu en dressant un bilan positif de ses performances en C-1 des derniers mois. « Je suis content de ma saison. J'ai terminé avec une belle manche. »

Vous pourriez aussi aimer...

Nos partenaires