4 Juil - 2021 | par Mathieu Laberge

Cyclisme sur route – Tour de France

Frigorifiés, Guillaume Boivin et Hugo Houle survivent aux Alpes

Nouvelle

Photos: Astana-Premier Tech/Getty Sport, Israel Start-Up Nation/Noa Toledo

Montréal, 4 juillet 2021 (Sportcom) – Comme si les étapes de montagnes du Tour de France n’étaient pas déjà assez difficiles, le peloton a affronté des conditions météorologiques extrêmes pour une deuxième journée de suite. Dimanche, l’Australien Ben O’Connor (AG2R-Citroën) a été le premier à franchir la ligne d’arrivée de la neuvième étape, une course où le porteur du maillot jaune Tadej Pogacar (UAE-Team Emirates) a confirmé qu’il était le plus fort du peloton.

Dans la pluie et le froid sur les 145 kilomètres alpestres séparant Cluses et Tignes, six coureurs n’ont pu terminer dans les délais et ont été exclus du Tour. Les Québécois Hugo Houle (Astana-Premier Tech), 52e (+25 min 55 s) et Guillaume Boivin (Israel Start-Up Nation), 72e (+31 min 37 s) n’ont pas été inquiétés, mais cela ne signifie pas que leur journée a été moins stressante. Bien au contraire.

« Avec la météo et les parcours, les deux dernières journées, honnêtement, c’était du stock ! Aujourd’hui (dimanche), on y a goûté ! Tout le monde a eu froid et c’était extrêmement dur, alors nous serons contents d’avoir une petite journée de repos demain (lundi) », a reconnu Boivin, qui avait déjà connu une journée semblable au Giro, il y a quelques années.

La journée de dimanche était toutefois un peu différente. « Le Tour, c’est encore un autre niveau avec des vitesses assez incroyables. On a pris de la grosse pluie pendant les quatre premières heures et on était bien contents de finir. »

Les deux Québécois ont raconté avoir surtout peiné dans la descente du Cormet de Roselend.

« Il faisait 4 degrés au sommet et il n’y a pas beaucoup de moyens pour rester au chaud, a confié Houle à Sportcom. Au pied de la descente, j’étais limite à rester calme pour que le vélo ne shake pas trop. C’était très froid et très exigeant. »

Boivin a lui aussi eu de la difficulté à contrôler son vélo parce qu’il était frigorifié.

« Mes bras commençaient à shaker et ma roue avant faisait des vagues. J’étais tellement gelé ! J’ai essayé de faire des push-up sur mon vélo et faire tourner mes bras pour avoir plus de sang aux extrémités. Mes épaules et mes bras étaient comme une barre de fer. »

Son coéquipier Michael Woods s’est pointé en tête de course avec 104 km à faire en compagnie de Nairo Quintana (Arkéa Samsic) et d’Omar Fraile (Astana-Premier Tech). L’Ontarien s’est fait décrocher dans l’avant-dernière montée et le Colombien a ensuite été rejoint par son compatriote Sergio Higuita (EF Education-Nippo). Ben O’Connor les a rattrapés dans le Cormet de Roselend et il a même été maillot jaune virtuel pendant un moment avec plus de 8 minutes d’avance sur le groupe de Pogacar.

L’Australien a lui aussi peiné dans la descente du Cormet de Roselend, mais il a retrouvé ses forces dans l’ascension finale pour s’imposer en solo. Même sans coéquipier dans la dernière partie de la montée vers Tignes, Pogacar a déposé ses adversaires pour filer seul vers l’arrivée, gagnant au passage 30 secondes sur l’Équatorien Richard Carapaz (INEOS-Grenadiers).

À son troisième Tour de France, Hugo Houle constate que la dynamique de la course est différente cette année.

« C’est une année où le classement est très ouvert. Il n’y a pas une équipe comme Jumbo-Visma, l’année dernière, qui contrôlait toutes les échappées et qui gérait la course de main de maître sans laisser beaucoup de liberté aux autres qui voulaient s’enfuir. Là, les UAE-Team Emirates laissent beaucoup de coureurs à l’attaque et comme Pogacar a maintenant tellement d’avance au général, ça leur permet d’avoir une bonne liberté et de ne pas s’affoler. Ils n’ont pas trop à se soucier de qui va dans l’échappée. »

Au général, l’avance de Pogacar est désormais de 2 minutes 1 seconde sur O’Connor. Le Colombien Rigoberto Uran (EF Education-Nippo) grimpe d’une place et est maintenant troisième (+5 min 18 s). Houle est 50e (+57 min 54 s) et Boivin 95e (+1 h 22 min 38 s) au terme de cette journée où Primoz Roglic (Jumbo-Visma) et Mathieu Van der Poel (Alpecin-Fenix) n’ont pas pris le départ.

Le Tour fera relâche lundi.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

11 Sep - 2021 | par Mathieu Laberge

Hugo Barrette au pied du podium à Cali

Montréal, 11 septembre 2021 (Sportcom) – Hugo Barrette (+0,107 seconde) s’est classé quatrième de la finale du keirin à la Coupe de…

28 Août - 2021 | par Louis-Michel Lelièvre

En rafale, 28 août

Paranatation – L’or et deux records du monde pour Aurélie Rivard Aurélie Rivard (S10) a pulvérisé son propre record du monde des…

3 Sep - 2021 | par Mathieu Laberge

Marco Dispaltro, le passeur

Montréal, 3 septembre 2021 (Sportcom) – On ne fait pas de passes au boccia, mais Marco Dispaltro est assurément un passeur. Un…

Nos partenaires