14 Août - 2021 | par Sportcom

Cyclisme sur route – Tour d’Espagne

James Piccoli de retour au Tour d’Espagne avec de grandes attentes

Nouvelle

James Piccoli avec son uniforme de l'équipe Israel Start-Up Nation

Photo: Israel Start-Up Nation

Montréal, 14 août 2021 – James Piccoli (Israel Start-Up Nation) a amorcé son second Tour d’Espagne en prenant le 58e rang d’un contre-la-montre individuel de 7 km disputé dans les rues de Burgos, samedi, en lever de rideau de cette 76e édition.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le Québécois déborde d’ambition pour sa deuxième présence à la Vuelta.

« Je suis très excité de pouvoir prendre part à mon deuxième grand tour en Espagne! La forme est bonne et je suis très bien préparé pour la compétition », a lancé Piccoli en entrevue avec Sportcom, plus tôt cette semaine.

Reconnu pour ses qualités de grimpeur, le Montréalais a enregistré un temps de 9 min 4 s samedi, soit 32 secondes de plus que le gagnant du jour, le Slovène Primoz Roglic. Il a devancé l’Espagnol Alex Aranburu (Astana-Premier Tech) par 6 secondes pour s’emparer du maillot du meneur.

Champion des deux derniers Tours d’Espagne, Roglic a également décroché la médaille d’or du contre-la-montre des Jeux olympiques de Tokyo.

Mieux outillé

Après s’être classé 63e du Tour de Suisse en juin dernier, James Piccoli a profité d’une bonne période de repos avant d’enclencher le processus menant jusqu’au moment fort de sa campagne. Il a pris part à deux camps en altitude à Andorre, puis un autre en Italie, avant de mettre la touche finale à sa préparation la semaine dernière, au Tour de Burgos. Il a obtenu le meilleur résultat de sa formation avec une 18e place au classement général.

« Je me sens mieux outillé que la première fois. L’an passé, c’était très tard dans la saison et je n’avais plus beaucoup de gaz », a admis celui qui a aussi pris le deuxième rang du Tour du Rwanda (2.1) au printemps dernier.

« Cette année, tout était plus normal et je savais d’avance que je ferais la course. J’ai vraiment pu me préparer physiquement et mentalement pour un grand tour. Je suis en bonne forme et si tout se passe bien, on va s’amuser! »

Et cette année, Piccoli compte trouver son plaisir en étant au cœur de la course. Utilisé davantage dans un rôle d’équipier lors de sa première présence en 2020, il entend cette fois-ci démontrer l’étendue de son talent, particulièrement lors des sept étapes en montagne.

« La première fois, je voulais surtout apprendre c’était quoi un grand tour et juste finir la compétition. Cette fois-ci, j’ai plus d’attentes envers moi-même. Je veux animer la course et en faire partie. Je veux jouer un peu plus sur les résultats que sur mon rôle d’équipier. »

– James Piccoli

Jusqu’au 5 septembre, le cycliste de 29 ans parcourra 3410 km répartis sur 20 étapes qui le mèneront à l’arrivée finale, à Santiago de Compostela. D’ici là, il souhaite profiter de chaque chance qui se présente à lui. Et qui sait, peut-être même réaliser son rêve de remporter une étape d’un grand tour.

« Je veux faire de mon mieux. Je ne veux pas garantir une étape ou un bon classement, mais mes attentes sont de faire partie de la course. On n’a pas vraiment de leader pour le classement général, alors ça se peut que j’aie un peu plus de responsabilités. C’est vraiment excitant de pouvoir prendre mes propres opportunités à ma deuxième Vuelta », a-t-il conclu avec enthousiasme.

James Piccoli et ses coéquipiers d’Israel Start-Up Nation seront de retour en selle dimanche pour la deuxième étape du Tour d’Espagne. Ils prendront le départ à Caleruega pour revenir jusqu’à Burgos, 167 km plus loin.

Plus qu’une étape à faire au Tour de Pologne

Un contre-la-montre individuel a également eu lieu au Tour de Pologne, à l’occasion de la sixième étape de l’événement. Seul Canadien à prendre part à cette course, Antoine Duchesne (Groupama-FDJ)asigné le 77e chrono.

Le Français Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick Step) a été le plus rapide samedi. Il a parcouru les 19 kilomètres en 22 min 11 s, soit 13 secondes de moins que son coéquipier portugais Joao Almeida. Ce dernier est toujours en tête du classement général provisoire, alors qu’il ne reste qu’une étape à disputer.

Le coéquipier de Duchesne chez Groupama-FDJ, le Français Romain Seigle, occupe présentement le 19e rang.

Evenepoel l’emporte au Tour du Danemark

Il n’y a pas qu’en Pologne où la formation Deceuninck-Quick Step s’est démarquée samedi. Le Belge Remco Evenepoel a assuré sa victoire au Tour du Danemark en remportant la cinquième et dernière étape, une course contre-la-montre de 10,8 km.

Le cycliste de 21 ans a complété cette distance en 12 min 13 s pour devancer les Danois Soren Kragh Andersen (DSM, +1 seconde) et Mads Pedersen (Trek-Segafredo, +6 secondes).

Pedersen termine deuxième au classement général, à 1 minute 42 secondes du vainqueur. Le Néerlandais Mike Teunissen (Jumbo-Visma, +2 minutes) boucle le podium.

Les deux Québécois en action, Pier-André Côté (Rally) et Nickolas Zukowsky (Rally), se sont respectivement classés 20e et 75e de la course contre-la-montre. Côté a ainsi grimpé d’un rang au classement général pour conclure en 13e place. Zukowsky, qui avait fait partie de l’échappée du jour la veille, pointe quant à lui au 37e échelon.

Vous pourriez aussi aimer...

8 Sep - 2021 | par Luc Turgeon

Tous pour un à l’étape-reine

Montréal, 8 septembre 2021 (Sportcom) – Nickolas Zukowsky et ses coéquipiers de la formation Rally ont tout fait pour accompagner le grimpeur…

Nos partenaires