27 Oct - 2021 | par Sportcom Services

Judo Canada – Championnats du monde de kata

Un retour très attendu en kata pour l’équipe canadienne

Communiqué

Montréal, 27 octobre 2021 – Après un an et demi à rester sur la touche en raison de la pandémie, plusieurs Canadiens ont effectué leur retour à la compétition cette semaine à l’occasion des Championnats du monde de kata. Retour sur cette 12e édition de l’événement qui se déroulait à Lisbonne, au Portugal.

Shane Rooney et Xiao Kang Hu ont été les seuls représentants de l’unifolié à atteindre une finale au Portugal. Classés troisièmes de leur groupe à l’issue des qualifications, ils ont ensuite obtenu une note de 402,5 points pour prendre le sixième rang en Katame No Kata, épreuve remportée par les Japonais Ryuji Kabata et Toshiji Odate (428 points).

Un bon résultat sur la scène internationale pour le duo canadien qui souhaitait souligner son retour en grand. « Shane Rooney et Xiao Kang Hu espéraient une médaille, ils ont bien performé, mais ça reste les mondiaux et c’est une compétition très relevée. Sixièmes au monde, c’est très impressionnant », a mentionné le juge Mohamed Hassani au sujet de la prestation de Rooney et Kang Hu.

Également de cette épreuve, Kelly Palmer et Wesley Enns n’ont pas réussi à accéder à la finale. Ils ont obtenu 385 points lors des qualifications pour terminer sixièmes de leur groupe. Notons que les Albertains faisaient équipe pour une première fois après que Gord Okamura, ex-partenaire de Palmer, ait annoncé sa retraite sportive.

« C’est un duo unique. Au judo, la grandeur est importante, particulièrement au kata. Le partenaire de Kelly est beaucoup plus grand que lui et on ne voit pas ça souvent ! Pour une première compétition ensemble, ils étaient contents de leur résultat », a poursuivi Hassani.

De son côté, Erin Reim a participé à ses premiers Championnats du monde aux côtés de Marika Boileau. Cette dernière faisait ses débuts au niveau international après avoir multiplié les allers-retours entre Sept-Îles et Montréal pour s’entraîner en compagnie de sa coéquipière.

Même si elles ont été limitées dans leur préparation en raison de la distance qui les sépare, les Québécoises ont terminé 11es avec une note de 303,5 points, mardi, parmi un groupe fort expérimenté en Nage No Kata.

« Considérant les efforts qu’elles ont donnés et le peu d’occasions qu’elles ont en comparaison avec les autres équipes qui habitent la même ville, elles ont été très impressionnantes », a affirmé Mohamed Hassani.

Le Néerlandais Niels Neumann et son coéquipier Eric Faes ont remporté l’or de cette épreuve avec 415 points.

En Ju No Kata, le duo mère-fille formé de Danielle Ferland et de Meggie Aiko Lachaine songeaient à mettre la compétition de côté au cours des dernières années. Les deux ont finalement décidé de reprendre l’action après la longue pause causée par la pandémie et elles ont fini neuvièmes de leur groupe avec une récolte de 331 points.

Après que son partenaire ait annoncé sa retraite, Martin Vallières a pour sa part uni ses forces à celles de Mario Pageau en Kime No Kata. Les deux athlètes ont finalement obtenu 441 points, un cumulatif bon pour le sixième rang de leur groupe.

Tony Walby marque l’histoire

Paralympien des Jeux de Londres et de Rio, Tony Walby est devenu le premier judoka non-voyant à participer aux Championnats du monde de kata.

L’Ontarien a fait équipe avec Allyn Takahashi en Goshin Jutsu. Ensemble, ils ont cumulé 506 points et ont fini sixièmes de leur groupe. Un résultat insuffisant pour se rendre en finale, mais tout de même fort impressionnant.

« C’est une belle surprise ! Ç’a été une belle expérience pour lui, mais aussi pour nous tous. Le kata est une discipline très visuelle. De voir Tony performer, c’était très impressionnant. Le Canada doit être fier de lui. Il est un modèle pour tous et a démontré que c’était possible pour les athlètes non-voyants de pratiquer le kata », a affirmé Mohamed Hassani.

« Nous n’avons pas décroché de médaille, mais il y a eu de bons résultats sur lesquels bâtir », a-t-il conclu.

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada

 

Source :

Patrick Esparbès
Directeur général adjoint
Judo Canada
(514) 668-6279
p.esparbes@judocanada.org

 

Canada’s Much-Anticipated Return to Kata

 

Montréal, October 27, 2021 – After a year and a half of being sidelined by the pandemic, several Canadians made their return to competition this week at the World Championships Kata. The following is a recap of the 12th edition of the event, which took place in Lisbon, Portugal.

Shane Rooney and Xiao Kang Hu were the only Canadians to advance to a final round. Following the qualifiers, they held the third-place slot for their group. They then scored 402.5 points to take sixth place in Katame-No-Kata. The event was won by Japan’s Ryuji Kabata and Toshiji Odate, with 428 points.

It was a good showing for the Canadian duo, who had hoped to make a big comeback. “Shane and Xiao Kang were hoping for a medal. They performed well, but we have to keep in mind that it was the World Championships and therefore extremely competitive. Sixth in the world…that’s very impressive!” said judge Mohamed Hassani, referring to Rooney and Hu’s performance.

Kelly Palmer and Wesley Enns also participated in the event, but did not reach the final. They earned 385 points in the qualification round and finished sixth in their group. It was the Albertans’ first appearance as a team since Gord Okamura, Palmer’s former partner, announced his retirement.

“They form a unique duo. In judo, height is important, especially in kata. Kelly’s partner is much taller than he is. We don’t see that very often! They were happy with their result in their first competition together,” continued Hassani.

Erin Reim took part in her first World Championships alongside Marika Boileau. For Boileau, it was her international debut, after travelling back and forth between Sept-Îles and Montréal to train with her partner.

Although the distance between them limited their ability to prepare, the Québécoises finished 11th on Tuesday, with 303.5 points, among highly experienced competitors in Nage-No-Kata.

“Considering the efforts they put in, and despite the few opportunities they had [to train together] compared to other teams who live in the same city, their performance was very impressive,” said Hassani.

Niels Neumann and Eric Faes of the Netherlands won the gold medal in the event, with 415 points.

In Ju-No-Kata, mother-daughter duo Danielle Ferland and Meggie Aiko Lachaine had considered retiring from competition a few times in the past few years. After the long break caused by the pandemic, however, they decided to return to the mats, where they placed ninth in their group, with 331 points.

After his partner announced his retirement, Martin Vallières joined forces with Mario Pageau in Kime-No-Kata. The two athletes ended up with 441 points and a sixth-place finish in their group.

Tony Walby Makes History

Tony Walby, who competed at both the London and Rio Paralympics, became the first blind judoka to compete in the World Championships Kata.

The Ontarian teamed up with Allyn Takahashi in Goshin Jutsu. Together, they earned 506 points and finished sixth in their group. Although they did not make it to the finals, it was an impressive showing.

“What a wonderful surprise! It was a great experience not only for him, but for all of us. Kata is a very visual discipline. It was very impressive to watch Tony perform. All of Canada should be proud of him. He’s an excellent role model and he proved that it’s possible for blind athletes to practice kata,” affirmed Hassani.

“We didn’t win any medals, but these are great results we can build on,” he concluded.

-30-

Written Sportcom for Judo Canada

 

Source:

Patrick Esparbès
Chief Operating Officer
Judo Canada
(514) 668-6279
p.esparbes@judocanada.org

Vous pourriez aussi aimer...

2 Déc - 2021 | par Sportcom Services

Le choix naturel de Judo Canada

Montréal, 2 décembre 2021 – Judo Canada est fière d’annoncer la nomination d’Antoine Valois-Fortier à titre d’entraîneur de l’équipe nationale senior. Fraîchement…

2 Déc - 2021 | par Sportcom Services

Le destin tracé d’Antoine Valois-Fortier

Le Québécois se retire de la compétition et devient entraîneur   Montréal, 2 décembre 2021 – Après avoir fièrement représenté le Canada…

Nos partenaires