4 Sep - 2020 | par Sportcom

Water-polo

Krystina Alogbo se retire de l’équipe nationale

Nouvelle

Montréal, 4 septembre 2020 (Sportcom) – Après plus 15 années passées à représenter le Canada sur la scène internationale du water-polo, Krystina Alogbo a annoncé son retrait de l’équipe nationale féminine, vendredi.

« C’est vraiment une énorme décision pour moi. Ça fait plus de 25 ans que le water-polo est ma priorité et c’est toujours le cas. La dernière année a été difficile physiquement et mentalement, j’ai beaucoup réfléchi au cours des derniers mois et je pense vraiment que c’est la bonne décision », a-t-elle indiqué via un communiqué de Water Polo Canada.

Âgée de 34 ans, Algobo s’envolera pour l’Italie au cours des prochains jours, afin de rejoindre son équipe professionnelle du CSS Verona. En plus d’y évoluer à temps plein en tant que joueuse, elle occupera un poste d’entraîneure avec les formations des moins de 16 ans et des moins de 18 ans.

« Même si ce n’est pas facile, il me reste quelques bonnes années en tant que joueuse professionnelle et je veux m’assurer de demeurer à un niveau compétitif. L’opportunité s’est présentée d’aller en Italie et j’ai décidé d’amorcer ma transition vers l’après-carrière cette année. »

Reconnue pour sa passion et son intensité, Alogbo laisse derrière elle un héritage important pour Water Polo Canada. Martin Goulet, directeur général de Water Polo Canada, les entraîneurs David Paradelo et Cora Campbell, de même que ses coéquipières Joëlle Békhazi et Élyse Lemay-Lavoie, entre autres, n’ont d’ailleurs pas manqué de souligner la contribution exceptionnelle d’Alogbo.

La fin du rêve olympique

L’été dernier, Krystina Alogbo avait aidé le Canada à mettre la main sur la médaille d’argent aux Jeux panaméricains de Lima, au Pérou. Le tout avait du même coup permis aux représentantes de l’unifolié d’obtenir un premier laissez-passer olympique depuis Athènes, en 2004.

Et même si son retrait de la formation nationale signifie la fin de son rêve olympique, Alogbo quitte avec la tête haute, laissant toute la place à la prochaine génération de poloïstes.

« C’est une nouvelle étape pour moi et je suis super reconnaissante des gens qui m’entourent. Je ne serais pas ici sans le soutien de ma famille, particulièrement ma mère et ma sœur, ainsi que l’équipe canadienne autant mes coéquipières que le personnel. Je quitte Water Polo Canada en paix, même si je n’ai pas réalisé mon rêve d’aller aux Jeux olympiques, il est temps que je passe le flambeau », a-t-elle conclu.

Son passage de 15 ans avec l’équipe canadienne senior aura été marqué par quatre participations aux Jeux panaméricains, de même que huit présences aux Championnats du monde de la FINA, remportant l’argent en 2009 (Rome) et le bronze en 2005 (Montréal). Elle a également gagné l’or aux Championnats du monde juniors de Calgary, en 2003.

Vous pourriez aussi aimer...

26 Août - 2021 | par Mathieu Fontaine

Magnus Cort Nielsen prend sa revanche

Montréal, 26 août 2021 (Sportcom) – Moins de 24 heures après s’être fait souffler la victoire en toute fin d’épreuve, Magnus Cort…

29 Août - 2021 | par Louis-Michel Lelièvre

Ciobanu demeure invaincu

Iulian Ciobanu est demeuré invaincu dans le tableau préliminaire individuel de la catégorie BC4. Dimanche, le Montréalais est revenu de l’arrière pour…

2 Sep - 2021 | par Mathieu Laberge

Bataille au sommet et dans les nuages

Montréal, 2 septembre 2021 (Sportcom) – Les montagnes et les nuages n’ont pas empêché le Colombien Miguel Angel Lopez (Movistar) de survoler…

Nos partenaires