31 Oct - 2015 | par Alexandra Piche

Patinage de vitesse courte piste – Coupe du monde

La relève était au rendez-vous

Montréal, 31 octobre 2015 (Sportcom) – Les jeunes athlètes du Centre régional canadien d’entraînement en patinage de vitesse sur courte piste (CRCE) étaient au rendez-vous samedi à la Coupe du monde de Montréal. Certains étaient dans les gradins pour observer les vedettes canadiennes en action aux côtés de l’un de leurs entraineurs, l'ancien patineur Marc-André Monette, alors que d’autres étaient bénévoles sur la glace.

Parmi eux se trouvait la réserviste de l’équipe nationale au 500 m féminin ce week-end, Alyson Charles, qui a participé aux sélections canadiennes pour les Coupes du monde un peu plus tôt cet automne. « C’est vraiment un honneur d’être sur l’équipe de réserve, parce que cette année c’était mes premières sélections pour l’équipe nationale. Je me suis surprise moi-même en faisant mieux que ce à quoi je m’attendais », indique la jeune patineuse montréalaise.

Elle a donc patiné contre Marianne St-Gelais et Valérie Maltais, toutes deux médaillées à des Jeux olympiques. « C’est impressionnant, mais il ne faut pas trop se laisser intimider et rester concentrée », confie celle qui espère gagner le titre de championne du monde junior cette saison.

Alyson Charles était assise dans les gradins avec l’entraîneur Monette et ses coéquipiers lors des performances de Samuel Girard et Kim Boutin samedi après-midi. Ils ont tous été encouragés de voir des patineurs qui faisaient partie de l’équipe du CRCE il y a à peine deux ans mener la vie dure à des champions du monde et des médaillés olympiques. Plusieurs performances les ont impressionnés, notamment la médaille d’argent de Boutin au 1500 m et l’incroyable dépassement de la jeune Audrey Phaneuf en quarts de finale du 1000 m.

« Elle a vraiment fait le dépassement qui lui a permis de gagner la course. Des fois, tu fais juste la bonne chose au bon moment et c’est ce qu’elle a fait. C’était une question de timing et elle a bien réussi. C’était impressionnant », raconte Véronique Gagnon qui a vécu le moment sur la glace en tant que bénévole.

Elle adore le rôle qui lui a été attribué ce week-end. Elle fait partie de l’équipe responsable de placer les cônes sur la glace pendant les courses. « Ça nous permet de voir la compétition de plus proche et de vraiment sentir la glace. Si un jour je me retrouve là, je saurais un peu comment ça se passe. »

Des patineurs du CRCE en action

Tout en restant attentifs à leur travail, Véronique Gagnon confirme qu’il est très difficile pour les jeunes volontaires de ne pas encourager les Canadiens en action. « Vendredi, nous arrivions à nous contenir, mais aujourd’hui c’était vraiment dur de résister, surtout quand c’était Sasha (Alexander Fathoullin) ou Jamie (MacDonald). Je les connais bien et ils sont nouveaux sur le circuit alors on dirait que je les encourageais plus. C’est dur à imaginer d’être sur ce circuit-là. C’est tellement une grande étape pour un patineur. Ils doivent être vraiment stressés, mais je ne peux pas savoir parce que je ne l’ai jamais vécu. »

Respect, travail et coopération

L’équipe du CRCE menée par le quintuple médaillé olympique en patinage de vitesse, Marc Gagnon, forme les patineurs afin qu’ils soient au sommet de leur forme aux Championnats du monde juniors, en plus de les préparer à accéder à un niveau supérieur. Les entraineurs misent beaucoup sur trois valeurs : le respect, le travail et la coopération. « C’est important d’avoir ces valeurs-là pour être champions du monde », affirme la jeune Léonie Bradet, en faisant un sourire à son entraîneur Marc-André Monette qui tente toujours de pousser les athlètes à dépasser leurs limites.

« Je veux que les jeunes sachent de quoi ils sont capables. C’est très abstrait pour eux jusqu’à présent. En voyant d’anciens du CRCE en action contre les meilleurs au monde, ça leur prouve que leur tour peut venir dans les prochaines années. Nous essayons aussi de leur fixer des objectifs, comme les championnats du monde juniors, pour les pousser à tout donner », explique Monette.

Il espère bien voir le plus possible de ses protégés se qualifier pour les Championnats du monde juniors cette saison, l’une des étapes qui peut les mener vers l’équipe nationale.

Vous pourriez aussi aimer...

19 Sep - 2021 | par Louis-Michel Lelièvre

Neuvième place pour les Canadiens au relais

Montréal, 19 septembre 2021 (Sportcom) – Le quatuor canadien formé des Québécois Emy Legault, Charles Paquet et Jérémy Briand ainsi que de…

Nos partenaires