19 Nov - 2021 | par Luc Turgeon

Patinage de vitesse longue piste – Coupe du monde

Laurent Dubreuil ne peut maintenir le rythme et termine 12e

Nouvelle

Photo: Patinage de vitesse Canada

Montréal, 19 novembre 2021 (Sportcom) – Laurent Dubreuil se sentait « un peu à plat » vendredi, en ouverture de la Coupe du monde de Stavanger, en Norvège. Le patineur de vitesse sur longue piste n’était donc pas étonné de terminer 12e du 1000 m, et ce, même s’il a été le plus rapide sur les 600 premiers mètres de cette épreuve.

Le scénario s’est ainsi répété pour le Lévisien qui avait aussi manqué d’énergie en Pologne pour finir cinquième au 1000 m. Des erreurs techniques commises dans les 200 derniers mètres l’ont exclu du top-10 cette fois.

« Je ne mentirai pas, ce n’était pas ma meilleure course. Je n’ai pas été capable d’exécuter exactement ce que je voulais. Je ne me sentais pas aussi bien physiquement aujourd’hui (vendredi) que je me sentais la semaine passée », a mentionné Dubreuil, auteur d’un chronomètre de 1 min 9,23 s.

Il demeure que seulement 0,56 seconde le sépare du Néerlandais Thomas Krol et de la médaille d’or. Une fois de plus, les représentants des Pays-Bas ont balayé le podium vendredi. Krol, qui a affiché un temps de 1 min 8,661 s, était accompagné de Kai Verbij (+0,02 seconde) et de Kjeld Nuis (+0,08 seconde).

« Je savais avant la course que je n’avais pas de superbes jambes, alors je ne suis pas surpris que le temps ne soit pas aussi rapide que j’aurais voulu. Je suis quand même compétitif et pas trop loin malgré tout. Ce n’est pas un désastre, mais c’est clair que ce n’est pas ma meilleure journée. »

Également en action, le Québécois Antoine Gélinas-Beaulieu s’est classé 15e, à 0,8 seconde du vainqueur.

La compétition semble féroce au 1000 m cette année, mais Laurent Dubreuil croit fermement en ses chances de grimper sur le podium durant la saison. « Il y a quelques années, j’aurais rêvé d’être déçu d’une 12e place ! » a-t-il admis, tout en prévoyant poursuivre sa progression.

Il sera de retour en action samedi pour l’épreuve du 500 m, tout comme Alex Boisvert-Lacroix.

Boisvert-Lacroix et Antoine Gélinas-Beaulieu seront également du sprint par équipe aux côtés de Vincent De Haitre et Gilmore Junio.

Un ajout stratégique

Valérie Maltais a quant à elle commencé la journée avec son premier 5000 mètres de la saison. Elle s’est classée troisième du groupe B avec un temps de 7 min 7,489 s.

Il s’agissait d’un ajout à son horaire afin de récolter davantage de points au processus de qualification olympique du 3000 m, où les résultats obtenus au 5000 m seront aussi comptabilisés.

« Ça s’est vraiment bien passé et je suis contente de ma course. […] Mon seul objectif était de ne pas partir trop vite, ce que j’ai réussi à faire et même à accélérer à la fin. Il y a certainement des choses à aller chercher dans cette course que je pourrai apporter à mon 3000 m », a souligné la patineuse originaire de La Baie.

Environ 90 minutes plus tard, Maltais prenait place sur la ligne de départ du 1000 m. Championne canadienne en titre, elle a manqué d’explosivité et a complété la distance en 1 min 18,009 s (+3,84 secondes) pour se classer au 20e rang. L’Américaine Brittany Bowe a remporté la médaille d’or, tout comme elle l’avait fait en Pologne, la semaine dernière.

« J’ai fait le maximum que j’ai pu pour récupérer entre les courses, je me sentais bien, mais aussitôt que j’ai fait le départ, il en manquait un peu ! » a reconnu Maltais.

« Pour que mon explosivité revienne, il va falloir être un peu plus reposée. On a fait beaucoup de vélo dans les dernières semaines. L’objectif est de s’entraîner pendant ces Coupes du monde pour être reposée lors des deux prochaines, à Salt Lake City et à Calgary », a-t-elle conclu.

Vous pourriez aussi aimer...

23 Nov - 2021 | par Luc Turgeon

Un retour qui tombe à point en vue des JO

Montréal, 23 novembre 2021 (Sportcom) – Près de quatre années se sont écoulées depuis la dernière présence de Samuel Giguère en Coupe…

Nos partenaires