9 Août - 2016 | par Mathieu Laberge

Jeux olympiques de Rio – Judo

Le coeur brisé, Valois-Fortier termine septième

Rio de Janeiro (Brésil), 9 août 2016 (Sportcom) – Il était là pour aller chercher la médaille d’or et rien d’autre. C’est donc le cœur brisé qu’Antoine Valois-Fortier a dû accepter sa défaite par ippon en match de repêchage face au Japonais et champion du monde en titre de la catégorie des moins de 81 kg, Takanori Nagase, mardi, aux Jeux olympiques de Rio. Le Québécois termine donc au septième rang.

En finale, le Russe Khasan Khalmurzaev a vaincu l’Américain Travis Stevens, celui-là même qui avait été battu par le Valois-Fortier en finale pour une médaille de bronze à Londres il y a quatre ans.

Le Beauportois était très émotif lorsqu’il s’est rappelé tous les efforts faits au cours des quatre dernières années.

« Aujourd’hui, j’avais l’occasion de me prouver que j’étais le meilleur au monde. Malheureusement, ce n’est pas arrivé. J’ai de la difficulté à me dire que j’ai fait tous ces sacrifices pour finir septième. J’ai tout mis de côté : ma famille, ma copine, les études… à chaque jour, j’avais Rio en tête », a-t-il expliqué, la voix nouée par l’émotion. « C’était aujourd’hui et ce n’est pas arrivé pour moi. »

L’espoir de décrocher un titre olympique s’est éteint en quart de finale lorsqu’il a été défait par l’éventuel médaillé d’or après 25 secondes de la prolongation. Le Québécois a eu de la difficulté à avoir une prise ferme sur son adversaire et c’est avec les larmes aux yeux qu’il a retraité au vestiaire. Une médaille de bronze demeurait toujours à sa portée à ce moment.

Il s’agissait du premier affrontement entre le Québécois et Khalmurzaev en compétition. « Je savais qu’il était de très haut niveau. C’est cette défaite qui m’a fait mal et je n’ai pas été en mesure de me reconcentrer comme il le fallait. »

Malgré l’immense déception de son protégé, l’entraîneur Nicolas Gill était fier du travail qu’il a accompli. « Le résultat c’est une chose, la performance, ça en est une autre. Selon moi, Antoine a performé comme il devait le faire. Ç’a s’est joué sur pas grand-chose contre le Russe et s’il le battait, selon moi, il était sur le podium », a précisé celui qui voyait Nagase comme favori du tournoi.

« Tout le monde arrive ici au sommet de la sa forme. C’est ça le sport du judo. Ça se joue par très peu. Le Japonais était excessivement fort et il n’a pas perdu énormément de combats au cours des quatre dernières années.

Lorsqu’il était athlète, Gill a vécu un scénario semblable : médaillé de bronze surprise aux Jeux de Barcelone, il a avait terminé septième à ceux d’Atlanta pour ensuite obtenir l’argent à Sydney.

Aussi déçu pouvait être l’athlète, autant il avait le sentiment d’avoir fait ses devoir avant d’arriver au Brésil. « J’étais confiant que je pouvais battre tout le monde aujourd’hui. J’ai la tranquillité d’esprit de savoir que je ne pouvais pas être plus prêt que ça. Je suis juste déçu. J’y croyais beaucoup. Ce n’est pas la pire journée de ma carrière, loin de là, car je n’ai jamais été aussi fort. Je pense que ça s’est passé entre les deux oreilles après le quart de finale. »

Gill a reconnu que Valois-Fortier s’est mis beaucoup de pression. « La dernière fois qu’il était aux Jeux olympiques, rien de cela n’était là. Aujourd’hui, ce n’est pas le moment de faire des bilans, mais au moment venu, il saura faire les bons constats et je sais qu’il saura se ré-enligner plutôt rapidement. »

Antoine Valois-Fortier aura 30 ans à Tokyo et il veut y être pour remporter la médaille d’or. Il s’accordera quelques semaines de repos avant de reprendre l’entraînement.

Plus tôt dans la journée, le Québécois avait eu raison du Français et ancien champion mondial, Loïc Pietri au premier tour. Les deux athlètes s’étaient affrontés en demi-finale des Championnats du monde de l’an dernier et le Français s’était imposé par ippon.

Par la suite, il a disposé de l’Argentin Emmanuel Lucenti. Celui-ci l’a surpris par un waza-ari, sauf que l’éventuel vainqueur a immédiatement répliqué par la même médecine quelques secondes plus tard. Les des pénalités de l’Argentin ont fait en sorte que le Québécois a été déclaré gagnant.

Vous pourriez aussi aimer...

9 Oct - 2021 | par Sportcom Services

Adversité, combativité et expérience

Montréal, 9 octobre 2021 – Après avoir vu leurs compatriotes Isabelle Harris, Justin Lemire et Joel DeMaere combattre mercredi et jeudi aux…

22 Sep - 2021 | par Louis-Michel Lelièvre

Un été pour faire le plein d’expérience

Montréal, 22 septembre 2021 (Sportcom) – Sarah-Jeanne Meunier-Bédard et Maud Chapleau ont mis un terme à une saison 2021 assez spéciale le…

Nos partenaires