1 Sep - 2020 | par Mathieu Laberge

Cyclisme sur route – Tour de France

Le parcours et la forme d’Hugo Houle sont en ascension

Nouvelle

Les favoris à la victoire finale au Tour de France ont commencé à montrer leurs couleurs et Primoz Roglic (Jumbo-Visma) est celui qui s’est exprimé le plus fort, mardi, alors qu’il s’est imposé à la quatrième étape (162 kilomètres). Dans le groupe de la quinzaine de prétendants qui ont fini derrière, on retrouve le leader et coéquipier d’Hugo Houle chez Astana, le Colombien Miguel Angel Lopez, sixième de l’épreuve dans le même temps que le Slovène.

Houle, 82e du jour, a rallié l’arrivée à son rythme moins d’une dizaine de minutes plus tard à Orcières-Merlette dans ce qui était une première arrivée au sommet cette année.

« C’est un bon départ, car s’il (Lopez) n’avait pas été là, nous aurions certainement été dans le trouble, car la montée n’était pas très longue ; seulement 5 kilomètres. Le col de la sixième étape (col de la Lusette) sera plus décisif. »

L’athlète de Sainte-Perpétue est heureux de constater qu’il a le niveau de forme voulu en cette première semaine, lui qui a dû passer plusieurs journées en quarantaine après un test positif à la COVID-19 qui s’est finalement révélé être erroné.

« Ç’a bien été et ç’a roulé très vite aujourd’hui (mardi). Ma forme est excellente et je me suis relevé avec cinq kilomètres à faire étant donné que j’avais encore quatre ou cinq coéquipiers devant. Ça ne servait à rien de trop forcer la note. J’ai hâte de voir ma forme quand ça va grimper plus. »

Invité à commenter le travail de l’équipe Jumbo-Visma qui a su amener en grand nombre son leader vers la victoire en fin de course, Houle constate qu’elle a opté pour une nouvelle tactique.

« Ils ont fait une stratégie plus défensive qu’au Critérium du Dauphiné. Ils ont laissé la Deceuninck – Quick Step (équipe du maillot jaune) rouler et une fois dans la montée finale, ils avaient encore pas mal d’énergie. C’est l’équipe la plus forte du peloton, il n’y a pas photo » a-t-il indiqué à propos de la formation néerlandaise.

« Elle a une profondeur incroyable. Des coureurs qui sont là en tant qu’équipiers pourraient être pratiquement des leaders dans d’autres équipes. Les Jumbo-Visma sont plus forts en montagne que les Ineos-Grenadier, mais ceux-ci sont très futés et Egan Bernal (champion du Tour 2019) sera là lorsque les cols vont monter pendant 10 ou 15 kilomètres. »

Pas de changement au sommet du classement général provisoire où le Français Julian Alaphilippe (Deceuninck – Quick Step) conserve le maillot jaune avec une avance de 4 secondes sur le Britannique Adam Yates (Mitchelton-Scott).

Mercredi, la cinquième étape présentera un profil descendant sur le parcours de 183 kilomètres entre Gap et Privas.

Vous pourriez aussi aimer...

16 Avr - 2021 | par Mathieu Laberge

Le tour du chapeau pour Antoine Duchesne

Montréal, 16 avril 2021 (Sportcom) – Le 8 mai prochain à Turin, Antoine Duchesne deviendra le deuxième Québécois, après Hugo Houle, à…

Nos partenaires