19 Août - 2016 | par Mathieu Laberge

Jeux olympiques de Rio – Athlétisme, 1500 m

Le placement à long terme de Charles Philibert-Thiboutot

Rio de Janeiro (Brésil), 18 août 2016 (Sportcom) – Soirée de deux médailles canadienne à l’athlétisme alors que l’Ontarien Andre De Grasse a fini deuxième au 200 m derrière le Jamaïcain Usain Bolt et Damian Warner, également de l’Ontario, a été médaillé de bronze au décathlon. En marge de ces deux vedettes, Charles Philibert-Thiboutot (3 minutes 40,79 secondes) a démontré qu’il serait à surveiller aux Jeux de Tokyo en finissant huitième de sa course de demi-finale du 1500 mètres, à seulement 59 centièmes de seconde d’être repêché en finale.

C’est d’ailleurs son compatriote Nathan Brannen, en action dans la première demi-finale, qui a été le dernier repêché au temps (3 minutes 40,20 secondes). Les cinq premiers de chaque demi-finale en plus des deux meilleurs temps des non-qualifiés passaient en finale de samedi.

Le plan de course de l’athlète de Québec était de se tenir davantage à l’arrière afin d’éviter à jouer du coude pour ensuite produire son accélération dans le dernier tour. C’est ce qu’a fait le coureur qui augmenté la cadence à 300 mètres de la ligne d’arrivée.

« Je suis remonté au premier tiers du peloton et une fois que j’ai commencé mon effort, je n’ai pas relâché. Je me suis commis pour aller jusqu’à la fin et cela a marché, car j’ai pu rester dans le top-5 jusqu’à 100 mètres de la fin. Malheureusement, c’est la vitesse de pointe finale qui me manquait. Je suis neuvième, mais même pas à une demi-seconde du cinquième. J’étais donc dans la game et de suis satisfait de mon effort. »

Le Kenyan Ronald Kwemoi a remporté la vague du Québécois en un temps de 3 minutes 39,42 secondes.

Même s’il s’est fait emboîter dans le dernier virage, Philibert-Thiboutot se sentait en contrôle jusqu’à 70 mètre de l’arrivée. « Il y avait deux ou trois gars à ma poursuite qui m’ont passé à la fin, mais ça fait partie de la game. Je n’avais pas ce qu’il fallait dans les jambes pour contrer cette remontée. »

Faire sa place au pays du soleil levant

Charles Philibert-Thiboutot a parié gros en 2015 lorsqu’il a réussi à être invité dans de prestigieuses rencontres de la Ligue de Diamant. S’il ratait son coup, les invitations aux épreuves suivantes seraient disparues. Par contre, ce sont aux Championnats du monde et aux grands Jeux multisport que les courses sont plus tactiques et c’est cet aspect qu’il devra améliorer au cours des prochaines années pour viser une place en finale olympique à Tokyo.

« On voit qu’il m’en manque encore un peu pour aller en finale, mais je vais travailler là-dessus. »

Le coureur a dit qu'il entendait la foule pendant son échauffement et qu'il se sentait comme s’il participait à une compétition comme les autres.

« Ce n’est pas de ma faute si tout le monde décide de me regarder une fois aux quatre ans, a-t-il lancé pince-sans-rire. Ce n’est pas mon problème. À chaque course je donne mon 110 %. Il n’y avait rien de différent aujourd’hui. C’est sûr que c’est décevant parce que je voulais faire une finale et je pense que j’étais capable, mais l’effort fait reflète beaucoup plus ma forme. J’ai gagné de l’expérience pour l’avenir. »

Vous pourriez aussi aimer...

22 Sep - 2021 | par Louis-Michel Lelièvre

Un été pour faire le plein d’expérience

Montréal, 22 septembre 2021 (Sportcom) – Sarah-Jeanne Meunier-Bédard et Maud Chapleau ont mis un terme à une saison 2021 assez spéciale le…

9 Oct - 2021 | par Sportcom Services

Adversité, combativité et expérience

Montréal, 9 octobre 2021 – Après avoir vu leurs compatriotes Isabelle Harris, Justin Lemire et Joel DeMaere combattre mercredi et jeudi aux…

Nos partenaires