15 Nov - 2015 | par Audrey Clement-Robert

Escrime – Coupe du monde

L’équipe hôtesse élimine le Canada

Montréal, 15 novembre 2015 (Sportcom) – Les escrimeurs Jean Lelion, Hugues Boisvert-Simard, Maxime Brinck-Croteau et Laurie Shong ont terminé au 18e rang de la Coupe du monde par équipe en épée disputée à Tallinn, en Estonie, dimanche.

Le Canada a commencé le tournoi au tableau des 32 en affrontant l’équipe hôtesse, l’Estonie. D’ailleurs, le combat devait avoir lieu sur la piste 11 dans un coin plus reculé, mais les organisateurs ont changé l’emplacement à la dernière minute. Comme la compétition était télédiffusée à travers le pays, l’affrontement a eu lieu sur la piste podium.

« Ce n’est pas la performance qu’on espérait, mais en toute franchise cette équipe est plus forte que nous. Marno Allika, Sten Priinits et Juri Salm sont de niveau, mais leur meilleur coéquipier, Nikolai Novosjolov, est deux fois champion du monde. Quand il s’y met, il peut ramasser n’importe qui sur la planète. On sentait qu’ils étaient un peu nerveux avec le changement de piste et la veille ils étaient en entrevue à la télévision pour parler de leurs objectifs. Ils ont fait ça en grand ! », a commenté Hugues Boisvert-Simard.

Durant l’épreuve, Boisvert-Simard a été le deuxième à prendre le relais. Il a permis à l’équipe canadienne de prendre une avance d’un point qui a été conservée jusqu’au quatrième relais. À ce moment, les deux équipes se sont retrouvées à égalité avec 17 points.

« Jean a commencé contre le champion. On était dans le négatif, mais j’ai fait un excellent deuxième match. Ensuite, on a été capable de tenir tête et de prendre les devants pendant le match trois et quatre », a ajouté Boisvert-Simard.

Malheureusement, les Estoniens ont repris l’avance au cinquième relais et ont gagné par la marque de 45-35. « Novosjolov est revenu en piste et nous avons été incapables de reprendre les touches. Il a joué son style habituel, il est très droit dans ses actions et ses accélérations sont au bon moment. Quand je suis rentré à nouveau, on perdait par huit. J’ai essayé d’aller le chercher, mais le plus près que je suis revenu, c’était à six touches de lui. Après, il en a remis d’autres et le reste de son équipe a gardé le fort. Ç’a fini notre journée », a analysé l’épéiste de Québec dont l’équipe a terminé 18e au classement général.

L’épreuve a été remportée par la France qui a vaincu l’Italie 45-40 et la troisième place est revenue à la Suisse qui a gagné contre l’Ukraine 45-41.

La prochaine compétition individuelle aura lieu dans quelques semaines à Doha alors que celle par équipe sera présentée en Allemagne, en janvier. D’ici là, les Canadiens continueront de parfaire leurs techniques.

« C’est une année olympique et c’est long bâtir nos actions pour que ça devienne un automatisme. Il y a deux semaines, nous avons terminé quatrièmes en Suisse et cela avait très bien été. Nous allons essayer de rester positifs et en forme. Chaque compétition est différente et il en reste deux par équipe. Nous allons tout donner », a conclu l’escrimeur de 34 ans.

Coupe du monde féminine

Du côté des femmes, Malinka Hoppe (arrondissement du Sud-Ouest à Montréal) et Brittany Mark-Larkin (originaire de L’Île-Bizard à Montréal) participaient à la Coupe du monde par équipe en épée, à Nankin, en Chine. Le Canada a terminé au 18e rang de cette épreuve après avoir perdu 30-29 contre le Venezuela dans le tableau des 32.

Vous pourriez aussi aimer...

26 Août - 2021 | par Mathieu Fontaine

En rafale, 26 août

Rugby en fauteuil roulant – L’équipe canadienne écartée des demi-finales Pour la première fois de son histoire, l’équipe canadienne de rugby en…

Nos partenaires