5 Déc - 2015 | par Émilie Bouchard Labonté

Patinage de vitesse sur courte piste – Coupe du monde

Les frères Hamelin et Marianne St-Gelais sur le podium!

Montréal, 5 décembre 2015 (Sportcom) – Pour la première fois depuis 2008, les frères Charles et François Hamelin ont partagé le même podium en Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste, remportant respectivement l’or et le bronze au 500 mètres, samedi, à Nagoya, au Japon. Toujours au 500 mètres, mais chez les femmes, Marianne St-Gelais a ajouté une troisième médaille à la récolte canadienne en terminant troisième.

En finale, le patineur de Sainte-Julie (41,016 s) a devancé par seulement 0,001 seconde le Coréen Yoon-Gy Kwak (41,017 s). François Hamelin  (41,899 s) a suivi au troisième rang.

« À la fin de la course, il y a eu un moment de semi-panique lorsque le Coréen s’est placé à l’intérieur. Ce n’est pas tous les jours que tu gagnes par 1 millième de seconde, mais on le prend quand ça passe! » a mentionné l’athlète de 31 ans qui a remporté toutes ses courses au 500 mètres, des qualifications vendredi aux rondes éliminatoires samedi.

« Ç’a super bien été. Toutes les rondes ont été comme je le voulais. Je pense que la concentration que j’avais hier au 500 mètres s’est répétée aujourd’hui. »

Après être monté sur la troisième marche du podium au 1500 m à la Coupe du monde de Toronto, François Hamelin a ajouté une autre médaille de bronze à son palmarès samedi.

« Il y a eu beaucoup d’action en finale. J'étais deuxième avec deux tours à faire et le Russe a fait un dépassement serré sur moi. J'ai réussi à rester debout, mais ç’a ouvert la porte au Coréen », a expliqué celui qui s’est alors retrouvé troisième.

Vainqueur de sa course de quart de finale, François Hamelin a ensuite fini deuxième de sa demi-finale, ce qui lui a permis de décrocher une place en finale A. « Je suis super content de ma journée. Ma séquence se poursuit et je continue à être présent parmi les leaders. Je pense qu’il faudrait que j’arrête de dire que je suis de retour et que j’assume que je suis une menace pour les autres pays! »

François Hamelin ne pouvait être plus fier de partager ce moment avec son frère aîné. « Un podium de frères, quoi demander de mieux? Il y a trois places sur le podium et aujourd’hui, il y avait deux Hamelin. Je suis très content! »

Les deux frères partageaient le même podium d’une épreuve individuelle pour la première fois depuis octobre 2008, à la Coupe du monde de Vancouver, où Charles et François avaient respectivement remporté l’or et le bronze au 1000 mètres.

Également du 500 mètres, le parcours du Montréalais Pascal Dion s’est terminé en quart de finale. Il a conclu l’épreuve au 13e échelon.

Pas la finale voulue pour St-Gelais

En finale féminine du 500 mètres, Marianne St-Gelais (44,579 s) a terminé derrière la Chinoise Kexin Fan (44,078 s) et la Britannique Elise Christie (44,224 s).

« Je ne suis pas déçue de ma course, mais de la façon dont elle s’est déroulée », a confié l’athlète originaire de Saint-Félicien.

« J’avais la position de départ 3 et je suis restée troisième pendant un tour et demi. La Polonaise (Natalia Maliszewska) a voulu faire un dépassement intérieur et j’ai pu lui bloquer la route à mi-chemin, mais elle a quand même voulu compléter son dépassement. Elle a donné littéralement une poussée de relais en début de virage », a expliqué St-Gelais qui a alors été déportée, puis dépassée par Maliszewska, qui fut par la suite disqualifiée.

St-Gelais a pu reprendre sa troisième place dans le dernier tour, mais le retard accumulé sur les meneuses ne lui a pas permis d’améliorer son rang. « Ma course était terminée avec deux tours à faire alors je n’ai pas eu la chance de faire un dépassement sur Christie ou même Fan », a-t-elle regretté.

Deux autres Québécoises étaient de la finale B. Kasandra Bradette a fini deuxième tandis qu’Audrey Phaneuf a pris le quatrième rang afin de décrocher les sixième et huitième places respectives du classement final.

Au 1500 m, Valérie Maltais (2 min 31,131 s) a fini au pied du podium, terminant quatrième de la finale derrière un triplé coréen composé de Minjeong Choi (2 min 30,064 s), Suk Hee Shim (2 min 30,714 s) et Do Hee Noh (2 min 30,934 s). Kim Boutin a remporté la finale B pour conclure au septième échelon. Namasthée Harris-Gauthier, troisième de la finale B, s'est classée neuvième.

Chez les hommes, la finale du 1500 mètres a été remportée par le Néerlandais Sjinkie Knegt. Finaliste, Samuel Girard a fini cinquième. En finale B, Charle Cournoyer a pris le deuxième rang pour terminer neuvième.

Une autre course individuelle de 500 mètres sera disputée dimanche à Nagoya, de même que le 1000 m. Les finales de relais sont aussi au programme et les deux équipes canadiennes se sont qualifiées pour la finale A.

Vous pourriez aussi aimer...

21 Août - 2021 | par Mathieu Fontaine

Fabio Jakobsen, le plus fort à La Manga

Un coéquipier de James Piccoli boucle le top-5 Montréal, 21 août 2021 (Sportcom) – Le Néerlandais Fabio Jakobsen (Deceuninck Quick-Step) a profité de…

Nos partenaires