29 Oct - 2016 | par Sportcom

Escrime – Coupe du monde

Maxime Brinck-Croteau s’illustre en début de saison

Montréal, 29 octobre 2016 (Sportcom) – À sa première sortie internationale depuis les Jeux olympiques de Rio où il a fini 27e, l’épéiste Maxime Brinck-Croteau a conclu en 16e place de l’épreuve individuelle de la Coupe du monde d’escrime à Berne, en Suisse, samedi.

« Les résultats sont bons. Un top-16 est mon meilleur résultat en Coupe du monde », a commenté d’entrée le Québécois.

L’épreuve individuelle a été remportée par le Russe Nikita Glazkov. Le Japonais Satoru Uyama a fini deuxième et l’Ukrainien Bogdan Nikishin troisième.

Brinck-Croteau a commencé son parcours vendredi avec une fiche de trois victoires et trois défaites en ronde des poules. « Le tour préliminaire était assez étrange. Je me sentais bien, mais mon escrime n’était pas très bonne. J’ai perdu deux matchs en prolongation. »

Aux qualifications, le Gatinois a reçu un laissez-passer au premier tour. Il a ensuite enchaîné les victoires contre l’Américain Alexander Tsinis (12-11) et le Roumain Andrei Timoce (8-7). Samedi, il a aussi gagné face au Suisse Max Heinzer (15-13) et l’Américain Adam Rodney (15-9).

« J’ai gagné deux combats en prolongation parce que je m’appliquais beaucoup plus que d’habitude pour la dernière touche au lieu d’en essayer plusieurs. Dans le top-64 contre Heinzer, gagnant de sept ou huit Coupes du monde, c’était un très gros match. J’ai très bien géré et je m’adaptais constamment à son style très physique. Contre Rodney dans le top-32, c’était assez bon. Son style était très bien pour moi. À défaut de faire de grosses erreurs flagrantes, le match aurait dû être assez contrôlable. J’ai pris l’avance au début et j’ai assez bien géré la suite. »

Son élan a été stoppé dans le tableau des 16 face au Tchèque Martin Rubes qui a eu le dessus par la marque de 13-9. « Il était très dynamique et il a vraiment bien adapté son style après que j’ai pris l’avance 3-0 au début. Il a ensuite pris les devants et gardé l’avance. J’ai perdu par manque de temps à la fin. Je suis très satisfait de mon résultat, mais plus du fait que j’ai battu l’un des favoris de la compétition. Heinzer a gagné cette Coupe du monde trois fois de suite dans le passé et il est très fort à la maison. »

Hugues Boisvert-Simard a inscrit une fiche de deux victoires et quatre défaites en ronde des poules. L’athlète de Québec a ensuite gagné 15-11 contre le Colombien Santiago Pinto puis contre l’Ouzbek Nadirbek Usmanov par la marque de 15-8. L’escrimeur a été éliminé au troisième tour des qualifications vendredi par le Suisse Michele Niggeler qui s’est imposé 15-8. Boisvert-Simard a conclu en 96e place.

De son côté, Marc-Antoine Blais-Bélanger, d’Outremont, a terminé la ronde des poules avec trois victoires et trois défaites. Au tableau préliminaire, il a reçu un laissez-passer au premier tour, mais s’est fait montrer la porte de sortie à son seul combat vendredi. L’Italien Matteo Tagliariol l’a emporté 14-13. Blais-Bélanger a terminé 135e.

Également en action, le Canadien Milosz Rowicki n’a pas passé la ronde des poules et a fini 226e.

Dimanche, les quatre représentants de l’unifolié participeront à l’épreuve par équipe.

Vous pourriez aussi aimer...

Nos partenaires