16 Mai - 2021 | par Mathieu Laberge

Cyclisme sur route – Tour d’Italie

« Nous n’avons rien à regretter » – Antoine Duchesne

Nouvelle

Groupama-FDJ

Montréal, 16 mai 2021 (Sportcom) – Antoine Duchesne a passé plusieurs kilomètres en tête du peloton afin de contrôler l’écart de l’échappée de la neuvième étape du Tour d’Italie entre Castel di Sangro et Campo Felice, dimanche. Mais avec un profil d’étape montagneux, peu d’experts s’attendaient à ce que l’équipe Groupama-FDJ défende le maillot rose d’Attila Valter et c’est ce qui s’est produit au terme de ces 158 kilomètres.

Le Colombien Egan Bernal (INEOS Grenadiers) est sorti du groupe des favoris avec moins de 500 mètres à faire pour revenir sur les deux meneurs, Koen Bouwman (Jumbo-Visma) et Geoffrey Bouchard (AG2R Citroën), et les dépasser dans cette section en gravier sans qu’ils ne puissent réagir. Non seulement Bernal remporte l’étape et les secondes de bonification à la clé, il prend la tête du classement général. Le nouveau maillot rose détient une avance de 15 secondes sur le Belge Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step).

Attila Valter s’est accroché tant bien que mal et a conclu la journée en 25e place, à 49 secondes du Colombien, ce qui le fait glisser au cinquième rang du classement général (+43 secondes). Duchesne a fini 118e (+22 min 22 s) et pointe au 145e rang du général (+1 h 32 min 17 s).

« C’était une bonne journée et toute l’équipe a quand même bien géré ça. À la fin, Attila a été battu par un plus fort et nous n’avons rien à regretter. On a super bien géré les trois jours (en rose). Il s’est fait décrocher dans la dernière montée et ça fait partie du jeu. »

Les lunettes soleil sur son casque et le visage marqué par l’effort, Duchesne a pris de longs relais, notamment dans la montée de 13 kilomètres de Forca Caruso, avant-avant-dernière ascension du jour. « Il a fait un sacré boulot ! » a même déclaré Marion Rousse, ancienne athlète et commentatrice de la télédiffusion française du Giro.

« Le départ de la course était très dur, long et compliqué à contrôler avec toutes les montées, ce qui était propice aux échappées », a précisé le principal intéressé d’une voix fatiguée. « Il a fallu 70 kilomètres avant que l’échappée ne parte et ensuite, on a pu reprendre le contrôle et ensuite mettre le tempo. »

La neuvième étape aura lieu lundi entre L’Aquila et Foligno (139 kilomètres). Suivra ensuite la première journée de repos de ce Giro 2021.

Tro Bro Léon (1.Pro, hommes)

Pier-André Côté (Rally) a fait partie de la longue échappée et a finalement rallié l’arrivée en 69e place de la course de 207 kilomètres disputée à Lannilis, en France. La victoire est allée au Britannique Connor Swift (Arkea-Samsic) dans cette journée qui a été marquée par de fortes averses.

Gran Premio Ciudad de Eibar (1.1 femmes)

Au même moment en Espagne, Karol-Ann Canuel a pu épauler sa coéquipière néerlandaise chez SD Worx Anna Van der Breggen à s’imposer en solo au Gran Premio Ciudad de Eibar. La championne du monde en titre a fini devant sa compatriote Annemiek Van Vleuten (Movistar, +16 s) sur le parcours de 117 kilomètres.

La cycliste de Gatineau a fini en 48e place (+4 min 41 s), alors que Olivia Baril (Massi-Tactic, +3 min 16 s) et Luce Bourbeau (Macogep Tornatech Girondins de Bordeaux, +8 min 7 s) ont respectivement terminé 28e et 90e.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

4 Déc - 2021 | par Mathieu Laberge

Un relais à oublier

Montréal, 4 décembre 2021 (Sportcom) – Jules Burnotte n’est pas passé par quatre chemins lorsqu’il a commenté la 18e place du relais…

Nos partenaires