12 Fév - 2021 | par Mathieu Laberge

Olivier Léveillé médaillé malgré un bâton cassé

Nouvelle

Facebook, Nordiq Canada

Montréal, 12 février 2021 (Sportcom) – 13 ans après la dernière médaille d’Alex Harvey aux Championnats du monde juniors, un autre protégé de l’entraîneur Louis Bouchard est monté sur le podium de cette compétition. Olivier Léveillé, de Sherbrooke, a été décoré de la médaille de bronze du 10 kilomètres style libre junior, vendredi, aux mondiaux juniors et des moins de 23 ans de Vuokatti, en Finlande.

L’athlète de 19 ans qui en est à sa dernière année junior a fini à 27,3 secondes du Norvégien Martin Kirkeberg Moerk (24 min 26,6 s), premier devant le Finlandais Alexander Stahlberg (+14,9 secondes). Aussi de cette épreuve, Félix-Oliver Moreau, de Saint-Ferréol-les-Neiges, s’est classé 38e, à 2 minutes 9,5 secondes du vainqueur.

« Je me sentais super bien, mais je n’avais pas fait de courses jusqu’à maintenant, alors je n’avais aucune idée où je me situais par rapport aux autres. Une médaille, ce n’était pas mon objectif en arrivant ici, alors je suis très content ! » a soutenu Léveillé en entrevue à Sportcom, ajoutant qu’il avait encore de la difficulté à y croire.

« Je n’ai pas encore remis les pieds sur terre ! Je suis très content d’être parmi les meilleurs au monde. » – Olivier Léveillé

Cette médaille s’ajoute à celle d’argent qu’il avait obtenue au relais des mondiaux juniors de l’an dernier en Allemagne.

Le résultat de vendredi est d’autant plus méritoire que l’athlète a brisé son bâton droit au deuxième tour dans un faux plat descendant. Comme Sara Renner, médaillée d’argent au sprint par équipe des Jeux de Turin (2006), le Québécois a pu profiter de l’aide d’un entraîneur d’une autre nation pour remplacer un bâton brisé et ensuite poursuivre sa course. Pour la petite histoire, l’entraîneur norvégien qui avait donné un bâton à Sara Renner avait été récompensé de quelques caisses de sirop d’érable pour son esprit sportif.

Léveillé a skié avec un seul bâton pendant une dizaine de secondes avant qu’un entraîneur français ne lui en tende un.

« J’avais peur que le bâton ne soit pas de la bonne grandeur et c’était la bonne, à 2 centimètres près. Après l’adrénaline, ce n’était pas si pire, même si la dragonne n’était pas bien ajustée. J’ai pu modifier ma technique. »

« À 700 mètres de la ligne d’arrivée, j’étais en quatrième place à 5 ou 6 secondes et il restait une montée et une descente très technique. Quand il (l’entraîneur) m’a dit ça, j’étais vraiment fatigué et j’ai bien négocié la descente. Finalement, j’ai pris plus que 10 secondes dans cette dernière section. Ça m’a assuré le podium. »

Voir plus grand

Ce podium aux Championnats du monde juniors ouvrira de nouvelles portes croit Olivier Léveillé.

« Les Jeux de Pékin 2022 étaient plus un rêve qu’un objectif et je ne me considérais pas encore à ce niveau. Mais là, après ce résultat, ça me donne de l’espoir pour une qualification et même un résultat pas pire avec les plus vieux », estime celui qui a fait ses classes au Club de ski de fond du mont Orford avant de se joindre au Centre national d’entraînement Pierre-Harvey.

Toujours vendredi, chez les moins de 23 ans, Antoine Cyr a été le meilleur Canadien alors qu’il a bouclé le 15 kilomètres libre au 18e rang.

Du côté féminin, Liliane Gagnon (+1 minute 36,8 secondes) a conclu l’épreuve de 5 kilomètres au 42e rang. Cette course a été remportée par la Russe Veronika Stepanova (13 min 44,3 s).

-30-

Rédaction : Mathieu Laberge

Vous pourriez aussi aimer...

23 Avr - 2021 | par Mathieu Laberge

Et maintenant, place au Giro !

Montréal, 23 avril 2021 (Sportcom) – Thibaut Pinot a été le coéquipier d’Antoine Duchesne qui s’est mis en évidence, vendredi, à la…

15 Mai - 2021 | par Mathieu Laberge

Le maillot rose demeure chez Groupama-FDJ

Montréal, 15 mai 2021 (Sportcom) – Le deuxième jour de défense du maillot rose chez Groupama-FDJ s’est conclu avec succès alors que…

18 Avr - 2021 | par Mathieu Laberge

Un souci de moins pour Sabrina Duchesne

Montréal, 18 avril 2021 (Sportcom) – Pour une rare fois en compétition internationale, les chronos n’étaient pas la priorité absolue de la…

Nos partenaires