26 Oct - 2016 | par Émilie Bouchard Labonté

Natation – Coupe du monde

Pas la meilleure journée pour Katerine Savard

Montréal, 26 octobre 2016 (Sportcom) – Même si elle a à nouveau atteint les finales à ses deux épreuves, la journée de mercredi n’a pas été à la hauteur des attentes de la nageuse Katerine Savard en action à la Coupe du monde de Tokyo, au Japon. La Québécoise a fini cinquième au 50 m papillon et sixième au 200 m papillon.

« Honnêtement, je suis déçue. Ce n’était pas ma meilleure journée. J’ai fait beaucoup d’erreurs techniques qui m’ont coûté du temps et des places », a mentionné Savard.

Au 50 m papillon, l’athlète de Pont-Rouge a  parcouru la distance en 26,18 s. La Danoise Jeanette Ottesen (25,05 s)  a été la plus rapide de la finale, tandis que la Japonaise Rikako Ikee (25,73 s) et l’Australienne Emily Seebohm (25,79 s) ont respectivement fini deuxième et troisième.

Rappelons que Savard avait réalisé un record provincial à cette épreuve lors de la Coupe du monde de Singapour, samedi dernier, en stoppant le chrono à 25,79 s.

Également sur le bloc de départ pour la finale du 200 m papillon, la Québécoise a fini sixième en 2 min 9,06 s. La victoire est allée à la Hongroise Katinka Hosszu (2 min 3,92 s) qui a été accompagnée sur le podium par l’Australienne Madeline Groves (2 min 4,65 s) et la Hongroise Zsuzsanna Jakabos (2 min 6,54 s).

Malgré la déception de ne pas avoir été plus rapide dans la piscine mercredi, le bilan de sa deuxième Coupe du monde en moins d’une semaine est positif. « Avoir fait des finales dans toutes mes courses depuis le début de la tournée est vraiment bon pour moi », a-t-elle affirmé.

La Québécoise a eu des programmes chargés tant à la Coupe du monde de Singapour vendredi et samedi dernier que ces deux derniers jours à Tokyo. « C’est certain que je suis fatiguée, spécialement aujourd’hui puisque nous n’avons pas eu beaucoup de temps de repos entre les préliminaires et les finales. Je compétitionne beaucoup et toujours à un niveau élevé tant en préliminaires qu’en finale alors c’est épuisant. Je dois m’habituer, car j’aurai plusieurs épreuves aux Championnats du monde en petit bassin en décembre », a-t-elle expliqué.

Katerine Savard quittera Tokyo jeudi et prendra la direction de Hong Kong où une autre Coupe du monde sera disputée samedi et dimanche.

Vous pourriez aussi aimer...

Nos partenaires