30 Juil - 2017 | par Audrey Clement-Robert

Natation – Championnats du monde FINA

Sandrine Mainville satisfaite de ses mondiaux

Montréal, 30 juillet 2017 (Sportcom) – Tout comme au relais mixte 4×100 m libre de samedi, Sandrine Mainville a aidé le pays à qualifier le relais féminin du 4×100 m quatre nages pour la finale présentée dimanche à la dernière journée de compétition des Championnats du monde FINA, à Budapest, en Hongrie.

La Québécoise Sandrine Mainville, l’Ontarienne Kylie Masse, la Britanno-Colombienne Kierra Smith et l’Albertaine Rebecca Smith ont pris le troisième rang des qualifications du relais en 3 min 57,17 s en matinée.

En finale, l’équipe canadienne était formée de Kylie Masse, Kierra Smith, Penny Oleksiak et Chantal Van Landeghem. Elles ont fini au pied du podium avec un record canadien de 3 min 54,86 s. Les Américaines (3 min 51,55 s record du monde) sont premières, les Russes (3 min 53,38 s record européen) deuxièmes et les Australiennes (3 min 54,29 s) troisièmes.

« Nous le savions pas mal d’avance que je nagerais le matin et Chantal le soir. Il aurait fallu que je fasse quelque chose d’extraordinaire pour que la décision change. J’accepte le fait que nous ayons chacune notre place dans le relais. Comme samedi, juste d’avoir la chance de nager dans les préliminaires, c’est déjà beaucoup. Je suis satisfaite de mon temps », a commenté Mainville, 25 ans.

En cette dernière journée de compétition, la Bouchervilloise dresse un bilan positif de ses Championnats du monde, en particulier pour ses épreuves individuelles. « J’ai fait mes meilleurs temps personnels dans le 50 m et 100 m libre. Au début de la compétition, mon objectif était de faire une finale dans au moins une de mes deux courses. Ce n’est pas arrivé, mais j’ai atteint les demi-finales. Je ne peux pas contrôler ce que les autres vont faire, ce qui fait que je suis pleinement satisfaite de mes performances personnelles. »

Avec les nombreuses médailles remportées aux Jeux olympiques de Rio l’été dernier, Sandrine Mainville a avoué que les attentes envers l’équipe canadienne féminine étaient plus élevées cette saison.

« Je ne l’ai pas pris comme une pression supplémentaire. J’étais fière de ces attentes élevées parce que maintenant, quand nous sommes sur le podium, ce n’est plus une surprise. Juste le fait de faire partie de l’équipe pour ces mondiaux, c’est l’fun et j’en profite », a conclu la nageuse, qui prendra maintenant deux semaines de vacances en Europe pour conclure la fin de sa saison.

Également en action, la Montréalaise Mary-Sophie Harvey a pris le 19e rang du classement général du 400 m quatre nages. À ses premiers mondiaux seniors, l’athlète de 17 ans a fait un chrono de 4 min 46,88 s et a été stoppée dans les qualifications.

La Brittano-Colombienne Sydney Pickrem a pour sa part conclu en troisième place de la finale de cette épreuve. Avec un chrono de 4 min 32,88 s, elle a signé son meilleur temps personnel et la deuxième meilleure performance canadienne de l’histoire au 400 m quatre nages féminin.

Avec un total de quatre médailles, le Canada a égalisé son total de médailles des Championnats du monde FINA présentés à Kazan en 2015.

Vous pourriez aussi aimer...

5 Oct - 2021 | par Sportcom

De Marchi vainqueur sous la pluie

Montréal, 5 octobre 2021 (Sportcom) – Après avoir réussi à classer deux coureurs dans le Top-10 de Paris-Roubaix dimanche, dont le Québécois…

27 Sep - 2021 | par Mathieu Fontaine

La fatigue rattrape Samuel Murray

Montréal, 27 septembre 2021 – Samuel Murray disputait son deuxième tournoi de la saison ce week-end, du côté de Lombard, en Illinois, où avait…

Nos partenaires