17 Juin - 2021 | par Sportcom Services

Judo Canada

Tiffany Hunting, plus qu’une physio et un modèle bien au-delà du judo

Communiqué

(photo Judo Canada)

Montréal, 17 juin 2021 – Elle se démarque par son professionnalisme et son dévouement, mais surtout par son leadership. Une chose est certaine, Tiffany Hunting accomplit beaucoup plus que son poste de physiothérapeute et c’est pourquoi elle est un modèle pour tous comme tient à le souligner le comité de l’équité des genres de Judo Canada.

« Tiffany est une personne très précieuse et sa collaboration est inestimable. Son engagement dépasse, et de loin, son mandat », témoignent Marie-Hélène Chisholm et Émilie-Claude Leroux membres du comité de l’équité des genres de Judo Canada.

Arrivée au sein de l’équipe de Judo Canada en 2016, Tiffany Hunting avait déjà travaillé à l’Institut national du sport du Québec, entre autres auprès de l’équipe de patinage de vitesse courte piste.

« Ça me donne toujours de l’énergie et de la motivation de voir les athlètes et les entraîneurs se dépasser par leur passion. J’adore ce que je fais et je rêve d’y poursuivre ma carrière encore longtemps ! » affirme l’ancienne joueuse universitaire de basketball (Université d’Ottawa) et de rugby (Université McGill).

Une dernière année fort occupée

En plus de son travail de physiothérapeute, elle s’implique dans la planification et la gestion du personnel médical dans tous les tournois Canadiens. Infatigable, elle se dévoue aussi pour soutenir ses collègues entraîneurs et nutritionnistes et collabore de plus aux recherches de nouveaux partenaires. Elle a même fait le lien avec les médias lorsqu’elle accompagnait les judokas aux compétitions.

« J’aime toujours travailler avec les athlètes et donner le meilleur de moi-même pour optimiser leurs performances. Quand je n’ai rien à faire, j’essaie toujours de trouver quelque chose de nouveau pour continuer ! Je veux toujours aider le plus possible », mentionne Hunting qui ne manque pas d’énergie.

En cette année particulière, la Cowansvilloise s’est également engagée dans la gestion de la COVID-19 au quotidien en lien avec les athlètes, les entraîneurs et les partenaires, dont l’INS Québec, autre exemple probant de son leadership et de sa polyvalence.

« Je voulais m’assurer que toutes les personnes soient le plus en sécurité possible pour reprendre l’entraînement et les compétitions, alors j’ai fait les suivis avec l’INS Québec pour les différents protocoles sanitaires et m’assurer que tout se déroule bien, dans un espace sécuritaire », explique celle qui affirme qu’elle n’est pas la seule artisane de ces réussites. « C’est un travail d’équipe ! Tout le monde voulait retourner le plus vite possible, en sécurité. Il fallait assurer le retour optimal des athlètes et c’est de cette manière que j’ai pu apporter ma contribution. Pour moi, ça fait partie de mon mandat pour les rapprocher de leurs objectifs sportifs. »

Tiffany Hunting a aussi profité de la pause forcée pour procéder à la refonte complète des politiques et protocoles de gestion des commotions cérébrales, en plus de créer une série des nouveaux outils pour mieux analyser et gérer les commotions.

« Je voulais en apprendre plus sur les commotions cérébrales et remettre notre protocole à jour. Je voulais voir comment ça arrive et dans quel environnement et nous avons modifié nos rapports en conséquence. Ce sera utile pour mieux comprendre comment les commotions surviennent en judo et mieux travailler en prévention. »

En plus d’espérer rapidement un retour à la « normale » pour toute la communauté sportive, à long terme, Tiffany Hunting souhaite aussi continuer de travailler dans le sport de haut niveau le plus longtemps possible. « C’est ma passion ! » conclut-elle.

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada

 

Source :

Patrick Esparbès
Directeur général adjoint
Judo Canada
(514) 668-6279
p.esparbes@judocanada.org

 

Tiffany Hunting: More than a Physiotherapist, a Role Model for All

 

Montréal, June 17, 2021 – Although her professionalism and dedication are remarkable, Tiffany Hunting stands out even more for her leadership. According to Judo Canada’s Gender Equity Committee, Hunting goes above and beyond the requirements of her job as a physiotherapist, making her a great role model for all.

“Tiffany is very important to us, and her collaboration is priceless. Her commitment extends far beyond her job duties,” said Marie-Hélène Chisholm and Émilie-Claude Leroux, members of Judo Canada’s Gender Equity Committee.

Hunting joined Judo Canada in 2016. Previously, she was employed by the Institut national du sport du Québec (INS Québec), where she worked with the short-track speed skating team, among others.

“It always motivates me and gives me a boost to see athletes and coaches pursuing their passions as far as they can. I love what I do, and I hope to work here for a long time!” enthused the former university basketball (University of Ottawa) and rugby (McGill University) player.

A very busy year

In addition to working as a physiotherapist, Hunting is involved in the planning and management of medical staff at all Canadian tournaments. She also provides tireless support to her fellow coaches and nutritionists, and is involved in the search for new partners. She has even served as media liaison when accompanying judokas to competitions.

“I love working with the athletes and giving them my best, so that they can do the same in competition. When I have nothing to do, I always try to find a new task! I like to be as helpful as possible,” stated Hunting, who always has energy to spare.

As another example of her leadership and versatility, during the past year, which yielded its own unique set of challenges, the Cowansville native was involved in the day-to-day management of COVID-19 as it pertained to the athletes, coaches and partners, including INS Québec.

“I wanted to make sure everyone was as safe as possible when going back to training and competition, so I followed up with INS Québec regarding the different health protocols in place, to be sure things were going well and our space was safe,” explained Hunting, emphasizing that these accomplishments were not hers alone. “It was a team effort. Everyone wanted to get back to it as quickly and safely as possible. We had to make sure the athletes would be safe, and that’s where I fit in. I see it as my job to help them reach their sports goals.”

Hunting took advantage of the forced break to completely overhaul the organization’s concussion management policies and protocols, as well as to create new tools to better analyze and manage concussions.

“I wanted to learn more about concussions and update our protocols. I wanted to understand how they happen, and in what circumstances, so that we could update our reporting systems accordingly. This will help us understand how concussions occur in judo, so that we can work on preventing them.”

In addition to hoping for a quick return to “normal” for the entire sports community, Hunting plans to work in high-performance sport for as long as possible. “I love it!” she concluded.

-30-

Written by Sportcom for Judo Canada

 

Source:

Patrick Esparbès
Chief Operating Officer
Judo Canada
(514) 668-6279
p.esparbes@judocanada.org

Vous pourriez aussi aimer...

26 Juil - 2021 | par Sportcom Services

Klimkait écrit l’histoire

Première judoka canadienne médaillée olympique   Montréal, 26 juillet 2021 (Sportcom) – La championne mondiale Jessica Klimkait (-57 kg) a réussi ce qu’aucune Canadienne…

Nos partenaires