19 Juin - 2021 | par Luc Turgeon

Water-polo – Super finale de la Ligue mondiale (femmes)

Trop peu trop tard pour les Canadiennes

Nouvelle

Photo: Water-polo Canada

Montréal, 19 juin 2021 (Sportcom) – L’équipe canadienne a vu le podium de la Super finale de la Ligue mondiale de water-polo lui glisser entre les doigts, samedi, à Athènes. Après avoir joué une première demie chaudement disputée, la formation féminine s’est inclinée 10-8 face à la Russie pour conclure au quatrième rang du tournoi.

Le Canada s’est d’abord forgé une avance de trois buts en début de rencontre avant de voir ses adversaires riposter pour créer l’égalité. Le pointage était de 5-5 à la demie.

Le vent a tourné au troisième quart et les joueuses canadiennes ont eu du mal à contenir l’attaque russe, qui est parvenue à marquer quatre buts sans riposte.

« On a fait les mêmes erreurs que celles contre la Hongrie (vendredi), où le troisième quart a été fatal pour nous », a commenté Axelle Crevier, en entrevue avec Sportcom. « C’est un mélange de fatigue et de nervosité et on a forcé certains trucs pour essayer de se rattraper. Plusieurs choses n’ont pas joué en notre faveur dans cette partie. »

La troupe de David Paradelo a tenté le tout pour le tout au quatrième quart en réduisant l’écart à deux buts, sans toutefois réussir à remonter la pente.

Emma Wright a récolté trois buts pour le Canada, tandis qu’Axelle Crevier, Kelly McKee, Monika Eggens, Gurpreet Sohi et Hayley McKelvey ont fait bouger les cordages une fois chacune.

« On n’a pas pris le temps de bien faire les choses, mais on a démontré du caractère au quatrième quart. Ça prouve qu’on est compétitives et qu’on ne doit pas être sous-estimées. C’est décevant de finir avec une défaite, mais on préfère que ça arrive maintenant pour apprendre de nos erreurs plutôt qu’à un moment clé aux Jeux », a souligné Crevier.

Amanda Amorosa, Joëlle Békhazi, Élyse Lemay-Lavoie et Clara Vulpisi étaient les autres Québécoises de l’alignement canadien samedi.

Il s’agissait d’un deuxième affrontement entre les deux pays en Grèce. En ronde préliminaire, le Canada avait eu le dessus au compte de 12-10.

Une performance prometteuse en vue des JO

La Super finale de la Ligue mondiale de water-polo a permis aux poloïstes canadiennes de peaufiner leur préparation à l’approche des Jeux olympiques de Tokyo. Fortes d’une fiche de quatre victoires et deux revers, Axelle Crevier et ses coéquipières ont démontré qu’elles allaient être à surveiller dans la capitale japonaise.

« On n’était pas vues parmi le top-6 des équipes à battre en arrivant ici, mais je pense qu’on a créé beaucoup de doutes aux yeux des équipes qu’on va affronter aux Jeux. Définitivement, on a des choses à travailler encore et on est loin de notre préparation optimale », a précisé Axelle Crevier.

Les joueuses canadiennes demeureront en Grèce pour s’entraîner une semaine, puis répéteront l’exercice la semaine suivante, en Hongrie. Elles se rendront ensuite au Japon pour la dernière étape avant le début du tournoi olympique.

Vous pourriez aussi aimer...

26 Nov - 2021 | par Luc Turgeon

Bâtir sur les débuts prometteurs

Montréal, 26 novembre 2021 (Sportcom) – C’est une équipe canadienne revampée qui a lancé la saison des Séries mondiales de rugby à…

Nos partenaires