25 Oct - 2015 | par Audrey Clement-Robert

Escrime – Coupe du monde

Une quatrième place gratifiante pour l’équipe canadienne

Montréal, 25 octobre 2015 (Sportcom) – Les épéistes québécois étaient de retour en action dimanche pour la Coupe du monde par équipe d’escrime à Berne, en Suisse. Le Canada a connu une excellente compétition alors qu’il a terminé quatrième de cette épreuve.

L’équipe canadienne, 19e au monde, a débuté la compétition au tableau des 32 contre celle de la Pologne, 14e. Les Européens n’ont pas fait le poids et les Canadiens ont remporté l’affrontement 45-38.

« C’est une bonne équipe qui nous a battus deux fois l’an passé. Nous étions très confiants et eux n’étaient pas très heureux de nous voir. Ils savent que nous tirons bien. Nous avons bâti notre avance tranquillement, mais nous avons eu un mauvais relais au milieu », a commenté Vincent Pelletier.

L’escrimeur de Québec et ses coéquipiers Maxime Brinck-Croteau (originaire de Gatineau), Hugues Boisvert-Simard (Québec) et l’olympien Laurie Shong (Vancouver) ont poursuivi leur parcours dans le tableau des 16 en gagnant en prolongation 44-43 contre la Suisse, quatrième.

« C’était plus complexe, c’est une des meilleures équipes au monde. C’était serré tout le long et notre exécution a très bien été. Nous ne pouvions pas nous permettre de faire d’erreur parce qu’ils essaient toujours d’en profiter. Nous avons fait beaucoup de touches et une remontée impressionnante à 12 secondes de la fin, grâce à Hugues, alors qu’on perdait par trois points », a ajouté Pelletier, âgé de 38 ans.

Objectif réussi

Se rendre au tableau des huit était déjà un objectif en soi pour l’équipe, puisque cela faisait quelques années que ça n’était pas arrivé. Toutefois, les Canadiens ont connu un moins bon départ contre l’Espagne, 12e. Vincent Pelletier s’est d’ailleurs blessé au mollet gauche et a perdu son relais 9-4. C’est Brinck-Croteau qui l’a remplacé pour poursuivre le duel qui s’est terminé 45-43 en faveur du Canada.

En demi-finale, les représentants de l’unifolié affrontaient l’équipe de France, la meilleure au monde. Fidèle à ses habitudes, elle s’est montrée dominante et a donné du fil à retordre au Canada pour remporter 45-30.

« On s’est fait planter. C’est une équipe de très haut niveau, les gars ont tous plusieurs victoires à leur actif. Ils sont habitués d’avoir de bons résultats et ne donnent pas de combat gratuit à leurs adversaires. Ils tentent toujours de t’achever », a expliqué Pelletier qui est revenu au jeu pour tenter de rattraper le retard de son équipe.

Finalement, le Canada affrontait l’Italie en finale pour la médaille de bronze, mais n’a pas réussi à mettre la main dessus. Les Italiens, huitièmes, ont remporté 45-36.

« On a eu les devants pour quelques touches, mais on a perdu les derniers relais. D’habitude, ils ont un style de jeu très patient. […] Nous sommes très satisfaits. Ça faisait très longtemps que nous avions connu ça en équipe. La dernière fois que nous avons fait un top-4 dans une grosse compétition avec tous les pays, c’était en 2008. Nous avons une très bonne chimie », a conclu Pelletier.

La Russie a été la grande gagnante de la compétition devant la France, par la marque de 28-27.

Dimanche avait aussi lieu la Coupe du monde d’épée féminine de Legnano (Italie). Malinka Hoppe (Sud-Ouest, Montréal) faisait partie de l’équipe canadienne qui a terminé au 18e rang. Elle et ses coéquipières Vanessa Lacas-Warrick, Leonora Mackinnon et Yan Ka Sze, se sont inclinées contre le Japon 45-38 au tableau des 32.

Vous pourriez aussi aimer...

29 Août - 2021 | par Louis-Michel Lelièvre

Ciobanu demeure invaincu

Iulian Ciobanu est demeuré invaincu dans le tableau préliminaire individuel de la catégorie BC4. Dimanche, le Montréalais est revenu de l’arrière pour…

30 Août - 2021 | par Sportcom

En rafale, 30 août

Para-athlétisme – Pas de finale au 1500 m pour Lakatos Brent Lakatos a causé une surprise inhabituelle alors qu’il a raté sa…

Nos partenaires