2 Juin - 2018 | par Mathieu Laberge

Taekwondo – Grand Prix de Rome

Vaincus, mais pas abattus

Montréal, 1er juin 2018 (Sportcom) – Défait 10-2 en ronde des 16 du tableau des +80 kg vendredi au Grand Prix de taekwondo de Rome, Marc-André Bergeron sent qu’il quittera malgré tout la capitale italienne avec une expérience supplémentaire en poche.

Au premier Grand Prix de sa carrière, Hervan Andrehl Nkogho Mengue a baissé pavillon 21-4 face au Croate Lovre Brecic dans la catégorie des -68 kg.

Invité à commenter son revers contre l’Ouzbek et troisième tête de série du tableau, Dmitriy Shokin, Bergeron était loin d’être découragé.

« Je suis ici pour affronter ce genre de gars là qui a un bon palmarès (NDLR champion du monde 2015, plusieurs fois médaillé en Grand Prix). Il n’est pas très grand dans la catégorie, sauf qu’il est baraqué et tout ce qu’il fait, il le fait très bien. Ses frappes sont bien appuyées et c’est ce qui a fait en sorte qu’il a pu avoir le dessus dans plusieurs actions », a commenté Bergeron à propos de son opposant qui a terminé la journée avec une médaille de bronze au cou.

L’athlète de 26 ans explique qu’il a touché son adversaire aussi souvent qu’il s’est fait toucher, sauf que c’est la force de frappe de Shokin qui a fait la différence.

« Je vais le retrouver à un autre tournoi et je veux me rendre aux Jeux olympiques, alors je vais m’inspirer de son style pour greffer certaines choses au mien lorsque je serai de retour à l’entraînement. »

À propos de sa victoire de 9-1 contre le Français Omar El Yazidi 9-1 au premier tour, Bergeron avoue qu’elle avait une saveur particulière.

« Je l’avais affronté il y a deux ans et ce fut un combat difficile. Je n’avais pas fait ce qu’il fallait pour gagner. Cette fois-ci, je voulais imposer ma présence. Nous avons déjà eu nos différents, alors c’était émotif comme match. »

Nkogho Mengue en apprentissage

En se présentant sur la surface de combat d’un Grand Prix, Hervan Andrehl Nkogho Mengue (-68 kg), avait déjà réussi un de ses objectifs de la saison. Sa défaite de 21-4 aux mains du Croate Lovre Brecic en ouverture de tournoi a vite été oubliée.

« C'était toute une expérience! Mon adversaire était super bon, un peu plus petit que moi, robuste et flexible », a déclaré le jeune homme de Québec âgé de 21 ans.

« Je n’ai pas réussi à appliquer mes frappes au visage et quand je le frappais au corps, je manquais de force, alors je n’ai pas marqué beaucoup de points. Ce n’était pas un mauvais combat, ni un bon, sauf que je suis content de maintenant faire partie du Grand Prix. Je vais travailler mes lacunes afin d'être meilleur aux Championnats panaméricains. »

Samedi, ce sera au tour de la Montréalaise Nathalie Iliesco d’entrer en action dans la catégorie des +67 kg. Elle se mesurera à la Croate Melani Adamic Golic à son premier combat.

Vous pourriez aussi aimer...

9 Oct - 2021 | par Sportcom Services

Adversité, combativité et expérience

Montréal, 9 octobre 2021 – Après avoir vu leurs compatriotes Isabelle Harris, Justin Lemire et Joel DeMaere combattre mercredi et jeudi aux…

22 Sep - 2021 | par Louis-Michel Lelièvre

Un été pour faire le plein d’expérience

Montréal, 22 septembre 2021 (Sportcom) – Sarah-Jeanne Meunier-Bédard et Maud Chapleau ont mis un terme à une saison 2021 assez spéciale le…

Nos partenaires