5 Mar - 2016 | par Mathieu Laberge

Ski de fond – Ski Tour Canada (troisième étape)

Alex Harvey dompte la pression et termine deuxième

Québec, 4 mars 2016 (Sportcom) – On ne passera pas à côté du cliché : Alex Harvey a connu une journée de rêve en prenant le deuxième rang du sprint libre 1,7 kilomètre de Québec, troisième étape du Ski Tour Canada vendredi. Ce résultat lui permet de poursuivre son ascension au classement provisoire, lui qui passe de la sixième à la quatrième place.

L’athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges sera donc le quatrième à s’élancer au départ poursuite style libre de la quatrième étape de 15 kilomètres qui aura lieu samedi sur les Plaines d’Abraham.

vidéo d'Alex Harvey

« C’était incroyable et la foule m’a donné des ailes. C’était magique de faire ça devant tous les gens qui sont chers pour moi. (Le Tour), c’est la course la plus importante de l’année pour nous. C’est stressant, mais ça me donne de l’énergie et de l’adrénaline », a-t-il déclaré en conférence de presse.

Le message est passé

Fidèle à son habitude, Harvey a souvent usé de sa stratégie qui était de rester en queue de peloton pour ensuite remonter sur la tête de course et finir le dernier droit en puissance.

Le scénario a été différent en demi-finale où le rythme lent a laissé beaucoup de temps aux athlètes pour s’observer. Harvey a suivi au train la grande vedette norvégienne Petter Northug pour lui souffler la victoire au fil d’arrivée. Une fois la ligne franchie, le vainqueur a lancé un regard qui voulait dire cette fois-ci, c’est moi le patron!

« Il est considéré comme le meilleur finisseur au monde. L’an dernier, au sprint des mondiaux, ça s’était décidé au photo-finish et j’avais terminé deuxième. Ça fait partie de la game mentale du sprint. Il n’y a pas grand monde qui peut se vanter de l’avoir dépassé dans le dernier 100 mètres et je voulais lui montrer que j’étais là », a lancé la vedette du jour, sourire en coin.

En finale, l’éventuel deuxième s’est placé dans le sillon du Russe Sergey Ustigov dans la dernière descente. Harvey a débordé le meneur du Tour par la gauche, mais le Français Baptiste Gros a donné une dernière poussée pour se sauver avec la victoire.

Ustigov monte sur un troisième podium en trois courses et confirme qu’il reste l’homme à battre.

Une suite prometteuse

Avec encore cinq étapes à faire, Harvey fait désormais partie des candidats légitimes au podium du Tour. Son pari de faire l’impasse les Coupes du monde de Lahti afin de participer à un camp d’entraînement en altitude à Canmore lui permettra d’avoir une carte de plus dans son jeu.

« Le plan était de finir la saison en monstre et on est capables de livrer cette partie-là. Ça met un baume sur le milieu de la saison qui a été difficile pour toute l’équipe. Il reste encore trois étapes extrêmement difficiles à Canmore. »

Samedi, son objectif sera de rétrécir l’écart de 1 minute 32,5 secondes qui le sépare d’Emil Iverson (Norvège). « Après ça, tout est possible et je devrai bien récupérer, car c’est le tour le plus difficile jamais présenté avec le décalage horaire et l’altitude. »

Patrick Stewart-Jones (Chelsea), 68e, et Simon Lapointe (Gatineau), 81e, étaient aussi au nombre des inscrits

Un apprentissage à la dure

Deuxième au sprint de Gatineau, la jeune sensation suédoise Stina Nilsson a été la plus rapide à l’épreuve féminine. La gagnante en Outaouais Maiken Caspersen Falla (Norvège) a fini deuxième, suivie de sa compatriote Heidi Weng qui détrône au passage sa coéquipière Therese Johaug au sommet du classement provisoire du Tour.

Les fondeuses québécoises ont poursuivi leur apprentissage à la dure face aux meilleures au monde.

Meilleure Québécoise et 51e du jour, Olivia Bouffard-Nesbitt a tout donné en qualifications. « C’était vraiment difficile! Je suis terrifiée à l’idée de courser demain et je vais essayer fort de ne pas me faire doubler par Therese (Johaug). Je vais skier de toutes mes forces afin que ça ne se produise pas », a commenté l’athlète de Morin-Heights avec émotion.

« C’est encore loin des meilleures, mais c’est beaucoup mieux qu’au sprint de Gatineau », a pour sa part avancé Sophie Carrier-Laforte, 53e, qui est originaire de cette ville. « Aujourd’hui, je ne me mettais pas de pression et je voulais juste pousser au maximum et voir jusqu’où je pouvais me classer. C’est motivant de vivre cette expérience et je sens que j’évolue! »

« Je vais oublier celle-là et me concentrer sur demain. Je n’avais pas beaucoup d’énergie dans les jambes et c’était un parcours très difficile. À la fin, j’étais morte », a reconnu Cendrine Browne de St-Jérôme, 62e.

Katherine Stewart-Jones (Chelsea) a terminé 59e et Marie Corriveau (St-Ferréol-les-Neiges), 63e. Celle-ci a annoncé qu’elle mettait un terme à sa participation au Tour en raison d’un syndrome du compartiment des loges qui nuit à la circulation sanguine dans ses jambes à l’effort. Elle souhaite se refaire une santé en prévision des Championnats canadiens.

Vous pourriez aussi aimer...

4 Juil - 2021 | par Mathieu Laberge

La météo vole la vedette à Les Gets

Montréal, 4 juillet 2021 (Sportcom) – Les concurrents du cross-country de la Coupe du monde de vélo de montagne de Les Gets…

21 Juil - 2021 | par Luc Turgeon

Les escrimeurs feront cavalier seul à Tokyo

Le Canada écarté de l’épreuve par équipes Montréal, 21 juillet 2021 (Sportcom) – Prévoyant marquer l’histoire paralympique canadienne au tournoi par équipes…

29 Juil - 2021 | par Éric Gaudette-Brodeur

Mary-Sophie Harvey réalise son rêve de petite fille

Montréal, 29 juillet 2021 (Sportcom) – La nageuse québécoise Mary-Sophie Harvey espérait partager les joies de l’obtention d’une médaille olympique avec ses coéquipières…

Nos partenaires