31 Jan - 2016 | par Émilie Bouchard Labonté

Patinage de vitesse longue piste – Coupe du monde

Alexandre St-Jean s’illustre au 1000 mètres

Montréal, 31 janvier 2016 (Sportcom) – Le patineur de vitesse sur longue piste Alexandre St-Jean a pris le septième rang du 1000 mètres, signant du même coup son meilleur résultat à cette distance, dimanche, à la Coupe du monde de Stavanger, en Norvège.

« Ç’a été serré avec la sixième et la cinquième place, alors je suis très content. C’est de bon augure pour les Championnats du monde par distance individuelle », a mentionné le patineur de Québec.

St-Jean a réalisé un chrono de 1 min 9,08 s pour finir à 0,98 seconde du vainqueur, le Russe Pavel Kulizhnikov. Les Néerlandais Kjeld Nuis (1 min 8,13 s) et Thomas Krol (1 min 8,52 s) ont complété le podium.

« C’est un 1000 mètres beaucoup meilleur que celui que j’ai eu hier », s’est réjoui l’athlète de Québec, qui avait pris le neuvième rang à cette épreuve samedi, en inscrivant un chrono de 1 min 9,59 s. « Être une demi-seconde plus rapide aujourd’hui, c’est quand même considérable sur cette distance. »

L’athlète âgé de 22 ans a notamment connu un bien meilleur départ.  « Ç’a fait une bonne différence, mais j’ai aussi été un peu plus relaxe. Ça m’a permis d’avoir plus d’énergie pour le dernier tour. »

Celui qui prendra le départ à cette épreuve aux Championnats du monde par distance individuelle, qui sera disputé à Kolomna, en Russie, dans deux semaines, sait qu’il y a encore certains détails à améliorer en vue de cet événement. « Il y a deux virages qui n’ont pas été parfaits et c’est sûr que ça m’a fait perdre quelques centièmes de seconde », a-t-il mentionné.

Toujours au 1000 mètres, mais en division B, Olivier Jean a fini 20e.

Déception pour Dubreuil

De son côté, Laurent Dubreuil espérait obtenir son billet pour la Russie sur 500 mètres. En prenant le huitième rang, le Lévisien n’a pu décrocher la dernière place disponible pour le Canada aux Championnats du monde par distance individuelle. C’est plutôt l’Albertain Gilmore Junio, troisième de l’épreuve, qui a mis la main sur le précieux laissez-passer.

Entrevue vidéo de Laurent Dubreuil

Les deux Canadiens s’affrontaient dans la même paire et Junio n’a devancé Dubreuil que par 12 centièmes de seconde. « C’était très serré, mais c’est toujours très serré au 500 mètres. Il fallait s’y attendre », a raconté le Québécois, qui avait fini cinquième vendredi lors du premier 500 mètres de la fin de semaine, à un millième de seconde de Junio, alors quatrième.

« Je voulais battre Gilmore, mais il a eu une très bonne course. Il a mérité sa place aux Championnats du monde. C’était à la loyale et je me suis fait battre », a concédé Dubreuil.

Respectivement premier et deuxième, les Russes Pavel Kulizhnikov (34,52 s) et Ruslan Murashov (34,78 s) ont réussi le doublé. Gilmore Junio a suivi au troisième rang grâce à un chrono de 34,86 s.

Auteur d’un temps de 34,98 s, Dubreuil se retrouve à à peine plus d’un dixième de seconde du podium. « Ce n’était pas une mauvaise course. Je n’en ai aucunement honte. Le calibre était très fort. »

La déception est vive, mais le patineur de 23 ans est conscient qu’il n’a pas été au sommet de sa forme durant toute la saison, lui qui a ressenti des douleurs récurrentes aux aines. « Je ne suis jamais vraiment passé par-dessus ça et je ne peux pas me permettre d’être autant blessé dans une saison, rater des semaines d’entraînement par moment et espérer en même temps monter sur le podium. »

Trois Canadiens obtenaient leur laissez-passer pour les Championnats du monde par distance individuelle. Si Alex Boisvert-Lacroix et William Dutton étaient déjà qualifiés, tout se jouait entre Junio et Dubreuil dimanche. Cela n’empêche pas Dubreuil d’être le sixième au monde sur la distance. « Ce n’est pas un désastre! Je suis sixième au monde dans une distance ultra compétitive. Avoir été un peu plus en santé, peut-être que j’aurais pu monter sur le podium. »

Également sur la ligne de départ du 500 mètres, Alex Boisvert-Lacroix (35,01 s) a fini 9e, et Alexandre St-Jean (35,15 s) 15e.

Deuxième au classement mondial, Boisvert-Lacroix, avait fini 19e du premier 500 mètres vendredi.

« C’était une très mauvaise course vendredi, je n’avais pas d’énergie et je ne patinais pas bien. Aujourd'hui, je suis très content de mon résultat, avec une course bien meilleure », a affirmé celui qui sur concentre sur sa préparation en vue des Mondiaux. « Je savais en arrivant ici que je n'aurais pas nécessairement mes meilleures résultats, car je me suis entraîné très fort à Montréal avant de partir dans le but de d'atteindre mon "peak" en Russie. »

Après une journée de repos samedi, le Sherbrookois a réussi à se classer parmi le top-10 dimanche. « Je me suis concentré pour avoir une meilleure technique et les choses sont rentrées dans l’ordre. »

«Je suis dans la bonne direction pour avoir de bons résultats aux mondiaux. J'ai très hâte! » a conclu Boisvert-Lacroix.

Les Championnats du monde par distance individuelle auront lieu à Kolomna, du 11 au 14 février.

Vous pourriez aussi aimer...

20 Nov - 2022 | par Luc Turgeon

Un second top-10 sur lequel bâtir

Montréal, 20 novembre 2022 (Sportcom) – Valérie Maltais souhaite gravir les échelons au 3000 m cette saison. Voyant déjà une amélioration en…

20 Nov - 2022 | par Luc Turgeon

Laurence St-Germain retrouve ses repères

Montréal, 20 novembre 2022 (Sportcom) – Laurence St-Germain s’est vite ressaisie à la Coupe du monde de Levi. Classée 59e samedi, son…

6 Nov - 2022 | par Mathieu Laberge

Des relais d’or et d’argent

Montréal, 6 novembre 2022 (Sportcom) – Les champions olympiques du relais masculin Pascal Dion, Steven Dubois, Maxime Laoun et Jordan Pierre-Gilles ont…

Nos partenaires