27 Juil - 2021 | par Louis-Michel Lelièvre

Jeux olympiques de Tokyo

Amélie Kretz meilleure triathlonienne canadienne aux Jeux olympiques

Nouvelle

Montréal, 27 juillet 2021 (Sportcom) – Amélie Kretz a écrit une page d’histoire du triathlon au pays mardi. Sa 15e place à Tokyo est le meilleur résultat canadien aux Jeux olympiques dans l’épreuve féminine de la discipline.

L’athlète de 28 ans, qui a arrêté le chrono à 2 h, 00 min, 33 s, était très heureuse. « Je suis vraiment satisfaite de ma journée. J’aurais peut-être été capable d’en faire un peu plus dans la portion de nage, mais je me suis bien reprise en course à pied. Je me suis battue jusqu’à la fin et j’ai tout donné. C’est difficile d’être déçue quand tu donnes ton 100% », a-t-elle affirmé en entrevue avec Sportcom.

Flora Duffy des Bermudes est montée sur la première marche du podium grâce à un temps de 1 h, 55 min, 36 s, récoltant la première médaille d’or de l’histoire des Bermudes aux Jeux olympiques. La Britannique Georgia Taylor-Brown (+1 minute et 14 secondes) et l’Américaine Katie Zaferes (+1 minute et 27 secondes) ont accompagné Duffy sur le podium.

Une tempête tropicale a obligé les responsables à repousser le départ de l’épreuve d’une quinzaine de minutes. Les conditions météorologiques ont été difficiles en natation et en cyclisme, mais Kretz a réussi à s’en sortir sans trop d’embûches.

« On a eu beaucoup de pluie et ce n’était vraiment pas chaud, alors qu’on s’attendait à des chaleurs intenses. Dans l’eau, il y avait un peu plus de courant, on s’est fait avoir avec ça un peu, mais on s’en est bien sorti. Il y a eu beaucoup de chutes en vélo, la piste était mouillée. Il y avait plusieurs virages avec de la peinture, donc il fallait rester prudentes. Je n’ai pas pris trop de risques et j’ai roulé intelligemment pour m’en sortir. »

Kretz affirme que sa 15e place obtenue mardi est d’autant plus appréciée qu’elle a emprunté une route sinueuse pour se rendre jusqu’à la capitale japonaise. Elle s’est en effet qualifiée pour les Jeux de Tokyo à la fin du processus après une belle performance à la Coupe du monde de Huatulco, au Mexique, en juin.

« Ç’a été une longue bataille pour se rendre jusqu’ici. Mon classement aujourd’hui vaut beaucoup plus parce que j’ai travaillé très fort pour être là. Quinzième c’est correct, mais avec les circonstances, je suis encore plus heureuse. »

Contrairement à plusieurs athlètes qui ont vécu les Jeux de Rio en 2016 avant ceux de Tokyo, Amélie Kretz avoue préférer l’expérience vécue cette année à celle d’il y a cinq ans.

« C’est complètement différent! À Rio, on était dans un hôtel jusqu’à la fin des Jeux. Ici, j’ai pu vivre le village olympique, qui est une expérience incroyable. L’ambiance est super malgré les restrictions. Et en plus, mon résultat a été vraiment meilleur qu’au Brésil. »

Le séjour japonais de Kretz n’est pas encore terminé. Elle participera en effet au relais mixte samedi, le 31 juillet. La principale intéressée croit que les Canadiens seront à surveiller lors de cette épreuve.

EN RAFALE

Haltérophilie – MÉDAILLE D’OR

Maude Charron a conclu de la plus belle des façons un cycle olympique des plus exigeants en étant couronnée championne de la catégorie des moins de 64 kg aux Jeux de Tokyo après avoir affiché un cumulatif de 236 kilos.

La Rimouskoise a réussi un premier essai à 102 kilos à l’arraché, avant de poursuivre en soulevant 105 kilos. Elle a échoué à sa troisième tentative, avec une barre de 108 kilos, mais s’est tout de même retrouvée en tête à mi-parcours.

L’athlète de 28 ans s’est payé une petite frousse à l’épaulé-jeté, ratant sa barre d’entrée qu’elle avait repoussée à 128 kilos. Elle a toutefois su revenir en force pour lever ces 128 kilos, puis une charge de 131 kilos, confirmant son triomphe.

« C’était une compétition incroyable. Je suis très fière d’être championne olympique », a-t-elle affirmé en conférence de presse après sa victoire.

L’Italienne Giorgia Bordignon a obtenu la médaille d’argent grâce à un total de 232 kilos, alors que la Taiwanaise Wen-Huei Chen est montée sur la troisième marche du podium avec un cumulatif de 230 kilos.

Plus tôt dans la journée, Tali Darsigny a pris le neuvième rang chez les moins de 59 kg grâce à un total de 199 kilos. L’athlète de Saint-Simon a réussi ses trois essais à l’arraché, soulevant des barres de 86, 88 et 90 kilos. À l’épaulé-jeté, après avoir soulevé 106 kilos à son premier essai, elle a réussi à lever 109 kilos à son dernier essai. Elle a terminé première du groupe B à la suite de cette performance.

Judo – MÉDAILLE DE BRONZE

Catherine Beauchemin-Pinard a imité sa compatriotre Jessica Klimkait en remportant une médaille de bronze sur le tatami du Nippon Budokan. Beauchemin-Pinard a été intraitable lors de ses trois premiers combats, avant de s’incliner en demi-finale contre la Française Clarisse Agbegnenou, qui a finalement remporté la médaille d’or.

La judoka de 27 ans s’est toutefois ressaisi lors de son combat pour la médaille de bronze en battant Anriquelis Barrios du Vénézuela, devenant par le fait même médaillée olympique.

« C’est une journée incroyable, presque parfaite. J’ai pris du temps pour réaliser que j’étais médaillée olympique. Ç’a été un très long combat, donc j’étais vraiment contente d’avoir réussi à pousser jusqu’au bout », a-t-elle affirmé, un sourire dans la voix.

De son côté, Antoine Valois-Fortier a été éliminé en huitièmes de finale face au Russe Alan Khubetsov. Le médaillé de bronze aux Jeux de Londres avait toutefois remporté son combat d’ouverture face au Grec Alexios Ntanatsidis.

« Je me sens plus serein qu’à Rio. Je ne le cacherai pas par contre, je suis déçu de ma journée. Les cinq dernières années ont été assez exigeantes. Je suis déçu, mais très content du chemin que j’ai parcouru », a reconnu Valois-Fortier après la compétition.

Boxe

Myriam Da Silva Rondeau a perdu à sa première sortie dans les préliminaires de la catégorie des poids mi-moyens (64-69 kg).

La résidante de Chambly a vu la Dominicaine Maria Altagracia Moronta Hernandez mettre un terme à son parcours olympique en l’emportant par décision unanime des juges.

L’athlète de 37 ans était dans le coup jusqu’à ce que sa rivale sud-américaine ne l’atteigne avec un solide crochet de la gauche au milieu du deuxième round.

Canoë-kayak d’eau vive

Florence Maheu a terminé au 23e rang des demi-finales de l’épreuve de kayak à Kasai. Ayant complété le parcours en 152,37 secondes, l’athlète de Valleyfield de 28 ans n’a pas réussi à obtenir son billet pour la finale, réservée aux 10 premières.

Plongeon

Meaghan Benfeito et Caeli McKay ont terminé quatrièmes à l’épreuve synchronisée de la tour de 10 m avec un total de 299,16 points.

Benfeito, de Laval, et McKay, Montréalaise d’adoption, ont terminé à seulement 0,54 point des médaillées de bronze.

Les Chinoises Yuxi Chen et Jiaqi Zhang l’ont emporté grâce à une récolte de 363,78 points. Les Américaines Jessica Parratto et Delaney Schnell (310,80 points) et les Mexicaines Gabriela Agundez Garcia et Alejandra Orozco Loza (299,70) les ont accompagnées sur le podium.

Benfeito sera de retour en action mercredi, le 4 août, pour les préliminaires de l’épreuve individuelle à la tour de 10 m.

Soccer

L’équipe féminine canadienne a fait match nul 1-1 face à la Grande-Bretagne lors de leur dernier match de la ronde de qualification. Évelyne Viens a été en poste à la défensive pendant les 54 premières minutes de la partie. Gabrielle Carle a également vu de l’action, elle qui est entrée sur le terrain en remplacement d’Ashley Lawrence à la 80e minute.

Avec ce match nul, le Canada termine au deuxième rang de son groupe et se qualifie pour les demi-finales de vendredi, le 30 juillet. L’adversaire du Canada sera connu plus tard.

Vous pourriez aussi aimer...

24 Sep - 2021 | par Sportcom

Mondiaux terminés pour Virginie Chénier

Montréal, 24 septembre 2021 (Sportcom) – Le parcours de Virginie Chénier aux Championnats du monde de tir à l’arc s’est arrêté en…

5 Oct - 2021 | par Sportcom

De Marchi vainqueur sous la pluie

Montréal, 5 octobre 2021 (Sportcom) – Après avoir réussi à classer deux coureurs dans le Top-10 de Paris-Roubaix dimanche, dont le Québécois…

26 Sep - 2021 | par Mathieu Fontaine

Une 17e place et une leçon pour Guillaume Boivin

Montréal, 26 septembre 2021 – Guillaume Boivin était habité par des sentiments partagés à l’issue de la course en ligne élite masculine présentée dimanche,…

Nos partenaires