8 Août - 2022 | par Louis-Michel Lelièvre

Canoë-kayak de vitesse – Championnats du monde

Une première médaille aux Championnats du monde pour Andréanne Langlois

Nouvelle

Montréal, 8 août 2022 (Sportcom) – La Québécoise Andréanne Langlois a brillé aux Championnats du monde de canoë-kayak de vitesse disputés à Halifax, en Nouvelle-Écosse, la fin de semaine dernière. L’athlète de 29 ans a pu profiter de l’appui de ses parents et amis pour mettre la main sur la première médaille de sa carrière aux mondiaux.

« On a eu la chance de participer à cette compétition dans notre pays. C’est spécial de pouvoir vivre ça avec nos familles près de nous. J’ai eu ma première médaille à l’international ! Je suis vraiment contente, c’est un moment inoubliable », a indiqué d’entrée de jeu Langlois en entrevue avec Sportcom.

En finale, au K2 200 m, Langlois et sa partenaire Toshka Hrebacka ont terminé en troisième place, à 0,23 seconde de la plus haute marche du podium. Une course qui restera à jamais gravée dans la mémoire de la kayakiste du Lac-Beauport.

« Le K2 200 m, ce n’est pas l’épreuve pour laquelle on s’entraînait le plus. On sait que nous sommes deux bonnes sprinteuses, on ne s’attendait pas vraiment à un podium. Nous étions vraiment heureuses d’avoir réussi cet accomplissement-là. Nous avons une belle chimie Toshka et moi, on s’entend super bien et on se complète à la perfection », a-t-elle ajouté.

Les Hongroises Blanka Kiss et Anna Lucz ont remporté la médaille d’or, tout juste devant les Espagnoles Sara Ouzande et Teresa Portela (+0,20 seconde).

Langlois et Hrebacka ont ensuite terminé en neuvième place lors de la finale du K2 500 m, en plus d’unir leurs forces à celles de Natalie Davison et de Riley Melanson pour terminer neuvième de la finale au K4 500 m.

« On était un peu déçues du résultat en K4, mais on était contentes de pouvoir participer à une finale A. On veut toujours plus. À force de travailler ensemble, nous allons certainement améliorer nos performances. »

Deux médailles pour Sophia Jensen

Sophia Jensen s’est également fait remarquer à Halifax durant les Championnats du monde, récoltant une médaille d’argent au C1 500 m, mais surtout une médaille d’or avec ses coéquipières Sloan MacKenzie, Katie Vincent et Julia Osende au C4 500 m.

« J’ai foncé autant que j’ai pu et je me doutais que je serais au plus fort de la course, sans savoir que je luttais pour une des deux premières places. Ces athlètes sont tellement fortes et c’était vraiment amusant de rivaliser avec elles. Je pouvais entendre les partisans canadiens et je n’ai pas lâché, ne voulant pas les décevoir. Je n’oublierai jamais ce moment », a déclaré Jensen par voie de communiqué.

L’équipage de Jensen a bataillé ferme pour devancer le quatuor polonais par 0,17 seconde au fil d’arrivée. Les Hongroises ont terminé troisièmes.

Finalement, Jensen a pris le cinquième rang (+3,25 secondes) de la finale du C2 200 m en compagnie de Julia Osende. Ce sont les Cubaines Yarisleidis Duboys et Katherin Segura qui ont remporté l’or.

Chez les hommes, l’embarcation canadienne de Pierre-Luc Poulin, Laurent Lavigne, Nicholas Matveev et Simon McTavish a terminé cinquième (+1,74 seconde) à la finale du K4 500 m. Poulin a également pris le premier rang de la finale B au K2 en compagnie de McTavish.

De son côté, Alix Plomteux a atteint la finale du C4 500 m où il a fini cinquième en compagnie de Tyler Laidlaw, Andrew Billard et Matthew O’Neill. Plomteux et Laidlaw ont aussi pris le troisième rang de la finale B en C2 500 m.

Finalement, en paracanoë-kayak, Mathieu St-Pierre était en action en VL2 où il a terminé septième de la finale au 200 m. Le Brésilien Igor Tofalini est monté sur la plus haute marche du podium.

Les athlètes demeureront à Halifax où se tiendront les Championnats panaméricains dès ce mercredi. Avec la médaille de bronze récoltée durant les Championnats du monde, les attentes sont grandes pour Andréanne Langlois en vue de cette compétition.

« On n’a pas beaucoup de repos pour l’instant ! On veut absolument gagner la médaille d’or cette fois. Je participe uniquement au K2 avec Toshka et nous visons le top ! », a-t-elle conclu.

Vous pourriez aussi aimer...

9 Sep - 2022 | par Sportcom

Une victoire d’entrée de jeu

Montréal, 9 septembre 2022 – Pamphinette Buisa, Bianca Farella et leurs coéquipières de l’équipe canadienne de rugby à 7 ont entamé la…

5 Oct - 2022 | par Mathieu Laberge

Entre soulagement et fierté

Un athlète de haut niveau qui prend sa retraite n’a pas que des impacts sur sa propre personne. Sa famille est aussi…

Nos partenaires