27 Mar - 2019 | par Mathieu Laberge

Cyclisme sur route – Vuelta Catalunya et Trois jours de Bruges - La Panne (World Tour)

Antoine Duchesne puise dans ses réserves

Nouvelle

Montréal, 27 mars 2019 (Sportcom) – Antoine Duchesne (Groupama-FDJ) n’a pas seulement combattu sa gastro-entérite qu’il traîne depuis quelques jours : il a aussi affronté l’altitude, mercredi, à la troisième étape du Tour cycliste de Catalogne qui s’est terminée à plus de 2000 mètres d’altitude.

Le Britannique Adam Yates (Mitchelton-Scott) s’est imposé au sprint d’un groupe de quatre devant le Colombien Egan Bernal (Sky). Michael Woods (EF Education First) a été le meilleur Canadien en finissant en 10e place à 53 secondes.

Duchesne avait comme mission d’épauler son leader Thibault Pinot jusqu’à la marque des 40 derniers kilomètres qui étaient presque tous en ascension. Une fois le travail fait, il a rallié l’arrivée à son rythme pour conclure ces 179 kilomètres entre Sant Feliu de Guixols.

« (Après avoir aidé Pinot), j’avais mal des efforts intenses et c’était encore difficile de digérer sur le vélo. À ça s’ajoute la difficulté à respirer dans le dernier col à cause de l’altitude. Ç’a été un gros challenge, mais bon, j’y suis arrivé et je sens que la santé est meilleure et qu’elle revient tranquillement, même si c’est encore loin d’être le top. J’ai été capable de faire la grande partie de mon travail », a expliqué le Québécois, 157e du jour et qui a fini dans le dernier groupe.

Grâce à sa victoire, Yates est passé de la 46e à la 2e place du classement général où le Belge Thomas de Gent (Lotto Soudal) est toujours en tête avec un coussin de 27 secondes. Duchesne est 158e à 54 minutes 35 secondes.

Houle en contrôle en Belgique

Aux Trois jours de Bruges – La Panne, en Belgique, Guillaume Boivin (Israel Cycling Academy) a été le meilleur des deux Québécois présents en se classant 28e, à 6 secondes du gagnant, le sprinter néerlandais Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma). Hugo Houle (Astana) a pour sa part fini 63e avec un retard d’un peu plus de 90 secondes.

Houle a été pris derrière une chute à environ 10 kilomètres de l’arrivée. L’athlète ne s’est pas dit surpris de ce scénario, car plusieurs ronds-points et voies ferrées ont ponctué les deux dernières boucles de 25 kilomètres du parcours.

« Notre sprinter (Davide Ballerini) était en avant avec une cinquantaine de coureurs, alors nous n’avons pas eu à chasser pour revenir. J’ai pu rester sur mon vélo, alors c’est le point positif. Le grand test sera vendredi au Grand Prix E3 avec les pavés et les monts. C’est comme le Tour des Flandres avec 50 kilomètres de moins. Toutes les courses, c’est à bloc et ce n’est pas vrai de dire que c’est juste une préparation. Il y a tellement d’éléments aléatoires qu’on ne peut pas se permettre de prendre ça tranquille. »

Gabrielle Pilotte-Fortin (WNT Rotor Pro Cycling Team) sera de l’épreuve féminine du World Tour qui aura lieu jeudi au même endroit.

Vous pourriez aussi aimer...

29 Avr - 2024 | par Mathieu Laberge

Amélie Kretz ne voulait rien regretter

Montréal, 29 avril 2024 (Sportcom) – Blessée deux fois au cours de la dernière année, Amélie Kretz ne voulait pas avoir de…

Nos partenaires