10 Fév - 2023 | par Mathieu Laberge

Patinage de vitesse longue piste – Coupe du monde

Antoine Gélinas-Beaulieu et ses coéquipiers jouent le tout pour le tout et terminent quatrièmes

Nouvelle

Patinage de vitesse Canada, Dave Holland

Montréal, 10 février 2023 (Sportcom) – À peine revenus d’Espagne où ils ont pris part à un stage d’entraînement de volume en cyclisme sur route en prévision des Championnats du monde, les patineurs de vitesse québécois en longue piste ont obtenu des résultats satisfaisants au premier jour de la Coupe du monde de Tomaszow Mazowiecki, vendredi, en Pologne.

Inscrit à deux épreuves, Antoine Gélinas-Beaulieu a fini quatrième à la poursuite par équipe et septième au 1500 mètres. Pour sa part, Valérie Maltais a elle aussi pris le septième rang, au 3000 mètres.

Le trio canadien formé de Gélinas-Beaulieu, Connor Howe et Hayden Mayeur a connu un départ canon, mais c’est en fin d’épreuve qu’il en a payé le prix. Ils ont perdu la première place du classement provisoire aux mains des Norvégiens, éventuels vainqueurs et contre qui ils étaient jumelés. Coiffés de casques profilés de contre-la-montre pour une première fois en compétition, les Canadiens ont monté leur avance à environ 1 seconde, avance qui s’est maintenue pendant deux tours pour ensuite fléchir rapidement à quatre tours de la fin.

Deux tours plus tard, les Norvégiens ont pris les commandes de la course, tandis que les Canadiens ont tenté de sauver les meubles. Ils ont accusé 3,21 secondes de retard sur les Norvégiens qui ont été accompagnés des Américains (+0,05 seconde) et des Néerlandais (+1,26 seconde) sur le podium.

« Nous savions que nous étions des prétendants pour la médaille d’or et nous avons essayé le tout pour le tout. Après ça, ça commençait à se corser et à rentrer dans les jambes en maudit ! » a lancé Gélinas-Beaulieu, ajoutant que la glace n’était pas rapide vendredi, ce qui « n’a pas pardonné » selon lui.

« Présentement, à cette Coupe du monde-ci, nous ne sommes pas encore à notre meilleur sur la glace et ça va s’améliorer. Ça n’a pas marché, mais on sait que dans les prochaines semaines, ça peut revenir », a-t-il ajouté avec confiance.

Plus tôt dans la journée, le patineur de Québec s’est surpris avec une septième place décrochée au 1500 mètres. Dans le groupe B de cette distance, David La Rue a pris le cinquième rang.

« C’est ma meilleure performance à cette distance depuis longtemps et je suis content de ça ! À force d’avoir plus d’informations sur la glace, les astres vont s’aligner dans les prochaines semaines, a poursuivi Gélinas-Beaulieu. Je suis en forme et maintenant, c’est juste de trouver des points de repère et des feelings de course qu’on n’a pas eus depuis décembre », a conclu celui qui sera du 1000 mètres dimanche.

Au 3000 m féminin, Valérie Maltais était jumelée à la Néerlandaise et future médaillée de bronze, Marijke Groenewoud, qui a forcé l’allure dès le coup de pistolet.

« Je voulais être conservatrice au début avec la glace qui était challengeante et avoir de la bonne énergie vers la fin. C’était une bonne stratégie, sauf que j’aurais pu en donner un petit peu plus au début. C’est la première Coupe du monde depuis un petit bout de temps, je suis tout de même satisfaite. »

Le retard de la patineuse originaire de La Baie a fait en sorte qu’elle n’a pas pu profiter pleinement de l’effet d’aspiration derrière son adversaire au moment du changement de couloir.

« J’aurais été capable de soutenir la vitesse avec elle. J’ai manqué une petite occasion de prendre l’avantage pour faire une course plus rapide. D’un autre côté, j’ai déjà eu des expériences où j’ai trop tenté d’y aller avec mon adversaire et j’ai perdu ma concentration sur ce que j’avais à faire. Il y a peut-être un juste milieu que j’aurais dû faire pour aller sauver de l’énergie. J’ai hâte de refaire un 3000 mètres la semaine prochaine. »

La médaillée d’or olympique de la poursuite par équipe sera de retour sur la glace samedi afin de prendre part à cette épreuve.

La tête d’affiche de l’équipe canadienne, Laurent Dubreuil, fera son entrée en piste samedi afin de prendre part au 500 mètres, tout comme Christopher Fiola.

Béatrice Lamarche sera en action au 1500 mètres et Aimé Perreault vivra son premier départ en Coupe du monde dans le groupe B du 5000 mètres masculin.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

31 Mai - 2024 | par Sportcom

Aurélie Rivard au pied du podium

Montréal, 31 mai 2024 (Sportcom) – Aurélie Rivard (S10) s’est qualifiée pour une deuxième finale en deux jours aux Séries mondiales de…

Nos partenaires