13 Fév - 2021 | par Mathieu Laberge

Après l’or, le bronze pour Laurent Dubreuil

Nouvelle

Patinage de vitesse Canada

Montréal, 13 février 2021 (Sportcom) – Au lendemain de son titre mondial au 500 mètres, Laurent Dubreuil a ajouté une médaille de bronze à sa collection à la suite du 1000 mètres de samedi, aux Championnats du monde de patinage de vitesse longue piste de Heerenveen (Pays-Bas). Dubreuil n’a pas levé les bras, ni crié sa joie comme la veille après avoir franchi la ligne d’arrivée, car il doutait que son temps de 1 minute 8,569 secondes soit suffisant pour finir sur le podium alors qu’il restait encore quatre athlètes à s’élancer en piste.

Provisoirement deuxième, le Québécois a vu une porte s’ouvrir après la disqualification du Néerlandais Thomas Krol.

« Ma course était bonne, mais je ne savais pas si ce serait assez. Hier (vendredi, lors de sa victoire), le temps voulait tout dire. Mon temps n’aurait pas tenu si Thomas n’avait pas fait deux faux-départs. J’ai fait une bonne course, mais j’ai été chanceux qu’un des trois favoris soit disqualifié, ce qui n’arrive pratiquement jamais. Je suis fier du travail que j’ai accompli, même ce n’était pas une course parfaite », a reconnu Dubreuil.

Jumelé au futur gagnant Kai Verbij (1 minute 8,052 secondes, Pays-Bas), le Lévisien croit que cela a joué en sa faveur pour mettre la main sur une deuxième médaille à Heerenveen.

« Je me concentre juste sur ma course, sauf que je patinais dans une bonne paire. En fait, c’est une reprise de l’an dernier, encore contre Kai, où j’étais dans le corridor intérieur et avais gagné le bronze après la disqualification de Krol. C’est l’histoire qui se répète pratiquement de façon identique », a lancé Dubreuil en riant.

« J’aime me mesurer aux meilleurs. Mon but était de partir vite et de lui mettre de la pression comme je l’ai fait au 500 mètres. Il m’a dit qu’il était vraiment nerveux de patiner avec moi, car il savait que j’allais partir plus vite que lui, sauf que je n’ai pas pu le mettre sous pression tant que ça. C’était une belle cible à aller chercher. »

Le détenteur du record du monde, le Russe Pavel Kulizhnikov (1 minute 8,313 secondes) a été médaillé d’argent.

Alex Boisvert-Lacroix, de Sherbrooke, a lui aussi pris part à la course. Le spécialiste du 500 mètres a conclu en 21e place.

Toujours au 1000 mètres, mais chez les femmes cette fois, Béatrice Lamarche (Québec) a fini au 12e rang.

Dubreuil conclut les mondiaux avec deux médailles pour une deuxième année de suite. « La grosse différence c’est que l’an passé, il n’y avait pas de médaille d’or. Là, je suis champion du monde pour la première fois de ma carrière. Et l’an passé, ça m’a pris six Coupes du monde pour gagner quatre médailles. Cette année, ça m’en a pris deux. C’est de loin la meilleure saison de ma carrière ! »

Valérie Maltais à nouveau coéquipière

L’objectif du Canada était clair à l’épreuve féminine du départ groupé : tout mettre en œuvre pour aider l’Ontarienne Ivanie Blondin à remporter un troisième titre mondial à cette course. Le but a été raté de peu alors que Blondin a terminé au deuxième rang.

Valérie Maltais a bien protégé sa coéquipière du vent en début d’épreuve. Avec quatre tours à faire, elle s’est placée derrière Blondin pour la pousser et lui donner ses dernières doses d’énergie afin de lancer l’Ontarienne vers le sprint final.

La patineuse de La Baie a fini huitième et s’est retrouvée dans les tapis après la course. Sa coéquipière médaillée d’argent est venue la consoler et l’aider à se relever. On ignore pour l’instant si la Québécoise a été blessée dans cette chute.

Une représentante de Patinage de vitesse Canada a mentionné que Valtais était en observation médicale au moment d’écrire ces lignes, propos qui ont été confirmés par Laurent Dubreuil.

La conclusion des Championnats du monde de patinage de vitesse longue piste aura lieu dimanche.

-30-

Rédaction : Mathieu Laberge (mathieu.laberge@sportcom.qc.ca)

Vous pourriez aussi aimer...

7 Juil - 2021 | par Mathieu Laberge

Glenn Hoag : en prendre une pour l’équipe

À l’approche des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo, l’équipe de Sportcom Info propose une série de textes et d’entrevues portant sur…

25 Juil - 2021 | par Louis-Michel Lelièvre

Marc-Antoine Blais-Bélanger, fier dans la défaite

Montréal, 25 juillet 2021 (Sportcom) – Le Québécois Marc-Antoine Blais-Bélanger a perdu son premier combat d’épée individuelle en escrime face au Chinois…

2 Juil - 2021 | par Mathieu Laberge

Le plaisir d’être au service de son leader

À l’approche des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo, l’équipe de Sportcom Info propose une série de textes et d’entrevues portant sur…

Nos partenaires