20 Avr - 2022 | par Luc Turgeon

Cyclisme sur route – Flèche Wallonne et Tour des Alpes

Après une chute, l’énergie manque à Olivia Baril

Nouvelle

Montréal, 20 avril 2022 (Sportcom) – Le Mur de Huy n’avait pas de quoi impressionner Olivia Baril à sa première participation à la Flèche Wallonne féminine en Belgique. C’est plutôt une chute qui lui a fait perdre temps et énergie mercredi, sans l’empêcher de signer le meilleur résultat de sa carrière en World Tour avec une 16e place.

« Le Mur de Huy est correct pour moi, je n’ai pas de problème, je ferais 100 fois le Mur de Huy avant une section de pavés de 3 kilomètres ! » a mentionné la Québécoise après la course.

Le défi a tout de même été plus relevé que prévu pour la cycliste de l’équipe Valcar – Travel & Service. Elle a été victime d’une chute avec moins de 70 kilomètres à parcourir, tout comme sa coéquipière australienne Elizabeth Stannard. Après avoir changé de vélo, elles ont pu travailler ensemble afin de rejoindre le peloton et entamer le circuit à la fin du parcours de 133,4 kilomètres.

« Je suis plus ou moins satisfaite de ma journée », a poursuivi Olivia Baril en entrevue avec Sportcom. « Quand il y a eu une attaque dans l’avant-dernier mur, je n’avais plus les jambes pour suivre. C’est une course où tu dois conserver toute ton énergie pour le final. »

Baril a finalement franchi la ligne d’arrivée avec cinq autres coureuses, à 1 minute 7 secondes de la gagnante, l’Italienne Marta Cavalli (FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope). Cavalli est demeurée dans la roue de la Néerlandaise Annemiek Van Vleuten (Movistar) durant la dernière ascension, puis l’a devancée dans les derniers mètres pour l’emporter. Demi Vollering (SD Worx), aussi des Pays-Bas, a fini troisième (+10 secondes).

« Je suis vraiment super motivée pour Liège-Bastogne-Liège! La forme est bonne, alors je suis contente. »

– Olivia Baril

Les efforts déployés pour revenir dans la course auraient été fort utiles à Olivia Baril dans les montées du Mur de Huy. L’Abitibienne prévoyait attendre le bon moment pour attaquer et aurait pu briller davantage, n’eût été ce coûteux incident.

« J’espère que la chance sera plus de mon bord pour Liège-Bastogne-Liège. Notre plan était que Lizzie (Elizabeth Stannard) et moi restions calmes tout au long de la course jusqu’aux derniers tours, où on devait être alertes et prêtes à suivre de bonnes attaques. Les autres devaient être de l’échappée, ce qu’elles ont fait. »

Aussi en action, Magdeleine Vallières-Mill (EF Education-TIBCO-SVB) a pris le 42e rang, 2 minutes 6 secondes derrière Marta Cavalli. Gabrielle Pilote Fortin, de la formation Cofidis, n’a pas été en mesure de compléter la course.

Les choses se placent pour Israel – Premier Tech

Chez les hommes, la victoire s’est jouée avec moins de 500 mètres à parcourir mercredi, comme c’est généralement le cas à la Flèche Wallonne.

L’Espagnol Alejandro Valverde a eu droit à l’aide de son coéquipier Enric Mas chez Movistar en fin de course. Le Belge Dylan Teuns (Bahrain-Victorious) s’est ensuite imposé et a légèrement distancé le vétéran de 41 ans et le Russe Aleksandr Vlasov (BORA-Hansgrohe) par deux secondes.

Le Canadien Michael Woods s’est quant à lui classé 6e (+7 secondes), notamment soutenu par Hugo Houle jusqu’au pied du Mur de Huy.

« On a réussi à exécuter le plan qu’on avait mis en place. C’est une très bonne journée pour Israel – Premier Tech, chaque coureur a bien participé à l’effort collectif », a partagé le cycliste de Sainte-Perpétue, 54e du jour (+1 minute 16 secondes).

« Pour ma part, j’étais là jusqu’à la montée finale, j’ai pu placer Jakob (Fuglsang) et Mike (Woods) où il fallait. J’étais très heureux d’être là et de faire le gros du travail pour nos deux leaders. »

Cette performance a de quoi motiver la formation en vue du monument Liège-Bastogne-Liège, qui sera disputé dimanche.

« C’est mission accomplie pour ce que j’avais à faire et ma forme est toujours excellente. Mike a donné le meilleur de lui-même dans la montée, qui a été une des plus rapides de l’histoire. Ce sont des signes encourageants pour Liège-Bastogne-Liège, qui reste aussi un gros objectif. On va essayer de faire encore mieux. »

De son côté, Guillaume Boivin a pris le départ de cette 86e Flèche Wallonne mercredi, mais a posé pied avant l’arrivée.

James Piccoli se démarque au Tour des Alpes

Michael Woods n’a pas été le seul représentant d’Israel – Premier Tech à obtenir une sixième place mercredi. Le Montréalais James Piccoli a signé le même résultat en Italie, à l’occasion de la troisième étape du Tour des Alpes.

Membre de l’échappée du jour, Piccoli a accusé un retard de 4 secondes sur le vainqueur, l’Allemand Lennard Kämna (BORA-Hansgrohe), qui a attaqué à la flamme rouge.

« J’avais vraiment de bonnes jambes et j’ai tenté d’attaquer dans les bosses, les descentes et un peu partout. On s’est regroupés dans les dix derniers kilomètres et vu que c’était un gros vent de face, c’était très tactique. Je peux être fier de ma sixième place et de ma forme. C’est sûr que j’aurais aimé gagner, mais j’ai tout essayé et je suis super content », a affirmé James Piccoli.

L’Espagnol Pello Bilbao (Bahrain-Victorious) demeure en tête du classement général provisoire, devant le Français Romain Bardet (DSM, +6 secondes) et le Hongrois Attila Valter (Groupama-FDJ, +12 secondes).

James Piccoli pointe quant à lui au 61e échelon. Après un début de saison miné par les chutes et les virus, le Québécois n’était pas au sommet de sa forme en début de semaine. Il constate désormais une belle progression sur son vélo.

« C’est super rassurant de pouvoir montrer que la forme est de retour. On peut prendre des mesures (préventives) et tenter d’éviter les maladies dans l’équipe, mais on ne peut pas contrôler ça à 100 %. Je suis content de ma progression et j’espère que ça va continuer. J’ai encore des choses à apprendre, je suis content de ma forme et tranquillement pas vite, ça s’en vient. »

La quatrième étape du Tour des Alpes aura lieu jeudi sur 142 kilomètres, entre Villabassa et Kals am Grossglockner.

Vous pourriez aussi aimer...

29 Nov - 2022 | par Mathieu Laberge

Jules Burnotte déçu, mais pas inquiet

Montréal, 29 novembre 2022 (Sportcom) – Jules Burnotte n’a pas skié à la hauteur de ses attentes à la première Coupe du…

20 Nov - 2022 | par Luc Turgeon

Un second top-10 sur lequel bâtir

Montréal, 20 novembre 2022 (Sportcom) – Valérie Maltais souhaite gravir les échelons au 3000 m cette saison. Voyant déjà une amélioration en…

Nos partenaires