21 Fév - 2023 | par Louis-Michel Lelièvre

Surf des neiges – Championnats du monde

Les mondiaux sourient à Arnaud Gaudet

Nouvelle

Montréal 21 février 2023 (Sportcom) – Arnaud Gaudet n’avait toujours pas remporté de médaille individuelle au niveau international chez les seniors avant d’entamer les mondiaux de surf des neiges de Bakouriani, en Géorgie. Le Québécois a remédié à la situation mardi en montant sur la troisième marche du podium en slalom en parallèle, qualifiant lui-même cette réussite comme étant une surprise.

« Je suis super content, je suis sans mots depuis la fin de la course. J’essaie de me remettre de mes émotions tranquillement. Ouf ! » a-t-il lancé d’emblée en entrevue avec Sportcom, encore bouche bée par sa performance.

« C’est vraiment spécial de réaliser ce premier podium aux Championnats du monde. Mon riding va super bien depuis deux ans, je progresse beaucoup et je suis parmi les meilleurs. Je savais que j’étais capable, mais c’est une autre chose de réussir à le faire. J’ai travaillé fort pour y arriver », a-t-il ajouté.

Gaudet s’est senti en plein contrôle de ses moyens dès les qualifications. Il n’a d’ailleurs pas été déconcentré outre mesure par l’attente, alors que le début de la compétition a été longuement retardé en raison des conditions de piste.

Malgré une petite erreur au bas du parcours, le Québécois a réussi à obtenir le quatrième meilleur temps à l’issue de sa première descente. Il terminera finalement les qualifications en cinquième place quelques minutes plus tard.

« J’ai eu un super bon départ. J’ai perdu un peu de vitesse avant le plat, sans cette petite erreur-là, j’aurais sûrement eu un meilleur temps. Ma deuxième descente s’est bien passée aussi, même si le parcours était vraiment magané », a-t-il expliqué.

Extrait audio : Les commentaires d’Arnaud Gaudet

Au premier tour éliminatoire, Gaudet avait rendez-vous avec son compatriote Darren Gardner. Dans le couloir rouge, l’athlète de Montcalm a réussi à l’emporter avec une avance de 1,54 s. Puis, il a obtenu son billet pour les demi-finales en disposant du Suisse Dario Caviezel.

Ensuite opposé à l’Autrichien Andreas Prommegger, Gaudet avoue avoir voulu trop en faire, ce qui lui a probablement couté une place en grande finale. « Au départ, je me disais que je devais en donner beaucoup. Finalement, j’en ai peut-être trop donné, c’était trop intense, a-t-il analysé après coup. Les conditions ne permettaient pas de faire ça. J’étais content d’avoir une chance de me reprendre presque tout de suite avec la finale de bronze. »

Continuant son chemin dans le couloir rouge en petite finale, où il était confronté à l’Autrichien Fabian Obmann, le planchiste de 22 ans s’est rapidement emparé de l’avance, laissant son rival sans réponse dans la portion du haut. Gaudet a maintenu sa priorité jusqu’au bas de la piste, franchissant la ligne d’arrivée avec 0,63 s d’avance sur Obmann. Il s’est empressé d’aller célébrer avec ses coéquipiers de l’équipe nationale de surf des neiges alpin qui l’attendaient aux abords de la piste.

« Après la demi-finale, j’ai pris le temps avec mon entraîneur, mon père Patrik, d’établir une stratégie. Je voulais mieux gérer le haut du parcours et éviter les sections où la neige était en moins bon état. Le début de la course s’est bien passé et une fois arrivé sur le plat, j’ai donné tout ce que j’avais pour améliorer mon sort », a-t-il raconté.

« C’était un beau moment après la course de pouvoir partager ça avec mes coéquipiers. On est toujours ensemble et c’est super cool d’avoir tout le monde qui m’attendait en bas de la piste pour m’encourager et me féliciter. Mon père était en haut de la piste avec moi au départ alors il a célébré seul pendant une quinzaine de minutes avant que j’aille le rejoindre », a conclu en riant le médaillé de bronze.

En grande finale, Prommegger s’est imposé devant son coéquipier Arvid Auner (+0,44 seconde). Il s’agit de la troisième médaille d’or de la carrière de l’athlète de 42 ans aux Championnats du monde, lui qui avait remporté deux épreuves à Sierra Nevada, en Espagne, en 2017.

Gaudet, qui avait pris le 14e rang du slalom géant en parallèle dimanche à Bakouriani, fera l’impasse sur l’épreuve par équipe prévue mercredi en raison de l’absence de sa coéquipière Megan Farrell, blessée en janvier dernier. Il profitera plutôt des prochaines heures pour vivre pleinement ce moment spécial et célébrer le tout en compagnie de son entourage.

Vous pourriez aussi aimer...

31 Mai - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Jacqueline Simoneau se couvre d’or à la maison

Le Canada mérite l’argent à l’épreuve technique par équipe Montréal, 31 mai 2024 (Sportcom) – Après sa médaille d’or aux Championnats du…

Nos partenaires