25 Fév - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Surf des neiges – Coupe du monde

Une journée en deux temps pour Arnaud Gaudet

Nouvelle

Montréal, 25 février 2024 (Sportcom) – Les journées se suivent et se ressemblent du côté d’Arnaud Gaudet en Coupe du monde de surf des neiges. Dimanche, à Krynica, en Pologne, le Québécois a terminé au 22e rang des qualifications en slalom géant en parallèle. Une journée à l’image de celle de la veille.

Malgré des conditions de neiges plutôt difficiles, le Québécois a connu un bon début de première descente, mais les choses se sont compliquées pour lui dans les dernières portes du parcours. L’athlète de Montcalm a mal géré un virage et a perdu du temps précieux, arrêtant finalement le chronomètre à 47,68 s.

« Il y a tellement peu de neige et avec une deuxième Coupe du monde (sur la même piste) en deux jours, les conditions n’étaient pas idéales. Il restait encore des bosses de la course d’hier (samedi), notamment dans les dernières portes. Normalement, je suis assez bon dans ces conditions, alors j’étais confiant », a confié Arnaud Gaudet en entrevue avec Sportcom.

« Je suis tout simplement tombé à la fin, le bas du parcours était très difficile et il fallait tourner pas mal plus dans les dernières portes. J’ai complètement perdu la ligne, j’ai dû faire une grosse loop et j’ai perdu beaucoup de temps », a-t-il ajouté.

Gaudet savait que la tâche s’annonçait ardue s’il souhaiter remonter jusqu’au top-16 afin de se qualifier pour les courses éliminatoires. Y allant le tout pour le tout, il a conclu la deuxième descente des qualifications en 46,45 s, ce qui lui a procuré le deuxième rang de cette descente, Sauf que son temps cumulatif de 1 min 34,13 s n’a toutefois pas été suffisant pour lui permettre de passer en huitième de finale.

« Ma deuxième run s’est super bien passée. C’est dommage de ne pas avoir fait deux bonnes descentes et c’est un peu un scénario d’hier qui se répète où j’ai fait la même erreur qu’aujourd’hui (dimanche). Je ridais bien, mais je n’ai pas pu faire deux descentes qui avaient du bon sens », a lancé Gaudet.

La finale a été l’affaire de l’Autrichien Arvid Auner qui a eu raison de l’Italien Maurizio Bormolini.

La veille, le planchiste de 23 ans avait pris le 24e rang des qualifications. Une situation que Gaudet voudra corriger lors de la prochaine Coupe du monde prévue à Winterberg, en Allemagne, les 9 et 10 mars.

« Je dois être plus constant et c’est ce que je vais vouloir faire à Winterberg. Mon objectif cette saison était de faire un podium en Coupe du monde et je sais que je suis capable présentement », a conclu Gaudet.

Du côté féminin dimanche, Aurélie Moisan a égalé son meilleur résultat de la saison dans le circuit en prenant le 23e rang des qualifications avec son temps de 1 min 46,83 s. Elle était à 1,83 seconde de la 16e et dernière place donnant accès aux courses éliminatoires.

La Japonaise Tsubaki Miki a remporté l’or en grande finale face à l’Autrichienne Daniela Ulbing.

Moisan, qui a connu une excellente campagne dans le circuit nord-américain avec cinq victoires en huit départs, devrait également être de la partie à Winterberg.

Vous pourriez aussi aimer...

25 Mar - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Arianne Gallant à la croisée des chemins

Montréal, 25 mars 2024 (Sportcom) – Il y a exactement un an, Arianne Gallant vivait l’un des moments forts de sa jeune…

Nos partenaires