19 Fév - 2023 | par Luc Turgeon

Surf des neiges - Championnats du monde

Arnaud Gaudet tire le meilleur parti d’une situation difficile

Nouvelle

© Miha Matavz/FIS

Il s’incline au premier tour face au futur vice-champion du monde

Montréal, 19 février 2023 (Sportcom) – Le premier duel d’Arnaud Gaudet à des Championnats du monde a eu lieu dimanche au slalom géant en parallèle. Le planchiste de 22 ans a atteint le tableau éliminatoire à Bakouriani et s’est classé 14e dans des conditions particulièrement difficiles pour bien des athlètes.

La piste était en mauvais état en ouverture des mondiaux présentés en Géorgie. Aux dires des athlètes, le parcours rouge était le plus accidenté et difficile à négocier. Dans les rondes finales, l’Autrichien Alexander Payer, éventuel médaillé de bronze, a été l’auteur des deux seules victoires signées dans le corridor rouge.

« Beaucoup de gens sont fâchés ! On avait l’air de débutants à la télévision et ce n’était pas terrible. La neige n’était pas belle, mais je suis content d’avoir fait les finales », a commenté Arnaud Gaudet, qui était opposé au Suisse Dario Caviezel au premier tour éliminatoire.

Classé quatrième des qualifications, Caviezel avait l’avantage de choisir son parcours et, comme tous ceux qui se sont trouvés dans cette position, il a décidé de s’élancer dans le bleu, le plus rapide des deux.

Le Suisse a connu un bon départ et a vite pris les devants dans ce duel. Il s’est forgé une avance de 1,12 seconde au deuxième intermédiaire pour finalement franchir la ligne d’arrivée 1,41 seconde avant le Québécois.

« Je savais que j’allais être dans le parcours plus lent et que j’allais devoir donner tout ce que j’avais. Ça fait partie du jeu. Ils ont changé des portes pour les finales afin de rendre ça plus équitable, mais ça n’a pas changé grand-chose ! » a repris Gaudet, 13e des qualifications.

« Au final, je suis vraiment content d’avoir coursé en finale. J’ai suivi mon plan de match, même si j’ai commis quelques erreurs. Pour passer dans le rouge, il fallait connaître une excellente descente aujourd’hui ou être chanceux et profiter d’une grosse erreur de son adversaire », a poursuivi l’Olympien qui est davantage un spécialiste du slalom en parallèle.

Dario Caviezel a poursuivi son chemin jusqu’en grande finale. Il a accusé un retard de 26 centièmes de seconde sur le Polonais Oskar Kwiatkowski, nouveau champion du monde. Alexander Payer a vaincu son compatriote et champion olympique Benjamin Karl en petite finale.

Sommet personnel

En février, Gaudet avait signé une 17e place à la Coupe du monde de Blue Mountain et avait ainsi raté le tableau éliminatoire par seulement 2 centièmes de seconde. Un résultat qui paraît frustrant à première vue, mais dont se réjouissait le Québécois, heureux d’avoir obtenu le meilleur résultat de sa carrière à cette épreuve.

Il était tout aussi satisfait de finir 14e dimanche aux mondiaux. La seule fois où il s’était qualifié pour les finales au slalom géant en parallèle, c’était en 2019, à la Coupe du monde de Carezza. Gaudet pointait alors au 14e rang provisoire jusqu’à ce que l’événement soit annulé en raison des conditions météorologiques.

« J’ai réellement coursé pour la première fois en finale, alors déjà, j’étais content de ma journée. J’espère que les conditions seront meilleures pour le slalom en parallèle cette semaine. Ça se passe bien à l’entraînement et je sais que je peux faire un bon résultat », a-t-il conclu.

Cette deuxième épreuve des Championnats du monde sera disputée mardi à Bakouriani.

Vous pourriez aussi aimer...

27 Jan - 2024 | par India Lafond

Arnaud Gaudet toujours en mode essai-erreur

Montréal, 27 janvier 2024 (Sportcom) – En fin de semaine, les meilleurs planchistes de la planète ont rendez-vous en Autriche, à l’occasion…

Nos partenaires