30 Jan - 2021 | par Mathieu Laberge

Ski de fond – Coupe du monde

Au tour de Katherine Stewart-Jones de briller

Nouvelle

Montréal, 30 janvier 2021 (Sportcom) – Après Cendrine Browne vendredi, c’était au tour de Katherine Stewart-Jones de signer le meilleur résultat individuel de sa carrière en Coupe du monde de ski de fond, alors qu’elle a conclu au 17e échelon du 10 kilomètres classique départ groupé, samedi, à Falun (Suède).

La fondeuse de Chelsea, en Outaouais, a franchi la ligne d’arrivée avec un retard de 36 secondes sur la Suédoise Linn Svahn. La favorite locale s’est imposée au sprint devant la Russe Yulia Stupak (+0,4 s) et la Norvégienne Therese Johaug (+0,9 s).

« Je savais que ma forme était là ! La confiance est aussi là en style classique et hier (vendredi), Cendrine a tellement fait une belle performance que ça m’a inspirée pour aujourd’hui », a mentionné Stewart-Jones en riant. « C’est sûr que c’est de l’énergie positive que ça amène au groupe et j’ai vraiment utilisé cette énergie. »

L’athlète de 25 ans a pointé en 24e place lors des chronos intermédiaires et elle a pu grappiller d’autres places avant la fin.

« Ma stratégie était d’être dans un groupe dès le départ, sans trop stresser et bien skier. Je me disais que tout le monde avait aussi mal que moi et ça m’a aidée. […] Cette saison, ma façon de voir les choses a changé. L’an dernier, il y avait des objectifs que je devais atteindre pour être dans l’équipe nationale et ils étaient élevés. Ça m’a joué dans la tête, mais cette année, j’ai vraiment une attitude différente. Je fais ça pour moi. »

Cendrine Browne a connu une sortie plus difficile, alors qu’elle s’est classée 38e, à 1 minute 45 secondes de la gagnante. L’athlète de Prévost, 23e au 10 kilomètres style libre départ individuel de vendredi, avait besoin d’une 29e place pour amasser les deux derniers points qui lui assuraient sa place dans l’équipe nationale de cette saison. Sa dernière chance d’y parvenir était au sprint classique prévu dimanche, sauf qu’elle a indiqué qu’elle fera l’impasse sur cette course.

« L’énergie n’était pas au rendez-vous, mais je suis contente d’avoir réussi à remonter beaucoup de filles. Je partais vraiment loin dans le peloton, 56e, et j’avais beaucoup de travail à faire. J’ai fait le mieux que je pouvais avec ce que j’avais », a admis la fondeuse qui visera une place dans les 20 premières aux prochains Championnats du monde.

« Voir ce que Katherine a fait, ça me démontre que nous sommes capables et que l’équipe canadienne est dans le coup dans, enfin ! C’est vraiment encourageant et il y a une belle énergie dans l’équipe. Nous allons continuer à nous tirer vers le haut. »

Après avoir traversé la ligne d’arrivée, l’Olympienne ajoute que Stewart-Jones est venue la féliciter. Browne a rapidement retrouvé le sourire après avoir appris que sa coéquipière avait percé le top-20 pour une première fois.

« On est vraiment contentes l’une pour l’autre et c’est ce qui fait qu’on devient de plus en plus fortes. On commence à se faire remarquer, les Canadiennes. C’est le fun et on est dans la game. »

Au 15 km classique départ groupé masculin, Philippe Boucher (Lévis) s’est classé 70e de l’épreuve qui a été remportée par le Russe Alexander Bolshunov. Inscrit à la course, le Gatinois Antoine Cyr n’a finalement pas pris le départ.

Les épreuves de sprint classique seront disputées en conclusion de ce week-end de compétition dimanche.

Vous pourriez aussi aimer...

28 Juin - 2021 | par Mathieu Laberge

Boivin et Houle restent sur deux roues

Montréal, 28 juin 2021 (Sportcom) – Dure journée au Tour de France qui a eu des allures de derby de démolition pour…

7 Juil - 2021 | par Mathieu Laberge

Glenn Hoag : en prendre une pour l’équipe

À l’approche des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo, l’équipe de Sportcom Info propose une série de textes et d’entrevues portant sur…

Nos partenaires