8 Jan - 2022 | par Mathieu Laberge

Surf des neiges – Coupe du monde

« Ça regarde vraiment bien pour une qualification aux Jeux » – Audrey McManiman

Nouvelle

Claudia Morin-Arbour

Montréal, 8 janvier 2022 (Sportcom) – Audrey McManiman a profité de l’avant-dernière course de qualification des Jeux olympiques de Pékin pour obtenir le meilleur résultat de sa carrière en Coupe du monde de snowboard cross samedi, à l’étape de Krasnoyarsk, en Russie. Elle s’est classée en sixième place, surpassant ainsi sa septième place obtenue à Reiteralm (Autriche), en février dernier.

L’athlète de Saint-Ambroise-de-Kildare a fini deuxième de la finale B derrière la championne olympique en titre, l’Italienne Michela Moili, et devant sa compatriote canadienne Tess Critchlow.

Dans le tableau masculin Eliot Grondin (Sainte-Marie-de-Beauce) a été le plus rapide en ronde des qualifications. Il a vu ses chances de monter sur le podium disparaître en demi-finale alors qu’il s’est classé quatrième. Le médaillé de bronze des mondiaux de 2021 s’est bien repris par la suite en remportant la finale B, bon pour le cinquième rang au classement final.

McManiman n’était pas en terrain inconnu à Krasnoyarsk, alors qu’elle avait été médaillée de bronze à cet endroit aux Universiades de 2019.

« Je suis vraiment, vraiment contente de ma performance aujourd’hui (samedi) et on va pouvoir recommencer demain (dimanche) ! Les deux courses en Russie sont les dernières qualifications pour les Jeux olympiques, donc ça tombe pile dans ce que je visais comme résultat. Et ça regarde vraiment bien pour une qualification aux Jeux », a-t-elle expliqué à Sportcom avec un sourire dans la voix.

Il ne s’agit toutefois pas du meilleur résultat en Coupe du monde pour l’athlète de 26 ans qui avait fini sixième à la Coupe du monde de Stoneham, en 2015, au grand saut (Big Air).

Samedi, McManiman a su qu’elle serait dans le coup dès la ronde des qualifications.

« J’étais quatrième et assez surprise et vraiment contente ! Ça m’a vraiment donné un boost de confiance et d’énergie pour les rondes finales, mais en même temps, je savais que ce n’était pas joué d’avance et que tout pouvait arriver. »

Dans une demi-finale où le calibre était digne d’une finale A selon elle, la Québécoise a fini au quatrième rang. Elle sait ce qu’elle devra améliorer pour accéder tenter d’accéder à la première finale A de sa carrière en Coupe du monde.

« Il faut que je me colle plus aux autres filles. J’avais la vitesse, mais quand je me rapprochais d’elles, j’avais de la difficulté à prendre la bonne décision. Je n’ai pas beaucoup d’expérience en ronde des finales depuis le début de la saison et c’était vraiment une belle expérience aujourd’hui de rider avec la championne olympique, la championne du monde en titre, ainsi que Lindsey Jacobellis (quintuple championne du monde). Elles ont des statistiques différentes des miennes, mais c’était le fun de me retrouver avec elles. »

C’est donc avec une confiance renouvelée qu’elle attaquera les courses de dimanche.

« Je voulais faire un top-8 et c’est fait, alors je passe à l’étape suivante qui est d’essayer de refaire ça, avec un petit stress de moins », a conclu la planchiste.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

9 Sep - 2022 | par Mathieu Laberge

Les Québécois au bout de leurs limites

Québec, 9 septembre 2022 (Sportcom) – Le plateau du Grand Prix cycliste de Québec était le plus relevé de l’histoire et c’est…

Nos partenaires