20 Jan - 2016 | par Émilie Bouchard Labonté

Ski acrobatique – Coupe du monde

Audrey Robichaud : en piste pour un 103e départ

Montréal, 20 janvier 2016 (Sportcom) – La saison 2015-2016 de la Coupe du monde de ski acrobatique a débuté il y a un peu plus d’un mois en Finlande, mais il s’agira tout de même d’un premier départ pour la bosseuse Audrey Robichaud, samedi, à Val Saint-Côme. Une première sortie dans cette présente campagne, mais une 103e depuis les débuts en Coupe du monde de l’athlète originaire de Québec en 2005.

Après avoir subi une sévère entorse à la cheville gauche survenue à l’entraînement un mois avant le lancement de la saison, Audrey Robichaud n’était pas suffisamment rétablie pour prendre part à l’étape en duels de Ruka, bien qu’elle avait fait le voyage avec l’équipe.

À Val Saint-Côme, samedi, elle ne sera plus du côté des spectatrices. « Ça va beaucoup mieux, mais ce n’est pas encore replacé à 100% », précise cependant l’athlète de 27 ans.

Robichaud a recommencé à skier il y a à peine plus d’une semaine. « Je ne skie pas dans la douleur. Ma cheville est encore instable, mais la botte sert un peu de plâtre », explique-t-elle en riant.

Sa cheville tient donc le coup. Elle l’a bien testée dans les bosses et a recommencé à faire des sauts la fin de semaine dernière.  « Au moins, la glace est brisée. Les sensations ne sont pas encore toutes revenues, mais c’est comme faire du vélo, ça ne s’oublie pas. »

Même si elle n’est pas complètement rétablie, la bosseuse se réjouit de pouvoir reprendre la compétition à Val Saint-Côme. « Ç’a toujours été important pour moi qu’il y ait un événement au Québec. C’est chez nous, et la foule est chaleureuse » raconte la médaillée de bronze de la dernière édition.

« C’est tout le temps le fun d’accueillir le monde chez nous. Il y a toujours une belle ambiance. Je veux faire de mon mieux et je vais mettre les bouchées doubles pour être à mon meilleur. »

La vétérane de l’équipe nationale a également une pensée pour ses jeunes coéquipiers, comme les Québécois Gabriel Dufresne ou Valérie Gilbert, qui participeront à la toute première Coupe du monde de leur carrière. « Ils sont nouveaux et les Coupes du monde au Canada sont leurs seuls départs de la saison à ce niveau. C’est le début de leur carrière et ils le font devant les leurs. »

En raison de sa blessure, Audrey Robichaud, qui espérait se tailler une place parmi le top-3 au classement général de la saison, a revisité ses objectifs. « Un top-5 est plus envisageable », affirme celle qui avait terminé quatrième en 2014-2015.

Celle qui compte huit podiums en Coupe du monde dont deux victoires n’est pas encore prête à accrocher ses skis. « J’y vais une saison à la fois, même si j’ai les Jeux olympiques de 2018 au fond de ma pensée. »

« Je viens de passer deux mois un peu plus difficiles, mais ça fait du bien de revenir sur mes skis. J’ai encore la passion du sport! » conclut-elle.

Vous pourriez aussi aimer...

2 Août - 2022 | par Sportcom

EN RAFALE (Jeux du Commonwealth) – Jour 5

2 août 2022 Basketball en fauteuil roulant 3 contre 3 – Parfaite, l’équipe féminine canadienne remporte l’or Élodie Tessier, Kady Dandeneau, Tara…

28 Juil - 2022 | par Louis-Michel Lelièvre

Une journée plus positive pour Simone Boilard

Montréal, 28 juillet 2022 (Sportcom) – Après quelques journées difficiles ponctuées de chutes, de crevaisons et de courbatures, Simone Boilard (St Michel…

Nos partenaires