15 Fév - 2022 | par Louis-Michel Lelièvre

Biathlon - Jeux olympiques de Pékin

Le froid ne fait pas peur aux biathlètes canadiens

Nouvelle

Montréal, 15 février 2022 (Sportcom) – Alors qu’un froid glacial s’abattait sur Zhangjiakou, Scott Gow, le dernier relayeur du Canada, a été étincelant lors de son passage en piste et il a permis à son pays de terminer au sixième rang (+1 minute 56,3 secondes) du relais 4×7,5 kilomètres en biathlon aux Jeux olympiques de Pékin.

Ce résultat devient le meilleur de l’histoire du relais canadien aux Olympiques, abaissant la septième place obtenue à Sotchi en 2014. Une marque qui rend le Québécois Jules Burnotte extrêmement fier.

« On est très satisfaits, mais on sait qu’on aurait peut-être pu aller en chercher un peu plus. On a été excellents dans les dernières Coupes du monde. C’est rare qu’on se classe dans le top-6, donc on accueille ce résultat avec beaucoup de fierté. Nous avons prouvé que le Canada a sa place ici, c’est excellent pour notre sport », a confié Burnotte, en entrevue avec Sportcom.

« Scott Gow est la vedette du jour. Il a été parfait au tir et il était en forme en ski. C’est en grande partie grâce à lui qu’on a pu terminer sixième. On a tous travaillé fort, mais Scott a été fantastique. »

Burnotte était le troisième Canadien à s’élancer après avoir vu ses coéquipiers Adam Runnells et Christian Gow se retrouver au 9e rang. Le Sherbrookois a eu besoin de deux balles supplémentaires à son premier passage au tir, mais il a été en mesure de conserver sa place au classement provisoire.

Il a ensuite brillé au tir debout en étant parfait, sans avoir recourt aux balles supplémentaires. Burnotte a réussi à gagner un rang après ce passage. La fatigue s’est toutefois emparée de lui lors des séquences de ski.

« Je me suis senti fatigué en ski aujourd’hui (mardi), mais j’ai été très constant sur les tirs. C’est ma quatrième course en une semaine, je ressens beaucoup la fatigue. Je ne voulais pas laisser tomber mes coéquipiers, je pense que je n’ai jamais puisé aussi profond dans ma réserve d’énergie dans toute ma carrière », a ajouté le Québécois à propos de ses performances individuelles.

Au premier rang depuis le tout début de l’épreuve, le Comité olympique russe s’est écroulé au dernier passage à la carabine en devant effectuer deux boucles de pénalité. Cette malchance a souri aux Norvégiens qui en ont profité pour grimper sur la première marche du podium. Les Français (+27,4 secondes) ont également pu devancer le ROC, qui termine troisième (+45,3 secondes).

Avec sa médaille d’argent, le Français Quentin Fillon Maillet a remporté sa cinquième médaille à Pékin, tout ça, en cinq épreuves.

Burnotte participera à une dernière épreuve à Pékin avec le départ groupé 15 kilomètres qui se tiendra vendredi. Le biathlète de 25 ans avoue qu’il profitera de beaucoup de repos pour retrouver la meilleure forme possible pour cette épreuve.

« Je m’en vais me faire masser et après ce sera du repos. La fatigue est présente et il faut que je me repose au maximum pour la prochaine course », a-t-il conclu.

Vous pourriez aussi aimer...

25 Mar - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Arianne Gallant à la croisée des chemins

Montréal, 25 mars 2024 (Sportcom) – Il y a exactement un an, Arianne Gallant vivait l’un des moments forts de sa jeune…

22 Mar - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Les Savard-Ferguson s’invitent à la fête

Mont-Sainte-Anne, 22 mars 2024 (Sportcom) – Même s’ils n’étaient pas sur les listes de départ de la Coupe du monde de snowboard…

Nos partenaires