8 Sep - 2023 | par Louis-Michel Lelièvre

Cyclisme sur route – Grand Prix cycliste (World Tour)

Boivin et Houle mènent leur coéquipier Corbin Strong sur la deuxième marche du podium à Québec

Nouvelle

Québec, 8 septembre 2023 (Sportcom) – « Hier soir (jeudi), j’ai dit à Hugo (Houle) que le top-3 allait être composé d’Arnaud De Lie (Lotto Dstny), de Michael Matthews (Jayco AlUla) et de Corbin Strong (Israel – Premier Tech). »

C’est ce qu’avait prédit Guillaume Boivin à la veille du Grand Prix cycliste de Québec. Le Québécois n’aurait pas pu viser plus juste alors que le Belge De Lie a remporté la 12e édition de l’événement en devançant Strong et Matthews dans le sprint final.

Pour Israel – Premier Tech, la deuxième place de Corbin Strong représente une belle réussite. Hugo Houle, Guillaume Boivin et l’Ottavien Michael Woods ont été mis à contribution dans le tour ultime pour permettre au Néo-Zélandais de se retrouver à l’avant du peloton dans les derniers mètres.

« On savait que c’était une belle arrivée pour Corbin ici. C’est une bonne journée pour notre équipe. J’ai amené les gars à l’avant sur le Boulevard Champlain, mais je n’avais pas les pattes pour revenir ensuite, Mike (Woods) a bien géré le dernier kilomètre. C’est une bonne journée, c’est fantastique », s’est réjoui Guillaume Boivin.

« On a vraiment bien géré ! Corbin est resté dans ma roue pendant le dernier tour. Après la Côte de la Montagne, je l’ai placé entre la cinquième et la dixième place et je lui ai simplement dit ”Let’s go Corbin ”. J’étais un peu fatigué des efforts que j’avais faits, mais je suis content de le voir terminer sur le podium. C’est une belle journée pour nous, mission accomplie », a ajouté Hugo Houle.

Boivin a d’ailleurs assuré que la chute qu’il a subie il y a une dizaine de jours au Tour Renewi en Belgique ne l’a pas incommodé au cours de la journée de vendredi.

« Ce n’était pas si pire. Ce n’était pas ma meilleure journée sur le vélo, mais je n’ai pas ressenti de problème », a affirmé Boivin qui a pris le 41e rang (+8 secondes).

Hugo Houle a conclu derrière, en 50e place (+13 secondes).

Pour le vainqueur du jour, Arnaud De Lie, il s’agit de la première victoire de sa carrière dans le circuit World Tour, une réussite qui le rend extrêmement fier.

« C’était mon objectif principal cette année de remporter une course World Tour. C’est la plus belle victoire de ma carrière. Je pense que je peux dire que ma saison est une réussite ! » a mentionné le gagnant en conférence après la course.

Quant à Michael Matthews, il est un habitué du podium dans la Vieille Capitale, lui qui a fini dans le top-3 à six occasions dans les sept dernières éditions du Grand Prix cycliste de Québec.

Une dure journée au boulot pour Pier-André Côté

Pier-André Côté (Équipe Canada) voulait se démarquer vendredi pour cette course à la maison. Rapidement, le cycliste de Saint-Henri s’est rendu à l’évidence qu’il n’avait peut-être pas l’énergie nécessaire pour aspirer au top-20 comme il l’aurait espéré.

« J’ai su de bonne heure que je n’étais pas dans la meilleure journée du monde, mais ce n’était pas non plus la pire. Avec trois tours à faire, j’ai fait un gros effort pour me replacer. J’ai été très loin dans mon effort, mais je n’ai pas pu remonter plus que ça. Par contre, c’est toujours un plaisir de courir à Québec devant ma famille », a expliqué Côté, 66e du jour (+1 minute 27 secondes).

Le Québécois a également tenu à souligner le courage de son coéquipier Félix Hamel qui a saisi l’opportunité de se lancer dans une échappée en début de course. Hamel, qui participait à la toute première course de niveau World Tour de sa carrière, n’a par la suite pas été en mesure de compléter les 201,6 kilomètres du parcours.

« On essaie toujours d’être présent à l’avant au départ et c’est Félix Hamel qui a été le faire, il a été très brave. Malheureusement il a payé par la suite, mais c’est tout à son honneur d’avoir essayé. »

Également membre de l’équipe canadienne, Nicolas Rivard s’est classé 93e (+5 minutes 20 secondes), alors que Matisse Julien, qui faisait lui aussi ses débuts en World Tour, a conclu au 119e échelon (+8 minutes 2 secondes). Robin Plamondon n’a quant à lui pas été en mesure de terminer la course.

L’élite mondiale masculine sera maintenant de passage à Montréal, dimanche, pour le deuxième volet des Grands Prix cyclistes. Guillaume Boivin a d’ailleurs terminé sa conférence de presse en mentionnant qu’Israel – Premier Tech a encore faim.

« Le podium de Corbin Strong aujourd’hui (vendredi) nous démontre que nous sommes capables ! Après une deuxième place, j’imagine qu’on peut viser une victoire maintenant, probablement avec Michael Woods », a conclu Boivin.

Vous pourriez aussi aimer...

14 Juil - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Magdeleine Vallières-Mill conclut le Giro du bon pied

Montréal, 14 juillet 2024 (Sportcom) – Magdeleine Vallières-Mill (EF-Oatly-Cannondale) a franchi la ligne d’arrivée de la huitième et dernière étape du Tour…

4 Juil - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Un deuxième top-10 de suite pour Pascal Ackermann

Montréal, 4 juillet 2024 (Sportcom) – Après une sixième place la veille, Pascal Ackermann, coéquipier des Québécois Hugo Houle et Guillaume Boivin…

Nos partenaires