13 Mar - 2022 | par Louis-Michel Lelièvre

Ski de fond – Coupe du monde

Bouffard-Nesbitt et Léveillé satisfaits de leur journée

Nouvelle

Photo: Nordiq Focus

Ils se classent huitièmes du sprint mixte par équipe

Montréal, 13 mars 2022 (Sportcom) – Olivia Bouffard-Nesbitt et Olivier Léveillé étaient au départ du sprint mixte par équipe à la Coupe du monde de Falun, dimanche, en Suède. Les Québécois ont conclu la journée au huitième rang, notamment grâce à un solide début de journée en qualification qui leur a donné de l’élan pour la finale.

Classé 17e avant le départ, le duo québécois a surpris dès le début de la journée en s’accrochant à la sixième place des qualifications, tout juste devant les Canadiens Dahria Beatty et Graham Ritchie. Bouffard-Nesbitt a d’abord inscrit le huitième temps, avant de voir Léveillé exploser en arrêtant son chrono personnel à 1 min 47,6 s pour ainsi gagner deux places.

« C’était très plaisant, on s’est vraiment amusés. Notre qualification s’est bien passée et on avait un bon avantage pour le positionnement au début de la finale. On est vraiment contents de la manière dont ça s’est déroulé. Les deux formations canadiennes ont très bien fait aujourd’hui (dimanche) », a mentionné Olivia Bouffard-Nesbitt en entrevue avec Sportcom.

« Je n’avais pas fait une épreuve mixte depuis au moins quatre ans. C’est le genre d’effort que j’aime faire. J’avais beaucoup d’énergie et les qualifications se sont super bien déroulées pour nous deux », a de son côté affirmé Léveillé.

En finale, les choses ont bien débuté pour les Québécois. Olivier Léveillé était toujours au sommet de sa forme sur le parcours suédois. Bouffard-Nesbitt a toutefois commencé à ressentir de la douleur en milieu de course alors que 11 échanges étaient prévus pour cette finale, où deux duos étaient éliminés à tous les deux relais.

Léveillé a réussi à tenir le coup, au grand bonheur de sa coéquipière, mais les Québécois ont dû se contenter du huitième échelon, se faisant éliminer juste avant le 10e échange.

« On voulait faire au moins trois tours chacun. Ça nous aurait donné une 12e place, ce qui aurait été bon et réaliste pour nous, mais on a réussi à faire encore mieux ! Les premiers relais se sont bien déroulés, on a bien failli se rendre jusqu’à la toute fin. Avec une huitième place, en Coupe du monde, on est vraiment contents », s’est réjoui Léveillé.

« Mes deux premiers tours se sont bien passés, je me sentais super bien. J’ai perdu mes jambes au troisième et au quatrième tour, c’était tellement pénible ! Par chance, Olivier skiait très bien, il a réussi à nous remonter quand ça allait moins bien de mon côté », a ajouté Bouffard-Nesbitt.

L’équipe Suède 1, composée de Jonna Sundling et Calle Halfvarsson, a remporté les grands honneurs du sprint par équipe mixte devant ses partisans. Les favoris de la foule ont devancé les deux équipes norvégiennes sur le podium. Tiril Udnes Weng et Martin Lowestroem Nyenget (+10,09 secondes) ont mis la main sur la médaille d’argent alors que Lotta Udnes Weng et Harald Oestberg Amundsen (+10,16 secondes) se sont couverts de bronze.

Dahria Beatty et Graham Ritchie ont terminé la journée au septième échelon.

Également en action, Antoine Cyr, Katherine Stewart-Jones, Philippe Boucher et Jasmine Drolet faisaient équipe au relais mixte où ils ont pris le douzième rang (+1 minute 45,2 secondes). Les Américains ont remporté la médaille d’or devant les Finlandais et les Norvégiens lors de cette épreuve de 4×5 kilomètres.

Une fin de saison inoubliable

Six ans après sa dernière participation à une étape en Coupe du monde, Olivia Bouffard-Nesbitt a réussi son retour sur le circuit après avoir participé aux Jeux olympiques de Pékin. L’athlète de Morin-Heights a pris part à cinq courses au cours du dernier mois, dont deux cette fin de semaine à Falun. Une expérience qui la remplit de bonheur.

« Je ne pourrai pas être plus heureuse de ma fin de saison, c’était un gros objectif pour moi de retourner sur le circuit de la Coupe du monde. J’ai été constante lors de mes courses, je suis demeurée en santé, donc c’est une énorme réussite », a partagé la fondeuse de 29 ans.

Bouffard-Nesbitt est passée bien près d’atteindre son objectif de top-30 lors d’une course individuelle vendredi lorsqu’elle a pris le 31e rang au sprint. Elle compte bâtir sur ce qu’elle a réalisé depuis les Olympiques pour poursuivre sur sa lancée, la saison prochaine.

« Il ne m’en manque pas beaucoup pour atteindre un top-30, je suis contente de prouver que j’ai ma place en Coupe du monde après autant d’années. Je suis la plus vieille au sein de l’équipe, mais j’ai moins d’expérience que mes coéquipières sur le circuit. On s’entend bien et on réussit à s’entraider. »

« La motivation est toujours au rendez-vous, j’ai eu beaucoup de difficulté et de malchance dans les dernières années, mais je suis très confiante pour la prochaine saison, c’est extrêmement excitant », a-t-elle conclu.

Les fondeurs canadiens seront de retour au Canada au début de la semaine et prendront la direction de Whistler, en Colombie-Britannique, pour la présentation des Championnats canadiens qui débuteront le 20 mars.

Vous pourriez aussi aimer...

30 Nov - 2022 | par Louis-Michel Lelièvre

En profiter pleinement avant une pause forcée

Montréal, 30 novembre 2022 (Sportcom) – La conclusion de la saison 2022-2023 en sera une bien particulière pour la planchiste Audrey McManiman….

Nos partenaires