23 Jan - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Ski para-alpin – Coupe du monde

Médaillé de bronze, Alexis Guimond en veut plus

Nouvelle

Montréal, 23 janvier 2024 (Sportcom) – Pour une deuxième journée de suite, la Coupe du monde de ski para-alpin de Veysonnaz, en Suisse, a été présentée dans des conditions météorologiques particulières. Malgré un parcours de slalom géant raboteux mardi, Alexis Guimond a réussi à terminer la journée avec la médaille de bronze de la catégorie debout, tout comme il l’avait fait la veille.

La nuit a été marquée par une pluie importante et de forts vents, ce qui a endommagé la piste avant le début des épreuves. Lorsque le thermomètre est passé sous zéro en matinée, les imperfections du parcours se sont solidifiées.

« La piste était vraiment bizarre. Il faisait assez froid aujourd’hui (mardi), le parcours n’était pas beau, et en plus, c’était complètement gelé. C’était difficile de trouver son rythme, il fallait être prudent », a expliqué Guimond en entrevue avec Sportcom.

Le Gatinois a conclu la première manche en 59,27 s, ce qui le plaçait provisoirement en troisième place. Plus ou moins satisfait de sa performance, Guimond affirme avoir retrouvé son rythme à son deuxième passage pour confirmer sa place sur la troisième marche du podium avec un chrono cumulatif de 2 min 1,68 s (+5,32 secondes).

« La première manche a été assez difficile, je ne pouvais pas être assez agressif. Ça s’est replacé en deuxième manche et je me suis bien repris. Ç’a été excellent jusqu’au milieu du parcours, mais un peu plus compliqué à la toute fin, je commençais à être fatigué. En général, je pense que c’est une bonne journée, mais j’aurais pu en donner plus », a reconnu Alexis Guimond.

Le Québécois a été accompagné sur le podium par le Français Arthur Bauchet, médaillé d’or, ainsi que le Suisse Robin Cuche (+3,02 secondes), deuxième.

Heureux de se retrouver constamment sur le podium depuis le début de la saison, Guimond vise toujours plus haut, lui qui avoue ne pas vouloir se contenter de troisièmes places.

« Je veux être parmi les deux premiers et préférablement, je veux gagner des courses. Je sais que j’ai ce qu’il faut, je dois faire quelques ajustements et rattraper les autres en avant. Je vais rester concentré et la prochaine fois en slalom géant, ce sera différent », a-t-il conclu.

L’athlète de 24 ans fera l’impasse sur l’épreuve de slalom prévue mercredi à Veysonnaz, mais il sera de retour en action dès jeudi à l’occasion d’un super-G.

Vous pourriez aussi aimer...

3 Fév - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Un retour argenté pour Jacqueline Simoneau !

Montréal, 3 février 2024 (Sportcom) – À sa première finale internationale en plus de deux ans, la nageuse artistique Jacqueline Simoneau a…

Nos partenaires